Scream (S02)

Cet article a été rédigé semaine après semaine, épisode après épisode. Vous y trouverez un avis préalable, une critique rapide de chaque épisode de la saison 2 de Scream et enfin une brève conclusion en fin d’article. Bonne lecture !


Avis : Et oui, ça y est l’été est là et avec lui sa nécessaire flopée de séries gores et horrifiques, pour les nuit bien chaudes… Qui ne sont pas celles d’aujourd’hui, certes (regarde désespérément la pluie tomber dehors). Bon, fin de l’introduction.

Scream, c’est la série en laquelle je ne croyais pas du tout l’an dernier, mais que j’ai regardé quand même parce que ça semblait être parfait pour l’été dans le genre pas prise de tête en sortant du boulot. Et puis, assez rapidement, je me suis mis à dévorer les épisodes chaque semaine, pris au piège de voir les personnages auxquels j’étais finalement attaché mourir dans les pires atrocités vues depuis True Blood.

Donc ouais, j’avais fini par être totalement accro à la série, mais j’avais aussi deviné assez rapidement l’identité du tueur. Je m’étais laissé un peu surprendre par le twist final autour d’Audrey et à quoi bon blablater encore, j’écris ça surtout pour parler de la saison 2 et je n’ai pas franchement d’attente (à part de nouveaux personnages à tuer).

Note moyenne de la saison : 14/20

Ci-dessous, retrouvez mes avis sur les épisodes de cette seconde saison, avec spoilers.

01Épisode 1 – I know what you did last summer – 18/20
Audrey just broke the internet, again.

Cet épisode commence par une double mise en abîme assez sympa, avec l’extrait de film B très mauvais (pompé sur le pilot de Scream, ça tombe bien), puis la blague faîte à Audrey. Le ton est rapidement donné, angoisse, stress, rire, histoires adolescentes et technologie. Le tout fonctionne plutôt bien et résume plutôt pas mal l’état psychologique des personnages avant cette saison, avec les SMS envoyé à Audrey ou sa relation avec Noah. Les personnages ont grandi après les événements traumatiques… mais au fond rien n’a changé d’un iota, on les retrouve exactement pareil qu’en début de saison 1. Chacun récupère ses rôles clichés, malgré tout, envers et contre tout. Sans surprise, c’est la rentrée, ce qui permet d’élargir le pool de personnages à tuer, juste après avoir sacrifié Jake, parce que ouais, j’y ai cru pour le choc du premiere, comme j’ai cru qu’ils allaient le laisser survivre. Je suis dégoûté de m’être laissé manipuler comme ça, et encore plus dégoûté de le voir laissé pour mort. Bon, cette reprise est excellente : nouveau sheriff (lol I know you !), avec son fils obsédé par Emma (ça change dis donc), nouvelle prof, nouvelle amie sortie de nulle part (Zoe), nouvelles références détournées aux films du genre, nouvelle histoire sur le passé d’Emma. Tous les éléments sont là pour nous proposer une seconde saison tout aussi réussie que la première, si ce n’est plus. Le cliffhanger me laisse en revanche de marbre, si je dois y aller de ma théorie, c’est le fils du shériff qui est là. Vivement la semaine prochaine. Très, très bon retour.

02.jpgÉpisode 2 – Psycho – 13/20
My entire life is in there.

Je suis un peu déçu par l’épisode de cette semaine, qui retombe beaucoup en pression et enchaîne les moments prévisibles, comme le retour dans la maison à côté de la grange ou la découverte du cadavre de Jake. Cette dernière intervient bien tard dans l’épisode, ce qui ralentit le rythme de la série puisque les Lakewood six (enfin five, du coup) n’ont aucune idée de ce qu’il se passe, à l’exception d’Audrey, assez insupportable à se sentir traqué. Du coup, on suit sa vie et celle pas bien palpitante d’Emma, dont le père rejoint l’équation en sortant de nulle part après qu’elle se soit fait draguer par Kieran et Eli ou qu’elle se soit confiée à sa prof, la nouvelle Piper de cette saison. L’intrigue reste intéressante, mais les fausses pistes se multiplient un peu trop, notamment dans la scène Brooke/Gustavo. Ce dernier semble un stalker et on tient là ce qui sera probablement un couple, un peu comme Noah avec la nouvelle. Je suis beaucoup moins convaincu cette semaine qu’il y a sept jours. Dommage.

03.jpgÉpisode 3 – Vacancy – 14/20
Don’t worry partner, I covered for you

Bon et bien… Il s’est techniquement passé beaucoup de choses dans cet épisode (plus que la semaine dernière en tout cas) : Audrey est prise en vidéo avec le cadavre de Jake (sans surprise), le prof est de retour, Emma a revu et s’est disputé avec son père, Noah a pu flirter avec la nouvelle… Bref, beaucoup d’avancées dans la vie personnelle de chacun, et ça fonctionne plutôt bien. Le seul problème, c’est que l’intrigue supposée au cœur de la série patine totalement. Cela fait trois épisodes que nous regardons les « Lakewood Six » ne pas savoir qu’ils ne sont plus que cinq. Et ce n’est pas encore près de changer : à la fin, ils n’ont toujours pas conscience que quelque chose est en train de se passer, à l’exception d’Audrey, qui est vraiment notre accroche horrifique cette saison. En fait, la peur est plutôt psychologique qu’autre chose, même si bien sûr le meurtre de cette semaine est particulièrement violent. Une fois de plus, le tueur a plusieurs coups d’avance sur nos héros et, si l’on n’accroche pas à Audrey, on n’accroche pas à la saison. Je suis mitigé pour le moment.

04.jpgÉpisode 4 – Happy Birthday to Me – 14/20
Does tequila go bad?

Bon. Un tiers de la saison est officiellement passé désormais avec cet épisode tournant autour de l’anniversaire de Kieran et de sa mort, vue en cauchemar par Emma. Cette dernière se laisse convaincre par le cousin de son petit-ami que c’est une bonne idée d’organiser une grande fête chez elle… Ce qui crie dès le début aux spectateurs que ça va partir en cacahuète. Le fait que Jake envoie une bouteille de tequila n’arrange rien et bien évidemment, c’est sans surprise que tous nos personnages se retrouvent drogués, en commençant par Brooke. Bon, bon, bon. Alors ce n’est pas qu’on se fait chier devant Scream, mais la longueur de ce premier tiers de saison (et plus même) est vraiment pas cool. Tout le long de cet épisode, j’attendais la cérémonie des Miss dont il était assez clair qu’elle révèlerait enfin la mort de Jake, puisque Brooke avait reçu un sms comme quoi il serait là. Autrement dit, tout l’épisode est long et fait des détours inutiles, notamment dans le plan à 3 (on en parle du retour de la nana d’Audrey ?) ou la fausse piste évidente que constitue le fils du shérif. Les choses devraient ENFIN s’accélérer dans la suite de la saison, mais prenons un instant pour être triste pour Brooke qui parvenait enfin à oublier Jake… pour découvrir qu’il est mort de manière pas cool du tout, dans une scène rappelant de bons moments de la saison 1.

05.jpgÉpisode 5 – Dawn of the Dead – 14/20
I am not gonna play your little game anymore

WTF? En quoi un huis-clos est-il une bonne solution quand on a un cadavre qui tombe du ciel devant la moitié du lycée ? Comment est-il possible que la sortie de secours de la pièce dans laquelle ils sont tous enfermés ne soit pas surveillée ? EN QUOI C’EST UNE BONNE IDÉE DE BRISER TOI-MÊME LA VITRE QUI TE SÉPARE DU TYPE QUI VEUT TE TUER ? Non, vraiment, ils abandonnent définitivement la moindre cohérence dans cet épisode… ce qui ne l’empêche pas d’être intéressant par ailleurs dans la construction des personnages. M’enfin bon, c’est pas ouf tout ça, surtout en ce qui concerne Emma, qui finit par mentir (et tant pis pour le syndrome de Stockholm) ou Audrey, qui perd le sang-froid qui la caractérisait jusque-là, jetant Stavo en pâture et le regrettant aussitôt. Bref, la seule vraie réussite de la semaine, c’est Brooke, une fois de plus, et à la rigueur, on va dire que Noah s’en tire plutôt pas mal… Et donne envie de revenir la semaine prochaine. Les deux dernières minutes remontent la qualité de beaucoup d’un seul coup.

scream-season-2-episode-6Épisode 6 – Jeepers creepers – 14/20
Horror movie logic says we’re about to die. Real world logic does too.

Bad TV show logic says you’re about to survive once more. Sacrés farceurs ces scénaristes à essayer de nous faire croire qu’ils sacrifient Noah quand il n’en est rien. Les twists de cet épisode laisse tomber la logique pour se concentrer sur le développement psychologique des personnages, ce qui fonctionne en partie mais est franchement dommage. Audrey se confesse enfin, ce qui remonte finalement le niveau de l’épisode, heureusement porté tout du long, et une fois de plus, par Brooke. Quant à Emma, ne m’en parlez pas pitié ! La série est donc de plus en plus médiocre en terme de qualité et de cohérence, d’autant que je doute que ce virage psychologique soit suffisant pour porter les épisodes restant. Bref, ça décline de plus en plus.

07.jpgÉpisode 7 – Let the right one in – 15/20
One way or another, this is about Emma

Les scénaristes pouvaient-ils résumer tout le problème de la série en une ligne ? Et bien oui, tout tourne autour d’Emma, mais c’est définitivement un très (très) mauvais choix quand tous les secondaires sont plus intéressants qu’elle, oui, y compris Audrey. L’épisode était plutôt bon par ailleurs, sacrifiant une seconde fois un personnage que l’on pensait mort la semaine dernière et épargnant à nouveau une victime qui aurait dû y passer. On est très, très loin du slasher promis cette saison et c’est un peu dommage, même si je suis bien content de voir Noah ou Brooke survivre encore et encore. Ayant vu cet épisode avec cinq jours de retard, j’ai pu, ENFIN, le voir de nuit sur une terrasse avec un grand verre de glaçons (oui, oui, seulement de glaçons) et le bruit des pommes de pin tombant autour de moi pour me faire sursauter. C’est comme cela que je savoure le mieux les séries d’été, en chassant machinalement les moustiques et en profitant d’une nuit chaude. Merci la canicule d’avoir amélioré un peu la qualité de cet épisode.

08.jpg Épisode 8 – Village of the Damned – 11/20
The only thing scary here is your dress

C’est à croire que les scénaristes cherchent à souligner tous leurs problèmes les uns après les autres dans leurs répliques. Oui, il n’y a pas grand-chose de flippant dans Scream… Ce qui est plus que problématique pour un slasher qui approche de sa fin. Pas un instant, je n’ai senti Emma en danger et c’était un peu la seule mise en avant. Ils essayent de plus en plus de nous faire passer Eli ou Zoe pour le(s) tueur(s) quand Kieran est un peu trop vite laissé de côté en bonne victime cette semaine. Il ne m’inspire plus du tout confiance. Pour ne pas changer, l’épisode est sauvé par la performance de Brooke et les références de Noah, mais on est très loin du niveau du début de saison 1 et l’annulation est probablement une bonne chose. Je ne reste que pour avoir le fin mot de l’histoire, en espérant qu’il soit bien écrit, tourné et bientôt diffusé. Je garde espoir, mais ça ressemble un peu trop à un teen soap et plus du tout assez à la série horrifique que ce devait être.

 09Épisode 9 – The Orphanage – 11/20
A very special friend

Pff. Donc, Emma continue à agir en réfléchissant à peu près autant qu’une plante, notamment lorsqu’elle écoute cette cassette audio avec Kieran. Une fois de plus, personne dans le casting majeur de la série n’est sacrifié, mais un personnage très secondaire y passe (et cette fois, on est bien content qu’elle y passe). Toutes les pistes nous mènent gentiment à accuser Stavo cette semaine. J’espère vraiment que les scénaristes vont nous pondre autre chose, je soupçonne toujours autant Kieran cette semaine. Sans surprise, c’est Noah qui continue à être le personnage le plus intéressant à suivre, même si je n’ai pas pu m’empêcher de rire très très fort devant sa première fois ou la manière dont il détruit le micro plutôt que de s’en servir contre le tueur…  Oh et je me demande quand même ce qu’ils feront niveau explication pour le corps de Piper qui surgit de nulle part. Bon, on approche de la fin, je reste zen. À ce sujet, contrairement à ce que je suis sûr d’avoir lu dans plusieurs tweets et plusieurs articles lors de l’annonce du changement de diffusion, le sort de la série reste incertain pour une saison 3. Mea culpa pour les fois où j’ai dit que c’était annulé, donc.

10.jpgÉpisode 10 – The Vanishing – 16/20
This is not how it is supposed to end.

Merde, j’étais sûr que cet épisode marquait la fin de saison, mais en fait il en reste encore deux. Bien joué. Ces quarante minutes ont deux buts : torturer Noah pour nous rappeler qu’on est dans un slasher et rapprocher enfin Emma & Audrey. Il était temps que ces deux-là s’engueulent une bonne fois pour toute pour se réconcilier, cela fait facilement sept ou huit épisodes que l’on voit le truc venir, pour ne pas dire toute la saison, pour ne pas parler non plus du final de l’an dernier. Voilà, c’est chose faite, il est temps d’avancer et de ce côté-là, c’était une transition plutôt réussie. En ce qui concerne Noah… Bon et bien, il survit une fois de plus, mais cette fois il n’est pas indemne, aussi bien physiquement que psychologiquement. Il n’aurait peut-être pas dû coucher avec Zoe finalement, allez savoir. Je suis assez triste de la voir mourir comme ça, non pas que j’aimais le personnage, mais parce que ça manque d’éléments : l’actrice n’a pas eu grand-chose à jouer cette semaine, on ne sait pas bien comment elle s’est fait choper par le tueur. Dommage. Quant au cliffhanger… Bien, il y a encore beaucoup de choses à creuser dans le passé alors je doute que les scénaristes n’aient pas prévu d’autres retournements de situation. En tout cas, ouf, la série reprend quelques lettres de noblesse avec cet épisode !

20160810144116.pngÉpisode 11 – Heavenly Creatures – 16/20
It’s like you said: I turned death into a puzzle I can solve instead of focusing on my feelings.

Voilà encore une longue introduction pas bien utile qui prouve une fois de plus qu’Emma n’a aucune crédibilité en tant que personnage : qui ne réveillerait pas immédiatement toutes les personnes présentes dans la maison, ne serait-ce que pour savoir si elles sont mortes ou pas ? Audrey en tient une bonne couche quand même elle aussi dans cet épisode, abandonnant son meilleur ami quand il a besoin d’elle ou insistant pour que Kieran retourne dans la maison de celui qu’elle croit être le tueur. Bref. Il faut que j’abandonne. Noah est totalement traumatisé par les événements de l’épisode 10 et change du tout au tout, ce qui déstabilise tout le monde, alors que pour une fois la série propose une évolution de personnage crédible. Pendant ce temps, l’épisode continue de nous faire croire qu’Eli est le coupable, mais je me sens baladé plus qu’autre chose, surtout quand Kieran trouve les objets dans sa chambre. C’est tellement gros… que je préfèrerais encore l’option Stavo, qui ne semble pas totalement à abandonner puisque c’est lui qui propose à Noah de continuer The Morgue. L’épisode se voit offrir des rebondissements intéressants (bien qu’un peu prévisibles) qui permettent de faire accuser Emma & Audrey et d’en finir avec le père de Brooke. Bref, ça promet de bonnes scènes pour la semaine prochaine, je reprends un peu espoir malgré les gros égarements en cours de route.

Capture d'écran 2016-08-17 11.52.53 Épisode 12 – When a Stranger Calls – 16/20
Piper showed me than killing people is more fun than therapy

Bon, et bien cet épisode final fut (presque) sans surprise pour moi, cela fait déjà quelques épisodes que je soupçonnais Kieran d’être le tueur et j’en étais quasi-certain depuis qu’Emma lui a tiré dessus à la fête foraine. Au-delà de ça, l’épisode réservait de bons moments, notamment concernant Brooke ou Noah. D’ailleurs, la seule chose que je n’ai pas vu arriver avant était Brooke se faisant poignarder, il y avait 50% de chance que ce soit Noah. J’ai trouvé vraiment pourrie la révélation concernant Kieran comme tueur, car elle était vue et revue dans plein de films/séries et je crois que les scénaristes n’ont pas tellement géré l’intrigue autour d’Eli, bien vite sacrifié et oublié. Je veux dire : OK, il était à Lakewood pour se venger, mais qu’est-ce qu’il foutait à l’enterrement ? Qu’est-ce qu’il fichait dans les buissons quand la mère d’Emma a laissé un message au tueur ? C’est un peu bâclé de ce point de vue-là, mais c’est vrai aussi que je m’en remets sans trop de problème. Le happy end était sympa et la fin ouverte pas si étonnante, je trouve. Je l’ai vu arriver en tout cas et je ne sais pas trop si j’ai envie d’une saison 3 pour autant. Pff, je sais que je la regarderai si elle est produite un jour.

20160810142352

EN BREF – Cette seconde saison a eu la mauvaise idée de conserver tous les défauts de la première (manque de crédibilité, mauvaise écriture de l’héroïne, prévisibilité) et a hérité en plus de ceux d’une seconde saison (longueur, peine à rebondir, revirements de situation pas toujours au point). Pour autant, elle a su proposer de bons épisodes de lancement et de fin : elle a vraiment juste trop trainé en route. Je ne supporte toujours pas Emma et j’ai du mal avec Audrey, ce qui est un peu con vu que ce sont les héroïnes. Donc, c’est une saison globalement réussie qui plaira aux amateurs du genre pour le divertissement bien que rien ne les étonnera. Pas de saison 3 annoncée pour le moment, mystère pour la suite espérée par les scénaristes qui nous ont pondu un cliffhanger.

 

 

Publicités

13 réflexions au sujet de « Scream (S02) »

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s