East Of Eli à Paris

I wrote this article both in French & English.

J’en avais déjà abondamment parlé sur le blog, dans les articles des saisons de Grey’s Anatomy et de Supergirl notamment, mais dimanche dernier, je me suis rendu au concert du groupe East of Eli au New Morning à Paris. Un concert qui s’est fait en présence de Chyler Leigh, la femme du chanteur (Nathan West). Oui, LA Chyler Leigh dont je suis fan depuis dix ans ! Compte-rendu hyper long d’une journée mémorable.

L’ATTENTE INTERMINABLE

 Enfin, d’une journée et des quatre derniers mois en fait, parce que j’ai découvert East of Eli en février dernier avec la chanson Nowhere (ci-dessus), chez une amie. Nous sommes tous les deux des fans de Chyler Leigh et je ne cacherai pas qu’au début, je n’ai pas accroché plus que ça à Nowhere et à EOE. Quoi ? On a tous des défauts dans la vie, le mien, ça a été de penser que je n’aimais pas. J’étais déçu de ne pas entendre plus la voix magnifique de Chyler, que je connaissais déjà de Not Another Teen Movie ou de l’épisode musical de Grey’s.

Le son ne débute qu’à la treizième seconde, ne vous inquiétez pas.

 

Cela dit, Nowhere m’est restée en tête et je l’ai écoutée plus d’une fois. Alors quand cette même amie, @Poluss77 sur Twitter, m’a dit le mois dernier que le groupe envisageait de faire un concert en France, je me suis énormément motivé à en faire une promo intensive, notamment sur le blog. Ils voulaient 300 personnes pour booker un concert parisien… et en quelques jours, c’était bouclé. Incroyable.

Et ensuite ? Ensuite, ce fut long d’attendre ! Je me suis mis à traîner de plus en plus sur Youtube, pour écouter d’autres chansons du groupe, et notamment Crazy Beautiful. Oui, mon vrai coup de cœur pour le groupe, c’est cette chanson, même si Chyler n’y chante pas. Oui, je ne suis pas que fan de Chyler ! Je l’ai d’ailleurs partagée lundi dans mon article de la semaine cette chanson. C’est beaucoup plus mon style que les balades romantiques du groupe (que j’aime malgré tout, mais que j’écoute moins).

Puis, le jour tant attendu du 4 juin est arrivé, je suis monté tranquillement à Paris. Je devais rejoindre Pauline à 16h45 devant le New Morning et, en partant de l’appartement où je dormais (une fois de plus) pour l’occasion, j’ai eu l’horreur de découvrir que j’avais déjà raté le début du concert !

En effet, le groupe et Chyler sont tellement adorables qu’en arrivant sur les lieux, ils ont décidé de faire une chanson, comme ça, dans la rue :

Merci à la chaîne youtube EOE Angels France pour la mise en ligne du concert (Twitter : @EOEAngelsFrance).

Bien sûr, quand je suis arrivé, à 16h45 pile (je suis fier, j’étais à l’heure), ils n’étaient plus là. C’était parti pour deux heures d’attente en compagnie de Pauline, puis d’Esther (@TiNinja09) et une de ses amies. Ce n’est définitivement pas mon quartier préféré de Paris, avec une fréquentation vraiment pas géniale pour deux heures d’attente, mais bon, quand on aime, on ne compte pas (c’est faux, je comptais les minutes, même si à un moment je me suis dit qu’il fallait que j’arrête de sortir mon portable – pour la batterie, mais pas que !).

La file d’attente s’est enfin mise en marche vers 18h40 et j’ai pu découvrir avec plaisir que les fans du groupe avaient de très bons goûts en matière de séries, ayant écrit tout un tas d’excellents hashtags sur les affiches publicitaires devant la salle :

Bon, OK, donc il y a des gens qui shippent Meredith et Arizona, je ne savais pas. Et sinon, oui, on sent que le groupe a une bonne base de fans LGBT quand même, merci Alex Danvers, je suppose. De toute manière, je pense que la salle était remplie à 85% au moins de filles, parce que si ce n’était pas Alex Danvers, c’étaient les membres du groupe.

 Qu’est-ce que je fichais là, du coup ? Je suis fan de Chyler, j’ai dit !

LE CONCERT

Arrivé dans la salle, j’ai été surpris de découvrir que… j’y avais déjà mis les pieds dix ans auparavant. J’avais bien sûr totalement oublié, mais la disposition particulière de la salle et ses lumières rouges sont reconnaissables entre mille. Et comme à l’époque, j’ai beaucoup aimé cette salle. Je continue à dire qu’elle n’est pas si bien située que ça, mais l’intérieur est génial.

Le concert est entièrement disponible sur Youtube et j’avoue que ça fait deux jours que je le regarde avec nostalgie, ce qui m’a motivé à écrire cet article.

Ils ont commencé par Crazy Beautiful, ce dont je me doutais pour avoir vu une partie du concert de Londres avant de venir, et autant vous dire que j’étais comme un petit fou. C’est définitivement celle que je connais le mieux et que j’adore le plus, alors c’était une excellente chose de commencer par-là : ça m’a mis dans l’ambiance et, en plus, je l’avais déjà dans la tête.

Ils ont enchaîné ensuite sur Hail the Queen, sympathique, puis sur Child’s Play, sur laquelle Chyler Leigh fait les chœurs. Là voilà donc qui débarque au beau milieu de la chanson (même si Nathan l’avait annoncée avant), que demande le peuple ? Exactement ça !

L’air de rien, la chanson se termine avec une fan sur scène qui a eu droit à son selfie, puis ils ont enchaîné sur Nowhere. Elle reste tellement en tête cette chanson, j’en suis devenu complétement fan en trois mois et je ne comprends pas comment j’ai pu ne pas l’aimer tout de suite !

Une fois la chanson finie, Chyler et Nathan se sont vus offrir des bérets, normal. Forcément, si les français se mettent à propager le cliché, on ne peut plus rien faire pour lutter contre. Et en même temps, elle le porte tellement bien Chyler :

IMG-20170604-WA0015

Photo prise par @TiNinja09, comme une bonne majorité des meilleures photos de l’article.

Il faut croire que le béret l’a beaucoup inspiré car là voilà qui s’est mise à chanter en… français ! En effet, Johann, l’un des membres du groupe, parle français et a donc traduit le premier couplet de Nowhere. Et Chyler l’a appris ! Sérieusement, c’était totalement dingue de faire ça, et elle parle merveilleusement bien français, même si c’était du par cœur, c’était tout à fait génialissime. On le sent que je suis beaucoup trop fan ?

(oui, j’ai déterré ma chaîne Youtube pour cette vidéo)

Beaucoup plus qu’un simple concert, cette soirée était donc l’occasion surtout de passer un excellent moment avec le groupe. Ils ne se sont pas contentés de chanter leur chanson, non, ils ont pris le temps de proposer un excellent show, avec beaucoup d’interactions. On sent qu’ils prenaient du plaisir à être là et qu’ils voulaient offrir une performance unique. Elle l’a été, à plus d’un titre.

Difficile de ne pas avoir un coup de cœur pour l’ensemble du groupe et ses anecdotes sur la France, de Chyler Leigh se plaignant des marches du sacré cœur la veille à Jordan disant qu’il a mangé un croissant.

Hop, Nathan & Chyler enchaînent avec Love Lit the Sky et Falling Slowly, deux chansons où la complicité entre eux a illuminé la scène. Je veux dire, ils sont amoureux et ça se voit dans leurs interactions entre eux et dans les regards qu’ils s’échangent. Chyler, particulièrement, dévore Nathan du regard et franchement, ça fait juste rêver. Ouais, je suis gnangnan, c’est comme ça, mais c’était super !

IMAG2475

Ensuite, il est déjà l’heure pour Chyler de repartir en coulisse (et pas pour aller aux toilettes, merci Nathan). Je dois dire que j’ai beaucoup aimé le choix du groupe dans cette setlist. L’attente des fans de Chyler n’a pas été trop longue une fois le concert commencé (deux chansons), c’était un bon compromis. Personnellement, je m’en fichais pas mal puisque je crois bien que je suis devenu fan du groupe aussi, mais j’ai pu entendre des gens dans la file d’attente qui n’était venu que pour rencontrer l’actrice. C’est un peu dommage de ne pas avoir envie de profiter aussi du concert, je trouve, mais je peux comprendre. De toute manière, l’ambiance était tellement cool que ça n’importait pas vraiment.

Chyler Leigh s’est donc enfuie pendant que Nathan présentait le groupe (et après une danse très cool). De toute façon, ils ont tous dansé à un moment ou un autre, et ça fait partie de ces moments où l’on voyait bien qu’ils adoraient être là !

IMG-20170605-WA0066

Le concert a alors pu reprendre, le groupe continuant d’enchaîner les morceaux tout en profitant de la salle pour parler à ses fans (finalement, 300 personnes, ce n’est pas si énorme et on a tous sentir que l’on était une partie intégrante du concert) et accorder les instruments si besoin. Nathan est clairement un bavard (et philosophe), alors le show était assuré quoiqu’il arrive. The Siege, Glow (où tout le groupe avait son béret – et ça va grave bien à Jordan), U… la playlist était parfaite et je n’ai pas vu le temps défiler.

Pour être 100% honnête, j’étais presque déçu de voir Chyler revenir pour chanter Riptide ! Ben oui, je me doutais bien que cela signifiait que la fin arrivait. Bon, alors cela dit, mon portable était en train de décéder dans mes mains, la batterie s’épuisant bien vite et surchauffant d’une utilisation prolongée du flash et de la caméra. Je n’ai rien pu filmer de The Silent Kind, par exemple (bon, en même temps, nous nous étions mis en fond de salle et ils étaient assis sur scène, donc on les voyait un peu moins).

Comme le concert se terminait, Nathan a surpris tout le monde avec une magnifique déclaration d’amour chargée d’émotion à Chyler. Bon, pour ceux qui ne les connaitraient pas vraiment et seraient encore là (bravo et merci de me lire), il faut savoir que tous les deux ont eu un passé difficile, notamment avec la drogue. Et malgré une scène chargée d’émotions et quelques larmes, ils n’ont pas perdu leur humour, leur amour et surtout leur talent.

Et ça vaut pour tout le monde sur scène, hein. Certes, le couple est plus mis en avant dans la promo du groupe, mais leur complicité s’étend aux autres membres du groupe, et c’est aussi ce qui fait que ça fonctionne ! Lost Transmission, une chanson écrite par Nathan pour son fils autiste, était donc la dernière chanson du concert…

IMG-20170605-WA0029

Enfin, ça, c’était sans compter sur le rappel. J’y ai découvert Tinsel Town, la seule chanson de la setlist du concert que je ne connaissais pas avant de venir… et que j’ai adoré encore plus que d’autres. Si des fans d’East of Eli passent par là et peuvent me dire où je peux en trouver une version studio svp, j’en serais hyper reconnaissant (et oui, évidemment, je suis prêt à la payer hein, mais même sur les plateformes payantes, je ne la trouve pas – ou j’ai mal cherché).

Bon, je pourrais encore écrire beaucoup de choses, mais vous avez compris je pense que j’ai adoré ce concert du début à la fin, et par fin, j’entends bien sûr le deuxième rappel qui s’est achevé sur Lost Transmission. Quant au style musical du groupe, j’aime qu’il soit si élargi. Oui, les chansons sont du même groupe, mais toutes ne se ressemblent pas pour autant et ça fait toujours plaisir de passer de l’une à l’autre. Ce n’est pas lassant, car ça change toujours !

LA RENCONTRE

Spoilers sur la fin de saison 8 de Grey’s Anatomy dans la suite de l’article.

Non, ce n’est pas fini ! Et même, la soirée ne fait que commencer du côté des émotions : il est 21h et à 22h, j’aurais eu la chance de parler à Chyler Leigh. Et oui, bien sûr, évidemment, j’ai pris une place VIP qui permettait, à un tarif hyper raisonnable, de repartir avec un t-shirt (j’avais oublié ce détail !), un autographe du couple et une photo… mais aussi de leur parler pendant une minute !

Une minute, c’est énorme l’air de rien. Bien sûr, les secondes défilent vite, mais quand on compare à d’autres événements permettant de rencontrer des stars pour une photo prises en quinze/vingt secondes (parfois pour le même prix, souvent pour plus cher !), autant vous dire que là, c’était le paradis !

En revanche, une minute, ça signifiait surtout beaucoup d’attente, un peu moins d’une heure car nous étions au milieu de la file d’attente. Je vous passe le stress qui monte pour aller directement à l’essentiel : l’achat de mon pin’s East of Eli, pour accompagner mes badges de la websérie Ulysse.

IMAG2563

Comment ça, ce n’est pas l’essentiel ?

Oui, donc par où commencer ? Mon amie Pauline a pu parler à Chyler Leigh juste avant moi, ce qui était un peu la conclusion d’un chapitre énorme de sa vie (enfin, j’écris totalement ça à sa place, mais je crois/espère qu’une page est en train de se tourner, non ?). Je l’ai en tout cas vécu comme ça, et pour elle, et pour moi. Mais peu importe, ce n’est pas quelque chose que je peux vraiment écrire ici, même si c’est une part importante de la soirée, donc j’en reviens à mon expérience.

J’ai commencé à parler à Chyler avec la peur de me retrouver bloqué ou à ne pas savoir quoi dire. Finalement, c’était plus simple que je ne l’anticipais, les mots sont sortis tout seuls. Après tout, j’avais revu le mardi précédent la mort de Lexie Grey sur NT1 et j’avais eu la confirmation que, cinq ans plus tard, je n’étais toujours pas remis de cet épisode traumatisant.

Parce que oui, je suis tombé amoureux du personnage de Lexie dès son premier épisode dans la série. Je ne saurais expliquer rationnellement pourquoi, mais j’ai adoré son personnage dès la première seconde et elle m’a rarement déçu. Oh, c’est sûr, Grey’s Anatomy n’est pas forcément la série du siècle, mais Lexie l’a illuminée en saison 4. Bon, je sais que le personnage a un peu perdu de son éclat en saison 8, souvent reléguée à l’arrière-plan, mais sur sa fin, j’avais retrouvé tout mon amour et mes espoirs pour Lexie. La scène du 8×22, sérieusement, cette performance de dingue, ce discours que je connais encore par cœur tellement je l’ai vu et revu !

Alors sa mort deux épisodes plus tard, au bout de 15 minutes et sans respect des fans, je ne m’en suis jamais remis. Oui, vraiment, je n’avais pas de blog à l’époque, mais c’est tant mieux, car j’ai été traumatisé pendant une bonne semaine à l’époque, surtout que ça tombait pas à un bon moment dans ma vie… et ne me parlez même pas du discours de Cristina en saison 9 ! Chaque fois que je revois ce « meant to be », je suis au fond du gouffre pour un long moment, le plus souvent à écouter Paradise de Coldplay qui colle tellement parfaitement au sort réservé à Lexie.

La vidéo que j’ai regardé un milliard de fois sans jamais réussir à m’en relever. D’ailleurs, on peut même retrouver mes commentaires de l’époque, qui montre que j’étais plus énervé que dévasté à la diffusion de l’épisode.

Et le 4 juin 2017, j’ai pu dire une partie de tout ça à son interprète, celle qui lui a donné la vie si longtemps, et rien que ça, c’était énorme. Et vous savez quoi ?

Cinq ans plus tard, elle m’a regardé droit dans les yeux et m’a dit « Sorry ». Je n’en avais pas conscience, mais j’en avais besoin : maintenant, je ne pourrais plus penser qu’à cet instant chaque fois que je reverrais cet horrible épisode de Grey’s Anatomy (le pire de tous, car rien n’allait dans son écriture). Comment être triste quand elle s’est excusée le plus sincèrement du monde, avec un sourire de compassion ?

IMG_20170606_125254_078

Quant à ma réponse, qui explique ce vrai sourire de Chyler… Je lui ai dit qu’elle n’avait pas à s’excuser, ne réalisant pas encore à quel point le fait qu’elle le dise avait débloqué une partie de mon deuil de ce personnage. Parce que oui, Lexie fait partie de ces très rares personnages fictifs qui m’ont touché au point que je me sente vraiment en deuil. Je veux dire, je regarde énormément de séries, il n’y a qu’à voir ce blog, et le plus souvent, je vis mal la mort d’un personnage, puis je passe à autre chose. Lexie, en revanche… Je suis resté énervé par cette fin bâclée pendant une bonne semaine, refusant d’y croire un moment avant d’être simplement déprimé à chaque fois que j’y repensais. Encore aujourd’hui, quand on me parle de tout ça, j’ai un pincement au cœur.

Enfin bon, on a tous nos problèmes dans la vie, j’imagine. Moi, c’est de m’être attaché à un personnage fictif. Je lui ai répondu que non, elle n’avait pas à s’excuser, que je ne lui disais pas ça pour ça (mais allez savoir pourquoi je lui disais) car ça m’a permis de la voir dans Taxi Brooklyn (bon, ça s’oublie vite), mais aussi dans Supergirl. Et surtout, sans elle, je n’aurais jamais découvert East of Eli.

Cela m’a fait bien plaisir car j’ai aussi eu l’occasion de dire à Nathan et au groupe qu’ils avaient vraiment un super groupe, que j’aimais leurs chansons et, mon dieu, je n’ai jamais été aussi heureux de parler anglais que ce soir-là parce que, eh, à le dire qu’ils faisaient un travail que j’adore, j’ai eu droit à mon câlin avec Nathan et Chyler :

IMG-20170604-WA0014

Ensuite, ils ont signé ma place de concert et nous avons pu faire une photo tous les trois, très généreusement prise par Jordan, membre du groupe :

IMAG2519

Oui, bon, il avait un peu rabattu ma coque de portable sur l’objectif de l’appareil photo, ça marche tout de suite moins bien (merci à ceux qui lui ont dit). Heureusement qu’il y avait Pauline pour immortaliser ça, parce qu’il n’a pas réussi à prendre la photo le pauvre (je vous ai dit que mon portable était en train de mourir, je n’exagérais pas) :

Chyler

Cela dit, ça me fait une bonne anecdote la photo ratée et comme tout est bien qui finit bien, ça me fait bien marrer (merci infiniment, Pauline) !

En tout cas, cette rencontre reste un souvenir génial, surtout que Chyler Leigh a vraiment pris le temps de m’écouter et de me répondre (avec la réponse parfaite, en plus !). Je vous assure, elle était si concentrée sur ce que je lui disais, ça réchauffe le cœur. Elle me fixait pour bien comprendre chaque mot malgré mon accent pourri et mes balbutiements et j’ai l’impression de ne pas l’avoir remerciée assez pour ça.

Voilà. Je me rends compte qu’à force je commence à avoir rencontré un bon nombre de stars (Valérie Bonneton, Felicia Day, Eric Balfour, Eliza Dushku, James Marsters et Charisma Carpenter), mais que cette rencontre-là était vraiment au top. Déjà, elle était lourde de sens pour tout un tas de raisons que je ne peux pas forcément évoquer ici, mais aussi, j’en suis reparti avec des autographes et des photos, des souvenirs impérissables et beaucoup, beaucoup de positif. C’est rare de pouvoir en dire autant (et je ne le dirais qu’avec Felicia Day dont la rencontre était tout simplement un rêve réalisé après cinq ans).

IMG-20170604-WA0016

ET APRÈS ?

Oui, quoi faire après une telle soirée ? J’ai eu la chance de rester deux minutes de plus auprès d’eux, le temps qu’Esther (DON’T CRY) et son amie leur parlent également. Ensuite, nous avons trainé quelques minutes devant le New Morning, surpris qu’il fasse encore jour (c’est là que j’ai pris les photos des affiches en fait), puis, nous avons un peu erré en retournant vers leurs voitures (moi, j’étais en métro).

Tout cela a fini au McDo le plus proche où l’on a beaucoup débriefé du concert et de nos conversations respectives avec le couple. Nous n’étions d’ailleurs pas les seuls fans à finir la soirée comme ça, un regard, un sourire et la trace du tampon du concert confirmant que la table d’à côté venait aussi du concert.

Depuis, je l’ai déjà dit, je suis rentré chez moi et j’ai du retard dans mes séries comme mes articles parce que je passe mon temps à avoir la déprime post-concert, avec visionnage des vidéos et écoute des chansons du groupe, encore et encore.

Et vous devriez faire pareil si vous me lisez encore après genre cinq pages !

IMAG2520

Merci à East of Eli & Chyler Leigh d’être venus à Paris. Merci à Pauline et Esther pour les photos autant que leur présence au concert, et puis aussi parce qu’elles sont de supers amies. Merci à @EOEAngelsFrance d’avoir mis le concert en ligne et merci à Chloé d’avoir accepté que j’utilise les vidéos. Et merci à vous, lecteurs, d’avoir lu tout ça. J’espère vous avoir fait partager un peu mon rêve !

Publicités

2 réflexions au sujet de « East Of Eli à Paris »

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s