Notorious (S01)

Spoilers

Comme le reste de mes articles, celui-ci a été écrit semaine après semaine au visionnage de chaque épisode.

Avis : Oui, voilà encore une série que je ne commence que parce que j’adore le casting. Piper Perabo, c’est mon héroïne de toujours rien que pour Coyote Ugly, et J. August Richard, c’est Gunn d’Angel quoi. Bref, le casting a suffi me vendre une série que je n’aurais jamais regardé a priori vu son synopsis de base, plus ou moins inspiré d’une histoire vraie. Et je dis ça, même s’il y a Marc Blucas au casting. Il a vieilli depuis Buffy, on va dire qu’il n’a pu que s’améliorer et choisir de meilleurs rôles (spoiler alert : non).

Allez, je vais pas vous épargner le classique passage par le synopsis, histoire de savoir de quoi on cause : l’histoire d’un avocat plutôt bon chic bon genre qui sort avec la productrice d’un show. Ensemble, ils tentent de tout contrôler : les médias, le système judiciaire et bien sûr (surtout), l’un et l’autre. Oui, oui, je compte vraiment regarder ça, ça crie le ABC moyen dès le résumé de la série. On pourrait croire que j’ai appris ma leçon depuis The Catch, mais non, clairement, ça ne m’a pas suffi. Alors bon, je commence avec très peu d’attente cette série, ça ne devrait pas être trop dur pour elle d’être cool.

Comme d’habitude, je ne compte pas m’éterniser plus que ça en blabla, mais clairement, c’est dans la line-up ABC, si vous aimez le Shondaland, c’est pour vous. Allez, c’est parti pour le résumé critique de ce pilot !

Note moyenne de la saison : 15/20 01Épisode 1 – Pilot – 17/20
It’s breaking news, I’m doing my job

Encore une série qui débute sur une scène de cul, ça faisait longtemps dis donc. Je vais finir par devoir faire cet article sur cette mode pourrie à force. Bon passé ce détail, je dois dire que je ne pouvais pas mieux deviner en introduction : j’aime beaucoup. C’est une série rythmée, avec de nombreux (nombreux !) personnages bien écrits (chacun a ses motivations assez clairement dessinées) et bien sûr, évidemment, son bon lot de dramas pour bien débuter. L’enquête principal de cet épisode est le délit de fuite de la voiture d’une star qui lance tout un tas de problèmes qui vont nous occuper toute une saison. Bon, ce n’est pas tant le drama que j’ai aimé, mais ce côté précipité qui rappelle le meilleur de Scandal, la musique qui rappelle celle d’HTGAWM et les décisions de Julia, un chouilla similaires à celles de Rachel d’Unreal. Pour un premier épisode, c’est un test réussi puisque la série récupère le meilleur de pas mal de séries. Quant au couple d’acteurs principaux, je les trouve plutôt choux l’un et l’autre en victimes de trahisons sentimentales voués à se rapprocher. C’est un cas classique de Will they/Won’t they parfaitement reproduit aussi entre leurs assistants : c’est ABC, il faut des relations amoureuses. J’ai fini ces 40 minutes vraiment accroché à mon écran et plus tellement sur ma critique, c’est un très bon départ. J’espère maintenant que ça continuera à ce rythme et sans fausse note trop énorme, car cet épisode a lancé à la fois une enquête de saison complexe et une enquête d’épisode conclue. Bien, bien, bien !

02Épisode 2 – The Perp Walk – 15/20
Let me start by saying that it’s a shameful act to arrest a man at his own wife funeral.

Pas de grande surprise devant Notorious cette semaine, mais au moins cela veut dire pas de mauvaise surprise non plus. La série remplit le contrat implicite qu’elle nous proposait au premier épisode : nous avons une intrigue de la semaine (la maman qui a perdu son enfant) et un fil rouge pour la saison (qui a tué Sarah ?) ; les deux avançant en impactant les différentes relations entre les personnages. Bon, l’intrigue de la semaine n’était pas des plus originales, ni des plus passionnantes, mais elle était efficace avec la présentation du problème, l’enquête à charge puis la surprise des vraies raisons du pourquoi du comment. Le fil rouge autour de Sarah est largement plus intéressant : on découvre ainsi son frère qui promet d’apporter quelques complications pour Jake. En parallèle, Julia tombe sur Ryan à moitié à poil dans son bureau parce que celui-ci dort dans le bureau de sa boss… Clairement le personnage est là pour provoquer des remous et attirer l’audience féminine, élément classique de ce type de série qui joue autant sur l’apparence des acteurs que l’écriture. Pour l’instant, c’est donc prévisible sans l’être trop et c’est plutôt intéressant à suivre pour en savoir plus sur l’intrigue Sarah/Oscar. J’ai plus de mal à comprendre l’intérêt du personnage de Louise qui semble être un appui comique pas si efficace. Bref, j’ai regardé un second épisode qui fonctionne, mais c’est aussi parce que j’adore l’actrice principale.

03Épisode 3 – Friends and Other Strangers – 12/20
And I’m sure I’ll hear all of that in every other networks so find me something that no one else has.

Le côté procedural prend clairement le dessus cette semaine avec le coma d’une star internationale qui passe du bon temps à violer de jeunes filles innocentes. Tristement banal, cet épisode n’en est pas moins intéressant, notamment du côté de la vengeance de la victime. Bon, ça reste étrange que le mec s’appelle Trinity, pour moi c’est un nom de fille depuis Lust for Love (pour une fois que je parle d’un film, il vaut le coup promis). La fin de l’épisode nous en révèle un peu plus sur le passé de Louise. Je sais que je le réclamais la semaine dernière, mais c’était pas hyper habile dans la manière dont c’est amené je trouve. Les ficelles sont vraiment trop grosses dans cet épisode, mais j’ai aimé en découvrir un peu plus du côté de la production et du patron de network qui choisit les sujets et comment les traiter, coupant l’herbe sous les pieds de Julia. Enfin, Ryan se rapproche à nouveau de l’avocate blonde dont je n’ai pas encore retenu le nom. Je suis bien plus mitigé que d’habitude sur cet épisode, mais ce n’est pas très étonnant, on entre dans les épisodes nécessairement un peu moins intéressants car il faut encore garder du suspens pour les épisodes à venir. Du coup, la note est moyenne, mais je ne doute pas que ça puisse encore remonter dans les semaines à venir.

04.pngÉpisode 4 – Tell Me A Secret – 14/20
Good morning. I got your text, your voicemail and your e-mail. What’s up?

La structure sous forme de procedural se confirme dans ce quatrième épisode qui nous introduit l’histoire d’un sportif tué et d’un meilleur ami accusé. Forcément, notre productrice et notre avocat préféré sont sur le coup. Bon, c’est sans surprise de ce côté-là et c’est une intrigue sympa : Julia et Jake aident donc à nouveau à résoudre un meurtre sans que la police n’intervienne à aucun moment, ce qui est toujours d’une crédibilité dingue. Ella et Ryan continuent de se rapprocher, leur relation avançant assez vite de manière qui se veut mignonne… mais je ne suis pas dupe : quand ça avance si vite, ce n’est jamais une bonne chose. L’un d’eux pourrait tout à fait être coupable du meurtre de Sarah, dans un retournement de situation hallucinant. Je vais probablement trop loin, mais je me méfie de ses histoires qui fonctionnent trop bien. Concernant le fil rouge justement, on avance un peu avec Oscar accusant Levi Young lors de son interview en direct de prison. Et ce dernier n’est un connard que parce qu’il est gay, ce qui justifie aussi qu’il se suicide en fin d’épisode. Ah, bon. Enfin, l’énorme point positif de cet épisode, c’était l’embauche de Monica Barbaro en guest-star. Je suis bien content d’avoir vu Yael d’Unreal dans un rôle totalement différent pour me confirmer que c’était une actrice que j’adore. Bref, un épisode un peu « routinier » à la sauce ABC, avec une avancée du fil rouge en début et fin d’épisode, et un milieu plus inégal faisant évoluer les personnages.

05.pngÉpisode 5 – Missing – 16/20
I thought you were news producer.

Il m’a fallu décaler le visionnage de cet épisode de plusieurs jours et ce n’était pas forcément de bon cœur car j’aime bien avoir ma petite dose de Notorious chaque semaine désormais. Julia est hantée par la fin de l’épisode précédent et le suicide de Levi. Cet épisode est un peu plus centré que d’habitude sur le fil rouge de la saison, ce qui est une bonne chose, car les avancées se font avec l’arrivée d’un nouveau DA qui a tout du futur love interest pour Julia. Oh le triangle amoureux qui se dessine n’est pas des plus fins, mais il fonctionne bien. En parallèle, il y a bien sûr une intrigue de la semaine qui s’engouffre dans les tréfonds de la justice américaine et des mères porteuses. C’est un sujet que l’on voit finalement assez peu abordé de manière aussi concrète dans les séries et films, pourtant cet épisode nous montre bien qu’il y a des zones d’ombre vraiment problématique à explorer. Tout finit bien de ce côté-là, car il fallait boucler l’intrigue en un épisode. Le fil rouge est bien sûr plus compliqué : Oscar apprend que Jake a couché avec Sarah et leur confrontation se fait sous les yeux indiscrets (et théoriquement interdits de voir ça) de ce nouveau DA suspectant désormais Jake. Bref, ça avance toujours épisode après épisode, c’est intéressant et le rythme de croisière me convient tout à fait !

06.pngÉpisode 6 – Kept and Broken – 14/20
I’m innocent of these charges

Je publie cette critique un peu en retard et je m’en excuse, j’avais un WE chargé. J’avoue ne pas avoir été aidé non plus par l’annonce de la réduction de la commende de Notorious à dix épisodes. La série sent bon l’annulation et c’est franchement dommage… Nous voici donc à un mois de la fin de la série et j’espère vraiment qu’en si peu de temps, ils parviendront à boucler l’intrigue. Pas de bol, juste après cette annonce, la série nous pond un épisode où pour la première fois, la concurrence met à mal Julia. Tout cela prend une sale dimension méta. Il est question en cas de la semaine de la disparition d’une jeune fille parfaite qui fait du striptease en ligne en secret, mais ce n’est pas transcendant. En concurrence, Julia en pond une autre qui, elle, est liée à un trafic de drogue. Concernant le fil rouge, on apprend que Sara a eu un enfant, une info qui promet pas mal de retournements, car cet enfant est probablement celui de Jake. L’épisode se termine avec la résolution du cas de Julia là où la concurrence n’a aucune piste pour expliquer le meurtre de leur jeune fille et surtout sur l’arrestation de Jake en plein direct, devant une Louise qui comble comme elle peut. Oui, vraiment, j’espère qu’on aura le fin mot de l’histoire même en cas d’annulation.

07.pngÉpisode 7 – Chase – 17/20
Are you still close with Jake Gregorian?

Bon, ben… La semaine dernière, j’angoissais un peu de ne pas avoir le fin mot de l’histoire et cet épisode vient boucler le fil rouge de manière totalement inattendue. J’en arrive en fin d’épisode à hésiter à continuer. Il reste trois épisodes pour la nouvelle intrigue lancée dans les dernières secondes de l’épisode et putain, ça fait chier. Parce que oui, j’ai aimé cette résolution précipitée du fil rouge de la saison. Outre le timing surprenant, je n’avais pas vu le coup de l’inceste, du viol et du bébé, et en même temps, je trouve que ça ne semble pas si sorti de nulle part que ça quand on réfléchit un peu aux premiers épisodes et aux réactions qu’avaient le frère. C’est assez dingue et c’est mené sur les chapeaux de roues, ce qui laisse encore le temps de faire tomber Oscar derrière et nous présenter un nouveau meurtre. Alors certes, je ne suis vraiment pas fan de la structure de l’épisode qui commence par une course-poursuite (dont on devine aisément l’issue) avant de nous faire un petit flashback. Pas vraiment utile, surtout que cette course-poursuite tombe à plat (et n’a absolument aucune conséquence, ce qui n’est pas bien crédible). Outre ces détails, l’épisode est un vrai plaisir à regarder et on obtient toutes les réponses que j’attendais plutôt d’une mi-saison (qui en plus avait tout de la fin de saison). La série s’en tire du coup magistralement bien, mais je sais pas comment ils vont gérer leur fin de commande raccourcie. Je suis vraiment déçu de cette probable annulation qui pend au nez de la série, parce que ces sept épisodes ont instauré une routine et des personnages que j’aurais pu suivre sur plus longtemps sans problème. C’est bête.

08.pngÉpisode 8 – The Burn Book – 15/20
Oh my god, you read my journal?

J’ai finalement pris la décision de continuer la série pour ses trois derniers épisodes car j’aime vraiment beaucoup le casting et le rythme de Notorious. Je me doute que nous n’aurons pas de fin à ce nouveau fil rouge, mais j’étais curieux de voir vers quoi aller se diriger la série. Ce n’est pas décevant du tout, avec un focus sur ce nouveau cas cette semaine, qui nous amène à considérer une reprise un peu grossière du Bling Ring. Sans grande surprise, la série a toujours dit s’inspirer de faits réels et les modifier, et cette idée est plutôt sympa, même si n’est pas Emma Watson qui veut. La notion de meurtre s’ajoute à ce qu’il s’est passé en vrai, de même que tout un tas de scandales sexuels assez rigolos et de toute manière gentillet en terme d’images puisque nous sommes sur ABC. J’ai bien aimé cet épisode donc, mais l’intrigue de fond n’est toujours pas exceptionnelle. Je comprends bien pourquoi ils ne laissent pas de seconde chance à la série (enfin, ça me surprendrait beaucoup) et en attendant, je regarde ces épisodes en savourant ce qu’on me propose. Enfin, en ce qui concerne l’évolution des personnages, il n’y a pas grand-chose à dire cette semaine qui ne se concentre une fois de plus que sur Julia (et sa relation avec Louise, mais c’est vite laissé de côté). Tant mieux, j’ai pas envie de m’investir dans des histoires compliquées entre 150 personnages si le glas final est dans deux semaines.

09.pngÉpisode 9 – Choice – 16/20
Mister District attorney…You’re ready to present your case?

Cet épisode déchire, tout simplement. Le départ ne promettait pourtant pas quelque chose de grandiose avec un fil rouge qui s’essouffle vite autour de Jake tentant la défense de Maya. Assez vite pourtant, l’intrigue autour de Carlos « El Toro » Mora éclate du côté de Julia et Louise. Il apparaît assez vite évident que c’est une idée stupide d’y aller, mais que des journalistes de leur envergure décide de le faire quand même est un peu évident. Cela permet en plus à Megan d’enfin prendre le grade qu’elle devrait avoir depuis le départ. C’est donc très positif et à partir du départ de Julia – qui faisait très fin de série dans le style – tout se déroule de mieux en mieux, avec la résolution du cas Maya en direct au beau milieu de nulle part. Cette résolution du fil rouge est improbable si tôt dans la saison, mais elle a peut-être été précipitée par la réduction du nombre d’épisode initialement prévu. Force est de constater que ça fonctionne très bien, car si la révélation en elle-même n’a rien de surprenant, son anticipation et la manière dont elle se déroule a su me dérouter dans ce que j’imaginais pour la série. C’est du coup d’autant plus frustrant de se dire qu’il s’agit probablement de l’avant-dernier épisode de la série. Le cliffhanger est haletant, mais de la même manière, j’ai peur que les scénaristes ne s’embarquent dans une intrigue de trop grande envergure pour les 40 minutes restant à cette saison. Affaire à suivre.

10.pngÉpisode 10 – Taken – 16/20
I actually agree with you on that

Quel épisode ! Que c’est frustrant de savoir que c’est le dernier ! Je ne peux pas dire que c’est imprévisible comme intrigue, mais ça a le mérite de n’être pas assez traité dans les séries que je regarde (hormis Scandal, peut-être). Julia est donc enlevée à la place de Louise et tout le monde se démène pour la sortir de là en faisant son job n’importe comment – à l’américaine donc, puisque c’est ce que nous montre toutes les séries. Le suspens est bien plus présent que d’habitude, le fil rouge totalement effacé et c’est une fin de saison (série?) frustrante car les scénaristes ont enfin su prouver avec cet épisode qu’ils étaient capables de proposer une suite de mini-intrigues fil rouge diaboliquement prenantes tout en développant les relations entre personnages – et c’est ce qu’il manquait vraiment au départ. Ils ont tous eu un rôle à jouer dans ces 42 minutes au rythme endiablé et probablement aidé par la réduction de la commande des 13 épisodes initiaux – certes, je ne vois toujours pas bien l’intérêt de Ryan et Ella, mais avec un peu plus de temps, ils auraient pu devenir quelque chose, comme le montre les dernières répliques de celui-ci. J’ai même fini par vraiment kiffer Louise, qui est une pure badass dans cet épisode (jusque-là, les scénaristes la faisaient passer pour ça sans parvenir à lui donner véritablement le rôle pour autant). La dernière scène ouvre un nouveau mystère qui peut malgré tout être une conclusion en demi-teinte après un final plutôt très positif pour tout le monde, je ne passerais donc pas ma vie à me demander le sort des personnages en cas d’annulation et c’est tant mieux.

Bonus Perabo.png
Je ne sais pas encore quelle légende choisir : »Sorry Julia, you get cancelled. »/ »Yes Julia, against all odds, you’re renewed »

EN BREF – Bien que de moulure très classique, la série est efficace et boucle deux fils rouge en dix épisodes, tout en offrant un portrait plutôt cool de ses personnages (souvent pas assez développés, forcément) et un retour dans une rédaction télé, ce qui me manquait depuis Newsroom. La forme du procedural s’adapte plutôt bien à ce que les scénaristes souhaitent en faire et il est frustrant de se dire que nous n’aurons probablement pas de saison 2. La fin est certes ouverte, mais l’on peut aussi choisir qu’elle soit une fin définitive à la série, et c’est très sympa de la part des scénaristes de nous avoir offert cela. Ces dix épisodes ont su me convaincre et j’aurais aimé qu’ils arrivent à convaincre aussi les américains.

Publicités

7 réflexions au sujet de « Notorious (S01) »

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s