Orphan Black (S04)

Avis : Orphan Black est enfin de retour ! La saison 3 nous avait laissé après 10 excellents (mais toujours trop courts) épisodes qui finissaient bien sûr en apothéose. Alors que tout le monde était réuni pour un dîner autour d’Alison, Delphine venait faire ses adieux à Cosima… juste à temps, car elle se faisait ensuite tirer dessus dans le parking où elle venait juste de garer sa voiture. Et ça, franchement, ce n’est pas possible comme cliffhanger.

De cette saison 4, j’attendais beaucoup de choses, mais surtout un retour en force de Tatiana Maslany, que l’on sait désormais capable de gérer ses clones. J’étais impatient d’en découvrir plus sur Krystal, de savoir si Shay fait partie des gentils ou des méchants (je sais, ce n’est pas si simple) et surtout, j’espèrais qu’on en apprendrait beaucoup plus sur Kira, puisqu’il est très clair depuis la saison 1 que cette petite possède l’une des clés de la série. On ne sait juste pas encore ce que c’est. Bon, et puis je voulais revoir Helena et Jesse, et savoir que Delphine est en fait en vie, surprise !

Bref, j’étais plus qu’impatient de reprendre cette série et donc c’est parti pour les critiques de tous les épisodes, à chaud après visionnage. En fin d’article, vous retrouverez aussi mon avis après visionnage 🙂

Note moyenne de la saison : 18,5/20

ATTENTION SPOILERS

01.jpgÉpisode 1 – The Collapse of Nature – 17/20
“Good looking family.”

Oh. Un épisode flashback qui ne nous dit rien d’Helena & Jesse ? Rien de Shay ? Rien de DELPHINE ? Ce ne serait pas Orphan Black, je serais probablement en train de bouder dans un coin. Oui, mais c’est Orphan Black, et ce qu’ils proposent là est tout simplement magistral. Déjà parce que Tatiana Maslany est parfaite dans ses rôles. Elle avait déjà eu l’occasion de développer un peu Beth l’an dernier, mais franchement, elle est géniale dans cet épisode et oui, encore différente des autres. Je n’imaginais pas vraiment Beth comme ça, et pourtant on savait qu’elle était censée être totalement paumée. Faut pas s’étonner qu’elle se suicide après un épisode pareil. Passionnant de voir enfin ce qu’il s’est passé pour Maggie Chen, et passionnant d’introduire un nouveau clone comme ça. Les scénaristes se sont éclatés à faire revenir un maximum de personnages, surtout parmi les morts (Paul, Leekie…) et les partis (Ramon), et c’est très réussi. C’est aussi totalement frustrant, car on sait ce qu’ils deviennent et on sait qu’on n’en saura pas plus sur Delphine. Bon. L’apparition de Felix était sympa, mais pas nécessaire. J’ai préféré celles de Cosima, avec évidemment une référence au comic paru l’an dernier qui nous détaillait un peu le passé du personnage, et d’Alison, toujours aussi fun en une minute. L’épisode proposait de relancer l’intrigue dans un cliffhanger du coup attendu (je l’imaginais tout à fait comme ça, même si j’avoue avoir espéré découvrir qu’en fait Beth était encore en vie et que c’était un autre clone qui avait pris sa place pour se suicider… Oui, bon je sais. Un peu d’espoir n’a jamais tué personne) et permettait de mieux cerner Art ou le Paul des débuts. Excellent, mais pas le meilleur épisode d’Orphan Black. Et puis, je suis frustré d’une attente si longue pour finalement ne pas savoir. On peut être vendredi prochain ?

02.jpgÉpisode 2 – Transgressive Border Crossing – 18/20
“Secret lab under a comic book shop! What more can a girl want, right ?”

Right, Cosima, right. Je ne sais pas trop par où commencer la critique de cet épisode, qui est excellent, évidemment. Difficile de faire assez d’espace pour tout le monde désormais : toujours pas de Rachel ou Krystal cette semaine, mais les retours en force d’Alison, Cosima et Sarah. Chacune d’entre elles est parfaite, l’écriture de cette série est toujours aussi fluide et est blindée de répliques marquantes si faciles et utiles à ressortir. Elle est aussi blindée de scènes sexys, avec les nombrils de presque toutes les Leda et les fesses de Felix (forcément). Bon. Les dynamiques entre personnages sont toutes extrêmement réussies : Alison/Felix, Sarah/Felix, Cosima/Mrs S, Sarah/Art, Helena/Donnie… Et purée, tout va si vite ! Il y a tout un tas d’intrigues en suspens : Delphine, les vers, les jumeaux (!!) d’Helena, le 6e sens de Kira, la dernière journée de Beth, le couple de paramedics, MK qui est toujours insaisissable… cet épisode qui réintroduit la saison après le flashback énorme de la semaine dernière fait son job et il le fait très bien, nous menant sans trop de mal là où il nous veut nous amener, à savoir ce dernier plan crève-cœur de Sarah horrifiée de ce qu’elle a dans sa propre joue. Il y a une boucle qui commence à se dessiner, mais je n’arrive toutefois pas encore à percer tous les mystères et comprendre tout ce qu’il y a comprendre dans cette intrigue totalement alambiquée qu’est celle d’Orphan Black. Les saisons sont en plus tellement courtes que je ne peux qu’être intrigué par les avancées des huit prochains épisodes. J’aimerais revoir des Castor, j’aimerais revoir Krystal, j’aimerais savoir ce qu’il en est de Delphine, et même d’ailleurs de Shay. J’aimerais voir Cosima arrêter de pleurer, Sarah ne pas être dégoutée de son propre corps, Alison surmonter cette épreuve difficile de voir Helena enceinte alors qu’elle est stérile, Beth ne pas se suicider et Helena… Non, Helena est plutôt cool pour l’instant en fait ! Excellent épisode donc, qui me balade toujours aussi agréablement.

03.jpgÉpisode 3 – The Stigmata of Progress – 17/20
“Sometimes, stuff works out.”

Pfiou. Encore un épisode difficile à commenter, car ça part dans tous les sens, pour changer. Déjà : youpi, Ari is back ! Et ensuite… Cet épisode m’a filé la migraine et m’a rendu le voisin d’avion (oui, j’ai vu cet épisode dans un avion pour Prague, et alors ?) le plus insupportable du monde car j’ai explosé de rire et que des scènes dégueulasses de chirurgie buccale s’affichait sur mon écran. Mais bon, ça valait le coup. Bon, je retiens de cet épisode que Felix a retrouvé sa sœur beaucoup trop rapidement pour que ce ne soit pas suspect ! Surtout qu’elle lui pose tout un tas de question sur son enfance, je ne la sens pas du tout celle-là. Les meilleures scènes de l’épisode reviennent à Alison, pour changer : tout ce qui la touchait de près ou de loin était brillant ! Ses interactions avec Donnie, la frayeur de savoir Helena (géniale aussi, et particulièrement touchante sur le futur de ses bébés) avec les policiers et la séance de Skype avec Cosima… Brillamment drôle, tout en faisant avancer l’intrigue. J’étais moins convaincu par les scènes de Rachel (sauf quand elle tombe ahaha) qui trainaient un peu pour en arriver à la conclusion. On en apprend enfin un peu plus sur les clones. Contrôler l’évolution humaine et atteindre un être parfait ? Je crois que c’est réussi quand on regarde Tatiana ou Ari ! Bon, et comment ignorer les avancées sur l’intrigue Kira aussi ? On n’en sait absolument pas plus sur ses pouvoirs, l’origine de ceux-ci, le pourquoi du comment du truc du machin, mais on sait avec certitude que les scénaristes ont prévu de nous en dire plus désormais. J’attends impatiemment des réponses de ce côté-là !

04.jpgÉpisode 4 – From Instinct to Rational Control– 18/20
“Multo duro !”

Bien, encore un épisode à être émerveillé par le jeu de Tatiana dont un gros plan sur la bouche suffit à me dire de quel clone il s’agit ou dont ce moment où je remarque que MK ressemble à Alison me rappelle qu’il ne s’agit que d’une seule et même actrice. Je vais commencer par les défauts : DONNEZ-NOUS PLUS DE COSIMA ! Elle ne sert plus qu’à jouer la carte science – bon, il était temps vu que l’an dernier, elle ne servait qu’à jouer la carte love – et c’est dommage, même si mon dieu qu’elle est drôle. Drôle oui, mais pas aussi hilarante qu’Alison dont chaque épisode me fait prendre conscience que je l’aime. Mon dieu, le coup de téléphone avec Donnie quoi. Sinon, suis-je le seul à trouver que Sarah est de plus en plus bitch au fur et à mesure que le temps passe ? Son attitude dans cet épisode m’a encore énervé, notamment par rapport à Felix. En ce qui concerne Helena, j’ai du mal à comprendre où ils veulent en venir, mais je trouve son départ très touchant. Rachel aussi est bien isolée des autres (forcément), mais ça fonctionne mieux car l’air de rien son intrigue rejoint tout le délire médical. Et d’ailleurs, ça fait plaisir de les voir avancer dans leur recherche et dans cette intrigue par le biais de l’infertilité d’Alison. Et comment est-ce que j’ai pu écrire tout ça sans parler du couple parfait formé par Donnie et Felix ? Franchement, de la pure comédie. C’est tout ce que j’aime dans Orphan Black : cette capacité à faire de la comédie au milieu de tant de drames (non parce que l’air de rien, Cosima continue de mourir à petit feu hein). En tout cas, je suis pressé de voir le suivant (purée déjà la moitié de saison ?!) pour en découvrir plus autour de Brightborn. J’ai peur que MK ne soit laissée de côté maintenant, mais je pourrai toujours me consoler avec le comic qui devrait nous expliquer un peu plus clairement ce qu’il s’est passé à Helsinki (même si on a déjà toutes nos infos je crois). On ne s’ennuie jamais avec OB, mais mon dieu, qu’est-ce qu’on se prend la tête !

05Épisode 5 – Human Raw Material – 19/20
“You know you can be a victim or you can totally get to the bottom of it, you know?”

Cet épisode, c’est comme s’il avait entendu toutes les critiques que j’ai pu faire au cours de la semaine à l’encontre de la série. J’ai tenté de faire un organigramme des personnages et groupes pour m’y retrouver un peu mieux, et la série m’en a proposé un sur l’écran de Sarah. J’ai espéré revoir Krystal, et l’épisode s’ouvre sur une scène démentielle où on la retrouve plus en forme que jamais. Je trouvais Cosima trop absente depuis quatre épisodes et la voilà propulsée au premier rang. Que demander de plus ? Peut-être comprendre un peu mieux les pouvoirs de Kira, mais eh ! Elle les a expliqué à Sarah (encore peu réceptive aux dons de sa fille). Peut-être de meilleures interactions entre les personnages, mais eh ! On les a eues : Donnie/Cosima, Scott/Sarah et Donnie/Krystal étaient absolument parfaits. J’ai adoré également voir l’engueulade entre Sarah et Alison, c’était une vraie prise de bec entre sœurs. « Bitch ! ». Et en parlant de ça, Adele est donc vraiment la sœur de Felix, je n’aurais pas parié dessus, c’est intéressant et intrigant, mais pas autant que l’état général de Sarah qui change à vitesse grand V : outre le besoin de brushing, elle me paraît un peu plus pâle, non ? L’épisode propose également des réponses, du moins des avancées vers les réponses que je réclame depuis quatre saisons, et les frontières semblent encore plus floues qu’auparavant. En bref, un gros coup de cœur sur Krystal, Cosima qui ENFIN redevient un personnage intéressant et des avancées sur presque tous les tableaux. Je dis oui, d’autant que l’épisode était à mourir de rire à bien des égards ! Tout bon, il ne manquait qu’Helena ou Rachel pour que j’y mette 20.

06.jpgÉpisode 6 – The Scandal of Altruism – 19/20
Susan Duncan ? I know you. I know everything.

Oh la. C’était un épisode 6, et comme l’an dernier, ça se fait sans Alison (et cette fois sans Helena) et avec Beth. Bon. OH MON DIEU MAIS C’ETAIT QUOI CA ? Les réponses pleuvent de tous les côtés, le rythme ne nous laisse pas le temps de respirer, ni de comprendre quoique ce soit d’ailleurs. Je crois que je vais avoir besoin de le revoir pour tout comprendre. Six épisodes plus tard, on commence enfin à en savoir plus pour Delphine et mon dieu, Cosima. Cet épisode est une véritable torture psychologique pour elle, alors qu’elle était au top la semaine dernière, elle comprend qu’elle a tout foiré. De son côté et six mois plus tôt, Beth en était au même point et s’est suicidée pour protéger ses « sœurs » et sa famille, la seule raison valable vu le caractère du personnage. Dire qu’elle savait tout ça depuis le début. C’est un beau bordel cet épisode, qui se concentre à fond sur le deal pour mieux nous surprendre quand il part en vrille, notamment avec ce flic dont je ne comprends toujours pas bien le rôle dans tout ça. Et Krystal ! Dommage que Felix lui mente et qu’on en reste là pour l’instant, une fois qu’elle commence sa révélation. Elle a donc vu ce qui est arrivé à Delphine. Et Rachel n’est pas la plus grande bitch que la série possède. Cette révélation faite à Cosima… mais je n’y crois toujours pas à cette mort de Delphine. J’attends la semaine prochaine, parce qu’ils vont être forcés de nous dire ce que Krystal a vu. Elle sait qui l’a tuée ! Bordel, cet épisode… je suis à bout de souffle.

07.jpgÉpisode 7 – The Antisocialism of Sex – 20/20
This time, she’s following Beth

Je n’aurais pas cru qu’Orphan Black réussirait à me laisser dans un état plus pitoyable que la semaine dernière, mais pourtant ils l’ont fait. Je surnote un peu cet épisode, mais tant pis, j’ai fini à peu près dans le même état qu’Alison ci-dessus. La première moitié de l’épisode, je ne voyais pas où ils voulaient en venir : on voyait Cosima déprimer dans son coin, Sarah se brouiller avec sa dernière alliée (Mrs S, donc) et noyer sa peine dans l’alcool, Alison organiser une petite fête après un pur moment d’émotion magistralement joué par Tatiana Maslany (tout cela est un pléonasme). Comment au juste on en arrive à cette fin avec un épisode pourtant si brouillon au départ, je ne sais pas bien. Félix est une carte maîtresse de l’épisode, il fait le lien entre les clones comme toujours et sauve à la fois Sarah et Cosima de leurs pulsions destructrices. Je ne vois pas bien comment il a pu oublier de prévenir pour Delphine, mais AAAAAAH. I knew it. Bon. Gros kiff pour le personnage d’Art également, même si son passage à tabac de ce nouveau flic n’était finalement pas une si bonne idée pour cette pauvre Alison (qui du coup va enfin avoir un rôle important, après avoir été relayée au second plan sept épisodes – y compris sur l’intrigue Brightborn). Bon, mais cet épisode et son titre se concentrent avant tout sur Sarah, qui se drogue, a un plan à 3 et est à deux doigts de coucher avec trois personnes différentes en cinq minutes. Le tout sous le regard du fantôme de Beth. C’est brillamment interprété et les parallèles sont très forts. Sarah a toujours eu un côté auto-destructeur, et même si ça débarque un peu rapidement dans cette saison, c’est incroyablement bien construit. Il n’y avait que Felix pour réussir à la sortir de là, et ça fait une très bonne fin. Bien sûr, cette critique serait largement incomplète si je ne parlais pas de Kira et de son don, qui continue d’être intrigant mais d’être accepté comme un fait par tous. Ma grande question autour de cette intrigue est de savoir si elle ne pourrait pas faire le lien avec Charlotte également, qui apprend dans cet épisode qu’elle va mourir de sa maladie, grâce à une Rachel qui redevient aussi bitchy que d’habitude. Elle se porte même volontaire pour tuer ses sœurs, une fois de plus. Quant au cliffhanger… Et bien, voilà de quoi nous ramener la masse de question pour la saison 5, complétant une longue liste de questions dont la principale reste, pour moi, est-ce que Delphine est en vie ? Très, très bonne écriture de la part des scénaristes. Épisode 7, Cophine. Of course. Rachel n’a pas dit son dernier mot dans cette histoire. J’espère que Krystal non plus. Et je suis intrigué par la scène Mika/Kira… Est-ce que Kira va perdre sa partie de Minecraft à cause de ce Skype ?

08 Épisode 8 – The Redesign of Natural Objects – 19/20
I’ve got my eyes on you

Une nouvelle fois, Orphan Black sort un excellent épisode qui permet de rire un bon coup malgré les intrigues dramatiques qui se déroulent sous nos yeux. Oui, Donnie en prison, c’est à mourir de rire, surtout quand il tente de communiquer avec Alison en présence d’Adèle… C’était donc à ça qu’elle servait, elle ! Bref, j’ai adoré cet épisode qui se concentrait enfin sur Rachel et Alison (mais où sont Helena, Krystal, Shay et Delphine ?), après la semaine dernière centrée sur Sarah et Cosima. Le retour de Rachel dans le jeu est plutôt bien réussi, ses interactions avec ses sœurs ou Scott vraiment bien trouvées et écrites. C’est évidemment Alison qui vole l’épisode en tentant de poursuivre une vie normale (ses répétitions pour Superstar, géniales) alors qu’elle est exposée à un odieux chantage puisque Donnie n’est pas loin d’être sacrifié par les Neolution. Mrs S tire son épingle du jeu aussi, en tuant enfin ce policier mystérieux introduit il y a seulement huit épisodes et devenu l’une des grosses Némésis de la saison. Il ne faisait tout ça que pour protéger sa nièce. Mouais. Pas convaincu non plus, bye bye. Le regret semble l’envahir plus que la satisfaction, alors il ne faudrait pas que cette revanche la détruise. Bon… Et alors, qu’apporte cet épisode ? Et bien, au-delà des approfondissements de personnages, l’intrigue générale de la série avance énormément de deux points de vue : l’omniprésence de Neolution se confirme avec ce prisonnier, tandis que Cosima fait une avancée magique et attendue dans sa recherche d’un remède (le pire, c’est que ça paraît évident quand elle le dit et qu’on se sent stupide de ne pas y avoir pensé avant). Bref, l’épisode parvient, contrairement à la semaine dernière, à avancer sur ses intrigues de personnages autant que sur les intrigues de fond ; ce qu’Orphan Black réussit toujours très bien à faire. Au fond, on suit la série surtout pour ses personnages plus que pour la trame de fond qui est d’une complexité sans cesse renouvelée. Ce serait un 20 si l’intrigue Delphine/Shay était abordée. Sans déconner, la dernière scène de Shay, c’est Delphine qui lui dit de demander à Cosima de développer sur le 324B21 si elle veut et… RIEN en HUIT épisodes ? On nous cache des choses !

09.jpg
Épisode 9 – The Mitigation of Competition – 18/20
I think he’s fascinating for a racist blowhard who thinks that poverty is genetic.

Orphan Black revient en grande forme, dans un épisode qui parvient à nous faire oublier que l’on n’a pas vu Mrs S de ces 40 minutes (sauf dans le résumé, si si, puisque je vous le dis). L’épisode est tout bonnement franchement réussi, les scénaristes continuent de jongler avec mes attentes, mes prévisions et mon cœur bien sûr. Chaque clone est traité avec énormément de justesse cette semaine : Rachel et sa volonté de pouvoir qui la font terminer l’épisode en bitch, certes, mais une bitch de notre côté ; Sarah toujours dépassée par les événements, mais qui peut compter sur Fe et Art ; Alison en pleine crise de foi (elle était facile celle-là) ; Helena un peu déconnectée des événements, mais dix fois plus badass que Katniss Everdeen ; Cosima, certes un peu de côté, mais qui avancent du côté de la science. En parlant d’avancement, c’en est fini de ce couple étrange introduit dans le 4×01 (une arrestation et un mort), de Brightborn en pleine tempête médiatique et du jeu d’attente pour savoir si Delphine est en vie. Je m’attendais à quelque chose de ce genre comme cliffhanger de fin de saison, mais cela aurait été probablement trop prévisible. Welcome back, puppy ! Prochaine étape : savoir ce qu’il est advenu de Shay. Oh, et j’oubliais totalement de parler d’Adele : j’adore de plus en plus ce personnage, mais je n’arrive toujours pas à lui faire pleinement confiance, j’attends un rebondissement de ce côté-là, mais je l’attends avec crainte. Ses scènes et interactions avec Helena valaient de l’or. Vraiment dans cet épisode, je me suis surpris à être totalement Team Helena et Team Rachel, et s’ils n’avaient pas menacé Alison, j’en serais peut-être même resté là. Wow. Blond clone powa.

10.jpgÉpisode 10 – From Dance Mice to Psychopaths – 20/20
This is what you think I look like? This girl looks nothing like me.

Oui, Krystal vient de résumer tout l’intérêt d’Orphan Black en deux répliques : elles ont beau être clones, ces filles n’ont rien à voir les unes avec les autres. C’est d’ailleurs pour ça qu’Alison m’a désespérément manqué pendant cet épisode et que j’ai tout de suite reconnu Sarah déguisée en Krystal. C’est-à-dire Tatiana déguisée en Tatiana… C’est sûrement parce que je suis trop habitué, mais rarement cette saison ai-je eu l’occasion d’être vraiment bluffé… ce final a remonté le niveau, même si la traditionnelle scène réunissant tous les clones n’a pas eu lieu. Il faut dire qu’il y avait de quoi faire dans cet épisode renversant : Rachel trahit tout le monde et redevient la cold bitch qu’on adore détester, Sarah finit en très, très mauvais point (j’ai bien cru que je n’allais pas survivre à cette scène, mon pauvre cœur !) et Cosima retrouve ENFIN Delphine, dans une scène torride, mais absolument pas comme on aurait pu l’imaginer ehe. Oh et aussi, ça y est, ils ont un remède pour Cosima et Charlotte (et elle a eu la bonne idée de le voler), on sait qui a tiré sur Delphine (putain, on n’aurait pas pu le savoir l’an dernier, les %ù*@$ !), Krystal sait qu’il y a des clones, Donnie est au bord de l’intoxication alimentaire, Felix met un costard, Kira nous rappelle qu’il y a encore des dizaines de clones qu’on ne connaît pas, Mrs S se laisse avoir comme une bleue, Rachel & Ferdinand se retrouvent enfin eux aussi (mais finalement, ils auraient ptêt dû rester séparés), Susan est laissée pour morte, comme Chang, et, bien sûr, ils semblent prendre un drôle de virage SF avec un docteur ayant plus d’un siècle qui sonnerait à la porte. Humph. Ce sourire de Rachel était une belle manière de conclure la saison, alors que tous les fans étaient au bord du suicide. En bref : j’ai eu l’impression de voir l’équivalent des rebondissements de toute une saison en 40 min, et surtout l’impression de voir tout ce que je voulais voir cette saison dans cet épisode (bon, sauf qu’on ne voyait pas Alison). Excellentissime épisode, comme le laissait présager le titre. Ces clones sont dingues. Vivement l’an prochain !

11.jpgEN BREF

Après un indéniable, mais heureusement léger, coup de mou en saison 3, Orphan Black a su revenir en force cette année, avec un paquet de surprises, à commencer par son premier épisode centré sur Beth, personnage mort dans le pilot de la série. Le rythme ne s’est jamais arrêté, alors même que toute l’intrigue romantique (et médicale) de Cosima était laissée de côté pendant plus des ¾ de la saison. Shay et Jesse ont tout bonnement disparu de la circulation, sans la moindre explication, surtout pour la blonde. Dommage, j’espère qu’on en saura plus en saison 5. À vrai dire, il n’y a pas qu’eux qui sont laissés de côté cette saison : il y a désormais tellement de clones qu’il est difficile de trouver un équilibre pour les scénaristes, qui prennent encore le temps de développer leurs autres personnages, notamment Felix qui se découvre une demi-sœur. Difficile oui, mais pas impossible : la force de la série réside toujours dans ses personnages forts et dans des dialogues riches de sens et d’humour. Il n’y a pas à dire, même si la trame de fond est d’une complexité redoutable, on se laisse toujours porté par les échanges des personnages, car au fond c’est là le cœur de la série, et c’est ce qui fait son succès. Même dans les moments les plus compliqués, les explications les plus saugrenues, ce sont les personnages qui priment, comme le prouve la scène de l’épisode final où Krystal révèle des informations sur Delphine par exemple, ou l’ensemble de l’épisode 7. Cette saison 4 a su osciller avec beaucoup de justesse entre un humour décapant (largement porté par Alison et Krystal, mes chouchoutes, ainsi que par Helena, toujours) et des scènes à s’arracher le cœur sur place (les fins des épisodes 6 et 7, par exemple), tout en développant les personnages. Il y a quelques pistes non-explorées, mais on a encore 10 épisodes pour tout mettre au clair, et cette saison cela culmine dans un cliffhanger qui montre que la série est parfaitement maîtrisée depuis son premier jour.

La saison 5 sera en effet la dernière, et c’est quelque chose que les producteurs avaient annoncé dès le départ. Je ne suis psychologiquement pas prêt à dire au revoir à une série aussi brillante, mais je suis bluffé par la qualité d’écriture tout de même assez constante, par le rythme toujours vif et les révélations soulevant toujours plus de questions. Je sais que la fin sera satisfaisante et apportera son lot de réponses et rien que pour ça je suis bien heureux d’avoir commencé cette série (merci Pauline). L’attente va être très longue avant avril 2017.

Publicités

17 réflexions au sujet de « Orphan Black (S04) »

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s