Lost & Found Music Studios (S02)

Avis : Depuis un moment déjà, la saison 2 de Lost & Found Music Studios (je ne me lasse pas de ce titre) me faisait de l’œil sur Netflix. Alors j’ai fini par craquer, malgré tout le mal que j’avais pu dire de la saison 1. Autant être honnête, la qualité de la série n’a pas changé, mais c’est un bon guilty pleasure hyper fun à regarder !

00

La série est toujours un bon gros mélange de Glee, Un dos tres ou High School Musical, à la sauce Disney Channel, mais en plus pauvre. Toujours pas de sujets qui dérangent dans cette série clairement destinée aux enfants et qui semble sortir des années 90. Je ne note toujours pas, parce qu’une fois de plus, je l’ai regardée pour me marrer et pas autre chose, même si je n’ai toujours pas eu le courage de tenter Next Step.

Cette saison 2 reprend tous les éléments de la première, et pourtant, j’en ai gardé peu de souvenirs alors ils auraient pu se permettre de virer un ou deux membres du casting sans que je ne m’en rende compte. On a donc toujours Luke Bieber et l’insupportable Leia qui se tournent autour, on rencontre la mère d’Eva très déçue par sa fille qui se dévergonde un peu trop, notamment à cause de Jude qui… ah ben qui sert pas à grand-chose cette saison, mais il continue de rapper, ouf ! La série tourne principalement autour de deux groupes, le boys band (avec James l’inutile, Théo le débile trop cool, John le sensible… menés par Luke, forcément, vous suivez ou pas ?) et le girls band (Leia, sa meilleure amie Rachel – mais ça dépend des épisodes parce qu’elle aussi trouve Leia insupportable -, Maggie – qui aimerait toujours sortir avec Luke – et Annabelle, même si je ne comprends toujours pas ce qu’elle fout dans ce groupe). Bref, pas de changement, toujours le même vent de folie (et un trailer qui te fait croire des trucs mais en fait non) :

Le cliffhanger de la saison 1 est vite expulsé avec des retournements passionnants (le van rose ! Michelle et John !) et ces treize épisodes sont super drôles malgré l’absence d’audition. On se concentre aussi sur ceux arrivés un peu après d’ailleurs, comme Mary (dont la voix magnifique sauve la storyline pourrie) alors que d’autres restent à l’arrière-plan comme Nate ou Clara. Cependant, cette dernière pète un boulon dans les derniers épisodes et remonte grave le niveau de saison. À un point où je me suis dit, « putain, c’est limite bon et c’est bien joué ». Comme quoi, tout arrive !

On continue encore et toujours dans le cliché, c’était parfois un peu galère de me remettre les persos en tête, mais je continue d’enchaîner les épisodes qui sont finalement feel good. Comme j’étais/suis en période compliquée en terme de fatigue, c’était très cool d’enchaîner les épisodes… et hyper frustrant d’arriver à la fin, qui n’a même pas de cliffhanger, mais qui est sous le signe de la tristesse, histoire de pousser le téléspectateur un peu concon (c’est moi) à revenir pour une saison 3. Et vous savez quoi ? Je crois que je reviendrais, la musique est sympa et le côté enfantin pas si mal finalement.

Publicités

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s