Semaine 29 : du 18 au 24 juillet

Tant que je suis sur ma lancée, je poursuis ce rattrapage qui n’en finit plus avec la semaine 29 cette fois. Au programme : virée à Nantes, retour de vacances… bref, un emploi du temps toujours trop chargé !

12Les inédits de la semaine

Je n’ai pas perdu mes bonnes (mauvaises ?) habitudes cette semaine-là et j’ai regardé mes épisodes un peu n’importe où et n’importe comment : Scream dans le train pour Nantes, Roadies en voiture sur la route du retour (ça semblait tellement adapté), Preacher au beau milieu d’une insomnie provoquée par les voisins de camping bourrés (oh joie), c’était un peu chaotique comme programme, mais j’ai pris le temps de me poser pour voir la fin de Containment quand même !

Sans plus de blabla inutile, les épisodes que j’ai vu cette semaine :

Preacher (1×08), 12/20
Roadies (1×04), 16/20
Unreal (2×07), 20/20
Scream (2×08), 11/20
Wrecked (1×07), 19/20
Containment (1×13), 17/20
Suits (6×02), 14/20
Another Period (2×06), 16/20
Outcast (1×07), 14/20
Angel from Hell (1×12), 09/20
Angel from Hell (1×13), 12/20

maxresdefault.jpg
La performance de la semaine

 Sur le modèle de certains blogs américains (et de TVline), j’ai décidé de me mettre en quête du meilleur acteur de la semaine.

Pour la deuxième fois, c’est un acteur de Preacher qui décroche la performance de la semaine : Dominic Cooper. Cela fait quelques semaines déjà que j’envisage de lui donner le titre, mais il ne se démarquait pas assez. Par chance pour lui, cette semaine n’était pas des plus remplies de grandes performances et c’est assez pour que je choisisse de parler un peu de lui.

Dominic Cooper, je l’ai découvert avant tout grâce au Marvel Cinematic Universe et plus particulièrement grâce à son excellent rôle dans Agent Carter. Je ne l’aimais pas plus que ça si je suis honnête, mais il faisait bien son travail et interprétait un personnage assez marrant pour me marquer. Quand j’ai vu qu’il était pris dans une nouvelle série et qu’il allait partager l’affiche avec deux autres acteurs que j’aimais bien, je n’ai pas hésité.

Et je n’ai pas regretté. Autant j’ai trouvé la série Preacher assez inégale et le scénario souvent imbuvable, autant le rôle de Jesse est incarné à la perfection depuis le début de la série. On sent bien les doutes qui arrivent et creusent le personnage en profondeur. Dans l’épisode de cette semaine (spoilers en approche, donc) où il défend son église comme il peut, c’est le désespoir qui est mis en avant, mais aussi la folie dans son dialogue avec Eugene.

L’acteur parvient à nous faire passer les doutes du personnages avec beaucoup de justesse, c’est crédible alors même que le scénario est assez troué et loin d’être au top cette semaine. Autrement dit : il sauve l’épisode. En bref, c’est un vrai plaisir d’apprécier le casting de Preacher et c’est l’un des grands points forts de la série. Je suis donc plutôt content de pouvoir souligner un peu le rôle de Dominic Cooper dans ces quelques lignes 🙂

12
Les autres actus du blog

Hum, pas grand-chose : j’étais toujours en vacances et je ne suivais pas vraiment ce qu’il pouvait bien se passer sur WordPress. C’est malin.

À souligner tout de même : cette semaine marquait la fin décevante d’Angel from Hell et la conclusion bien plus réussie de Containment. En revanche, toujours pas un épisode de vu pour le Challenge Séries. Bien joué.

Retrouvez par ici les articles des semaines précédentes

Publicités

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s