Avril 2017 : toujours pas d’avancée dans le challenge

Bonjour, bonjour !

On se retrouve pour un nouveau bilan du mois écoulé qui ne s’avère toujours pas être brillant du point de vue du challenge. Netflix m’a (littéralement) coulé sous un tas de nouveautés qui me donnaient grave envie et j’ai croulé sous les hebdos, au point de ne pas garder une seule minute pour le challenge. Je ne sais vraiment pas comment je vais m’en tirer, même à coups de switch. Je ne jette pas encore l’éponge… mais bon, c’est mal barré !

Capture d'écran 2017-03-09 19.39.52.pngLE RECAP :

The Magicians, 2×11-13

La vie d’étudiants d’une université de magie à New-York… Et en saison 2, on tombe dans le fantastique le plus complet, avec le royaume de Fillory et tout un tas d’intrigues complétement perchées !

Cela va sans dire, mais il y a des spoilers dans les paragraphes qui suivent.

La saison 2 se conclue sans grande pompe en ce qui me concerne. Tout du long, j’ai eu l’impression d’une évolution en dents de scie et ces trois derniers épisodes le confirment. J’ai bien aimé, mais ce n’est pas aussi révolutionnaire que ça devrait l’être.

Ou plutôt si. L’écriture de cette saison était totalement dingue, partant dans tous les sens et surtout ceux que l’on n’attendait pas. Le truc, c’est aussi que ça allait tellement vite qu’on ne se posait jamais… au point que ça leur a fait défaut ! Et oui, j’ai trouvé difficile d’être vraiment accrocher aux personnages vu tout ce qui leur arrive en permanence.

La série est un bon divertissement, elle a tout ce que j’aime, mais elle tombe aussi dans des défauts de rapidité et d’excès de drogue/cul qui me laissent bien plus mitigé. En définitive, The Magicians a absolument tous les ingrédients dont elle a besoin pour être ma série préférée… mais ne parvient vraiment pas à l’être, avec des intrigues éclatées et dispersées.

Moyenne de la saison : 15/20

Oui, moi non plus, je ne pensais pas pouvoir faire pire que le mois dernier et voir moins d’épisodes encore, mais pourtant, nous y voilà. Enfin, j’ai quand même terminé deux séries sur douze.

01.pngET LE MOIS PROCHAIN :

Pour le challenge, je suis censé me mettre à jour dans Lucifer, rattraper mon retard dans Supernatural et Brooklyn 99. Et OTH. Ouais, je sais, c’est n’importe quoi.

A priori, je n’ai aucune nouveauté à commencer en Mai, même si quelques séries m’ont fait de l’œil au cours de la semaine dernière, donc allez savoir, je me laisserais peut-être tenter, mais c’est peu probable !

D’autant plus que Netflix continue de me narguer avec la sortie de Dear White People, celle de Chicas de Cable, celle de Sense8, celle de Master of None, et celle de Kimye Schmidt. Tout ça sans compter sur la fuite des 10 premiers épisodes de la dernière saison d’OITNB que je vais ignorer pour les voir normalement sur Netflix avec ma meilleure amie. Au bout d’un moment, il faut bien reconnaître que je ne suis pas surhumain non plus.

En plus, pour ne rien arranger à mes affaires, ce sont les Sweeps May et les upfronts, donc les excellents épisodes pleuvent en ce moment. Bon, cela veut quand même dire que je vais dire au revoir à quelques séries hebdomadaires, mais quand même quoi !

Le « mois prochain », c’est-à-dire en ce mois de mai parce que je suis en retard dans la rédaction de mon article, je continue aussi, évidemment, mon bingo séries avec une deuxième édition qui sera, je pense, un peu plus compliquée à compléter pour moi. On verra bien ! Je vous tease un peu là, car les futurs items ne sera révélé que dimanche 😉

Capture d'écran 2017-04-26 19.17.44ET EN DEHORS DU CHALLENGE ?

Comme je le disais en introduction, c’est hyper chargé en dehors du challenge, car je me suis laissé aller à suivre les sirènes de Netflix. Mais pas que. Accrochez vos ceintures, voici une liste de séries bien cool et de saisons achevées entre le 1er avril et le 1er mai !

Bien sûr, pas de spoiler s’il est question d’une saison 1… mais spoilers sur les saisons précédentes le cas échéant.

13 Reasons Why (S01) : 16,5/20

Hannah Baker s’est suicidée. Avant de passer à l’acte, elle a eu la brillante idée d’enregistrer sur K7 les raisons de son choix : 13 coupables qui se retrouvent à l’écouter et protéger comme ils peuvent leurs secrets. Plot twist : vous allez enchaîner les épisodes, mais le héros prend tout son temps pour écouter les K7.

C’est un joli coup de cœur que cette série que j’ai regardé durant mon Week-end en Séries. La série n’est plus franchement à présenter et j’ai du mal à me dire que ça ne fait qu’un mois, tant elle a envahi les réseaux sociaux et affecté la fréquentation du blog. Je doute être en train de présenter la série à qui que ce soit !

Du coup, je ne peux que la recommander, en précisant tout de même qu’elle aborde des sujets difficiles (harcèlement et suicide en tête) et qu’il faut donc visionner avec précaution si vous êtes sensibles sur ces thématiques. N’hésitez pas, peut-être, à la voir avec quelqu’un.

Et surtout, soyez prévenus : vous allez avoir envie d’en parler. N’hésitez pas à repasser sur le blog si c’est le cas.

The Walking Dead (S07) : 13,25/20

Negan a choisi qui il allait tuer pour que le groupe de Rick le respecte enfin. Et tout l’enjeu de la saison, c’est donc Negan cherchant à se faire respecter. Plot twist : cette saison ne se concentre pas que sur le groupe de Rick. C’est parti pour les enjeux politiques !

Je dois reconnaître que je suis intrigué par cette moyenne générale. La série me paraissait avoir regagné du poil de la bête cette année et elle se retrouve avec l’une des pires moyennes du blog. Oui, mais… Je n’ai pas encore calculé celle de Once Upon a Time, il y a peu d’épisodes dans TWD et je n’ai pas noté la saison précédente.

Quoiqu’il en soit, donc, la série a proposé des épisodes plus solides mais toujours assez inégaux. Certains étaient passionnants, d’autres franchement chiants et la structure de la série n’a pas bougé d’un iota. Comme je le disais dans le résumé en italique, la seule vraie bonne trouvaille, ce sont les nouveaux enjeux politiques très appréciables et plutôt bien écrits.

Colony (S02) : 15/20

La vie sous l’occupation extra-terrestre continue pour les Bowman, séparés par les événements de la saison 1. La famille va devoir déplacer des montagnes pour se retrouver et faire son choix vis-à-vis de la résistance. Plot twist : la série devient excellente en cours de route.

Je ne peux dire autre chose que ce plot twist ! J’étais très sceptique face à la saison 1, au point d’envisager de ne pas continuer. Oui, mais le casting m’a convaincu de redonner sa chance à Colony. Grand bien m’en a fait !

Les enjeux sont enfin beaucoup plus clairs et après quelques épisodes les scénaristes semblent avoir compris la force de la série. Cela était clairement visible dès la saison 1, mais ils ne l’exploitent qu’au cours de cette seconde année avec des notes qui remontent tout de suite. J’ai fini par tellement accrocher que j’attendais impatiemment la suite et que je me suis jeté sur le final de la saison.

Autant dire que je n’aurais pas parié sur cette seconde saison et que c’était une erreur. En plus, la série continue de s’amuser énormément au niveau de la technique, avec des scènes d’actions assez dingue et des plans séquences à ne pas lâcher des yeux son écran. Un joli terrain d’expérimentation, avec une intrigue mieux délimitée et une politique assez claire !

GK-une-ulysseUlysse (S02) :18/20

Ulysse est immortel, mais ça le fait chier. En 2038, après la guerre, Elena reçoit son journal intime, loin de se douter que c’est le début de grandes aventures. Plot twist : chaque épisode de cette websérie est meilleur que le précédent.

C’est volontairement que je ne raconte pas franchement la saison 2, mais le point de départ de la série, parce que je ne peux que vous conseiller encore et encore de vous plonger dans cette websérie 100% française absolument trop cool.

Si les débuts se cherchent un peu, tout s’améliore avec le temps, de l’écriture au jeu des acteurs, des décors au SFX. La fin de saison 2, je l’ai vue sur grand écran et c’était tout simplement bluffant. Pas besoin de se tourner toujours vers les ricains pour trouver la qualité. Certes, il y a quelques longueurs d’écriture dans les explications, mais c’est un défaut qu’on surmonte assez vite.

Et grand bien nous en fait. Vraiment, je la survends un peu, je sais bien, mais promis, c’est bien. Allez, hop, le tout premier épisode de la série est par là et il dure pas longtemps du tout, vous n’avez pas d’excuse !

Powerless (S01) : –/20

Emily débarque à Charm City, une ville comme les autres avec ses transports en commun, ses grosses entreprises, ses super-héros et ses buildings. Elle est embauchée pour mettre au point des inventions protégeant monsieur et madame tout le monde des grands combats qui se jouent régulièrement en ville. Plot twist : tout le monde dans sa boîte est complétement cinglé.

Powerless, c’est l’incompréhension de la saison, plus encore que Conviction. Elle avait tout pour plaire et être un carton, mais elle s’est contentée de refaire ses cartons avant même de les déballer.

Des débuts un peu boiteux, des personnages caricaturaux, des gags à moitié réussis… la mayonnaise n’a pas réussi à prendre tout de suite. Il est très vide évident que les acteurs cherchent leur marque et le moyen de transformer le script en un succès. Tout est fait avec amour et envie à toutes les étapes, de la réalisation à l’écriture, des acteurs aux effets spéciaux, mais rien n’y fait, la moitié des épisodes diffusés sont au mieux divertissants, quand ils ne sont pas ennuyants.

Pourtant, il y a bien eu un soubresaut sur les derniers épisodes diffusés, mais il était déjà trop tard. Le couperet de l’annulation est tombé, et il reste à savoir si la chaîne se décidera à montrer au public les derniers épisodes enregistrés ou pas.

Love (S02) : 13,5/20

Après des débuts de relation chaotiques, Mickey et Gus se retrouvent à une station-service. Elle veut rompre, mais il l’embrasse. Plot twist : le couple phare est toxique et pas vraiment fait l’un pour l’autre.

Si j’ai enchaîné les épisodes, il faut bien reconnaître que cette saison 2 est dans la droite lignée de la première avec très exactement les mêmes problèmes et la même ambiance. Beaucoup de longueurs et de choses que je n’aime pas dans cette série, mais une Gillian Jacobs parfaite dans son rôle qui donne envie de revenir.

En plus, la curiosité malsaine l’emporte toujours, surtout avec des personnages aussi malsains. Parce que oui, je signe et persiste : cette série nous présente tout, sauf de l’amour. Je sais bien que c’est en réaction au romantisme niais des séries américaines et par souci de réalisme, mais je trouve qu’ils tombent bien souvent dans l’excès inverse.

Girlboss (S01) : 17/20

En 2006, Sophia est une jeune paumée comme toutes les autres. Comme toutes les autres ? Pas tout à fait. Elle profite de sa page ebay pour vendre un vêtement vintage et flaire le bon plan. Plot twist : le rêve américain ne possède pas que des hauts, mais il faut de tout pour faire une bonne tenue.

Dernière petite nouvelle des écuries Netflix au moment où je l’ai regardé, Girlboss a tout de suite insufflé un ton et une énergie bien différente de celle de Love. C’était parfait et tout à fait ce qu’il me fallait.

Il y a un bon humour tout au long de ce portrait d’un rêve américain comme on en a tous entendu parler. Rien n’est purement original dans la série et son écriture, qui romance la vie réelle de son héroïne. Et oui, tout ceci est inspiré d’une histoire vraie et d’une page ebay qui a véritablement existé.

Difficile de ne pas s’attacher à Sophia malgré son fichu caractère, et une fois que c’est fait, il ne reste plus qu’à vibrer en même temps qu’elle devant tous ses hauts et bas. Gros coup de cœur du mois dernier !

07

ET VOILÀ, j’ai fait le tour. Rendez-vous dans un mois où l’article bilan sera encore plus long. Non, toujours pas forcément grâce à une avancée de dingue dans le challenge, mais parce que des fins de saisons, il en pleut toutes les semaines au mois de mai !

En attendant, je continue de mettre à jour quotidiennement le blog, alors n’hésitez pas à vous balader et commenter un peu partout, je vous lis et réponds avec plaisir.

Publicités

6 réflexions au sujet de « Avril 2017 : toujours pas d’avancée dans le challenge »

  1. Si ça peut te rassurer, tu n’es pas le seul à avoir du mal en ce moment avec le Challenge. Mars et Avril n’ont pas été terribles pour moi niveau avancement. Je vais essayer de rattraper un peu ce mois-ci mais bon je sens que ça va pas être fou, entre la saison 2 de Sense8 et toutes les nouveautés que je veux tester comme 13 Reasons Why et Girlboss dont tu confirmes encore tout le bien que j’en ai entendu ou encore Dear White People qui fait pas mal parler…
    Peut-être que ton Bingo des Séries m’aidera, j’avais pas pu participer à la première édition mais là je vais le tenter 😉

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai réussi à garder le cap pour le Challenge en avril mais ça risque d’être plus difficile en mai car déjà je suis partie 3 jours en vacances cette semaine et bam je me retrouve avec 20 épisodes de retard et avec les sweeps évidemment tout le monde diffuse ses épisodes. Si je regarde le planning, je ne pourrai vraiment avancer dans le Challenge que dans 3 semaines ! :/
    Pour le reste, je suis comme toi pour The Walking Dead, j’ai été indulgente une bonne partie de la saison mais je me suis pas mal ennuyée sur certains épisodes. Quant à Colony, j’ai beaucoup apprécié cette saison 2. Et Powerless est le gros accident industriel de l’année quand même !

    Aimé par 1 personne

    1. Powerless je vais être dégoûté encore un moment je pense 😦
      Oui pareil, j’ai l’impression d’être submergé dès que je rate une journée.. Et je pars de mercredi à dimanche xD

      J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s