You’re the Worst (S04)

Synopsis : La conclusion de la saison 3 a laissé l’ensemble des personnages dans de sales draps, il y a donc largement de quoi faire cette année. Becca était en plein post-partum alors que Lindsay & Paul prenaient enfin la décision de divorcer. Edgard se faisait larguer par sa copine et il n’était pas le seul à finir la saison célibataire. En effet, Jimmy demandait Gretchen en mariage. Si elle acceptait, elle lui parfait aussi de famille… C’est trop pour Jimmy qui décidait de s’enfuir.

Spoilers 4×04

04Épisode 4 – This Is Just Marketing – 16/20
I don’t want to shit work Gretchen.

Jimmy prépare le petit déjeuner ! Enfin, il tente. Du jamais vu. Il tente aussi de réconforter comme il peut par rapport à Gretchen, qu’il est sûr de pouvoir récupérer. Après tout, elle a affirmé que tout allait bien entre eux.

Lindsay continue de travailler et c’est beaucoup trop drôle et incroyable qu’elle garde un boulot aussi longtemps. C’est d’autant plus impressionnant que Gretchen la harcèle toujours au beau milieu de la société, mais bon, on ne va rien dire car c’est marrant à voir. Lindsay qui travaille et qui tente de trouver de nouvelles modes ? Cela crie au désastre, mais les scénaristes s’en amusent pour le moment et ça donne de bons prétextes de scènes.

Plus tard, elles se rendent chez Becca avec Edgar. Becca est toujours autant en forme, si ce n’est plus. Elle est à mourir de rire avec son nouveau meilleur ami gay totalement insupportable et insultant envers Edgard. C’est du grand You’re the Worst dans ce qu’ils font de mieux.

Cela s’enchaîne tout aussi bien avec Gretchen qui se retrouve coincée dans le podcast de Becca (enfin, celui de son mari, mais soyons honnêtes…). Les deux sympathisent à fond car elles ont un point commun de haine : Jimmy, bien sûr. La dynamique entre les deux n’a jamais été aussi réussie et pourtant, Becca m’apporte des fous rires à chacune de ses apparitions.

En parallèle, Lindsay et Edgard s’occupent du bébé de Becca en parlant un peu de la vie amoureuse d’Edgard. Ce n’est pas franchement la meilleure partie de l’épisode, mais il est amusant de voir ces deux-là se diriger vers une relation amoureuse. En plus, Lindsay se découvre une vraie vocation grâce à ce babysitting : elle décide de consacrer sa vie à son job. Une jolie perspective pour la suite, contrairement à Edgar qui se transforme en womanizer.

Pendant ce temps, Jimmy se rend à un rendez-vous marketing pour son livre… Tout se passe à merveille car tout le monde aime son roman, mais malheureusement pour lui, pas pour les bonnes raisons. Quand il pensait avoir écrit un chef-d’œuvre littéraire, il est forcé de comprendre que non, en fait. Si son livre intéresse, c’est juste qu’il a une bonne charge érotique et pourrait se vendre comme des petits pains dans ce genre de rayons littéraires.

D’abord réticent, il prend finalement beaucoup de plaisir à lire son roman à une horde de femmes beaucoup trop excitée par ce qu’il leur raconte. C’était un peu lent de son côté de l’intrigue, mais ça fonctionnait très bien, car ça l’éloignait assez longtemps de chez lui pour que Gretchen s’y réinstalle.

En effet, elle a payé le loyer en avance et, par conséquent, elle décide d’y vivre et de virer Jimmy de sa chambre. Brillant, je suis pressé de voir la suite.

L’épisode était moins bon cette semaine, heureusement sauvé par Becca. Il n’y a pas photo, dès que les interactions entre Jimmy et Gretchen sont réduites, la série peine à garder un excellent rythme. Il y avait un bon humour, mais tout de même, ces deux intrigues sans vraie interaction entre eux sont un peu dures pour la survie de tout l’humour de la série. J’espère que ça ne durera pas trop. La confrontation finale devrait ramener le piquant qu’il manquait pour la semaine prochaine.

Ci-dessous mon avis sur chaque épisode de la saison.

14.png

Pour commencer, je suis vraiment impatient de dévorer cette saison qui part sur un terrain fertile niveau intrigues. Il y a vraiment de quoi provoquer un tas de situations intéressantes et de rebondissements comiques. De toute manière, je fais confiance aux scénaristes qui ont toujours su allier comédie et dépression grâce aux nombreuses névroses de leurs personnages.

La saison 3 m’avait moins emballé que la précédente, avec même un accident de parcours (l’épisode centré sur Paul…), mais elle continuait d’expérimenter quelques épisodes spéciaux très réussis. J’espère qu’ils parviendront à le faire cette année encore, car c’est très dynamique et permet de ne pas voir le temps passer.

Comme cette saison 4 promet un nouveau départ pour l’ensemble des personnages, je pense qu’elle va paraître encore plus express que d’habitude et le retour avec un double épisode ne devrait pas arranger cette impression !

01.pngÉpisode 1 – It’s Been (1) – 13/20
This place is for old people.

Cette saison débute à la LOST avec le réveil de Jimmy, désormais barbu et sans réveil, dans ce qui semble bien être une  caravane de célibataire. Le montage musical qui suit nous présente la morning routine de l’auteur dans un… camping. Oh la, sacré changement pour la série qui enchaîne ensuite avec un tout nouveau générique… Cela ne dit rien qui vaille pour Jimmy et Gretchen.

La vie de Jimmy dans le camping est longuette, mais permet bien de définir que chacun là-bas n’a pas de sens à sa vie : les personnages se promènent vers nulle part et font des travaux en vain. Bref, Jimmy est perdu et n’est plus que l’ombre de lui-même. C’est moche, mais ça m’a donné envie que la série accélère pour vite revenir à son rythme habituel et ses blagues marrantes et plus… jeune. Il faut bien dire ce qui est, il n’y a que des vieux dans ce camping, dont Burt le nouveau meilleur ami de Jimmy. Oui, il n’y a que des vieux et Jimmy, que j’espère là pour trouver l’inspiration d’un roman. Je dois bien avouer que j’ai rapidement décroché de l’épisode, la relation Burt/Jimmy étant bien chiante.

Jimmy a aussi ses petites habitudes avec une voiture rouge clairement conduite soit par Gretchen, soit par Lindsay. Lorsqu’il reçoit un colis avec son livre, Jimmy décide de se reconnecter au monde réelet reçoit un milliard de messages et notifications. Voilà le YTW que je connais ! Il se barre donc de son camping direction Los Angeles, laissant Burt reprendre sa vie en main comme il peut.

Drôle de réintroduction pour You’re the Worst qui abandonne totalement son rythme et ses dynamiques habituelles. Je comprends bien que le but est de nous faire vivre l’ennui et la dépression de Jimmy, mais c’est étrange de choisir de revenir là-dessus, car ça donne surtout envie de ne pas revenir tout court. Heureusement que les personnages secondaires des vieux sont bons, que c’est un retour que j’attendais et que j’adore Jimmy, parce que ce serait une catastrophe monumentale sinon. J’imagine que la deuxième partie sera sur Gretchen et ça devrait déjà plus me plaire, car je l’ai toujours préférée. Il faut en tout cas que la série se reprenne vite en main !

02.pngÉpisode 2 – It’s Been (2) – 16/20
Pardonnez-moi, une ashtray s’il vous plaît.

La seconde partie de l’épisode s’intéresse donc à… Lindsay. C’était surprenant, mais pas désagréable d’être un peu surpris quand je m’attendais vraiment à passer ces vingt minutes avec Gretchen. Lindsay a repris sa vie en main avec un job que l’on suit en montage musical… C’était sympathique de la découvrir aussi joyeuse de vivre, surtout après le premier épisode.

Bien sûr, la joie la plus totale est de courte durée puisqu’elle vit avec une Gretchen déprimée et droguée dans un appartement totalement enfumé. Le travelling qui introduit leur appartement est vraiment une bonne idée : il réintroduit à merveille les personnages et ce nouveau lieu qui va clairement servir à un gros nombre de scènes vu les moyens mis en œuvre. Et puis, Zombie quoi.

Lindsay devient donc une assistante pour une styliste, Priscilla, qui a l’air de ne pas trop s’inquiéter de l’état déplorable dans lequel elle arrive au boulot après avoir fumé du crack avec Gretchen. Oui, parce que si Lindsay s’est enfin reprise en main, Gretchen est définitivement dans un sale état, peut-être pire que lors de la saison 2. Elle n’a pas quitté l’appartement de Lindsay depuis trois mois et a gardé son job en faisant croire qu’elle faisait le tour de l’Europe, tout en skypant avec sa psy. Je continue à espérer qu’on verra ces sessions à un moment ou un autre – c’est ce que j’avais dit lors de la conclusion de cette intrigue l’an dernier.

J’ai adoré Gretchen, comme toujours, mais ça doit aider qu’elle parle « français » dans l’épisode et qu’elle soit dans le pire des états. Je veux dire, Gretchen en pleine dépression, c’est là qu’elle est le plus intéressante, non ?

Quand Lindsay apprend que Gretchen est dans ce sale état, elle la pousse à sortir de l’appartement et se met à chercher Jimmy chez… Edgard. On sent bien que les deux se rapprochent tout de suite et qu’Edgard a dû lui aussi faire face au départ de Jimmy. Lindsay et lui se retrouvent tous les deux avec un job. Leur sérieux les surprend autant qu’il me surprend et les pousse à coucher ensemble dans une parodie de Gretchen et Jimmy à mourir de rire.

Gretchen se retrouve à déprimer dans un bar, passe Jimmy dans la liste des exs sur son portable et appelle un autre ex pour reprendre contact. Elle se retrouve donc à coucher avec au moment même où Jimmy se décide enfin à la contacter, après trois mois.

Voilà, ce deuxième épisode était beaucoup plus à la hauteur de la série. Jimmy manquait clairement à l’appel, mais retrouver les folies de Gretchen et Lindsay faisait énormément de bien. Les fous rires sont revenus au galop et j’ai bon espoir que la semaine prochaine soit bien meilleure. Bref, il fallait un double épisode de transition après le final de l’an dernier et je suis bien content, malgré la longueur du premier, que ce soit fait désormais. Il aurait été plus sympa, je pense, d’avoir un montage différent pour ces épisodes, histoire d’avoir tout le monde dès le premier. Rien ne l’aurait empêché et ça aurait évité d’avoir à vivre l’ennui de Jimmy – même si tout à fait voulu de la part des scénaristes, l’ennui pour un retour de série, ce n’est pas une bonne chose.

La série devrait travailler à remettre en couple Jimmy et Gretchen pour sa fin de saison, et ça devrait être sympa à suivre. Ce deuxième épisode est donc bien plus convaincant et les remet sur les bons rails.

03Épisode 3 – Odysseus – 18/20
HEY DOT DOT DOT !

Jimmy est enfin de retour chez lui et il est surpris par les changements de décoration immonde d’Edgard, trop occupé à s’éclater dans le lit de son coloc avec Lindsay. C’est à mourir de rire, franchement.

Le réveil de Gretchen est bien drôle aussi, avec son ex, Ty, habitué assez clairement à vivre nu et faire son sport de bon matin. Le plus drôle ? Je n’avais pas reconnu l’acteur d’Imaginary Mary la semaine dernière. Le changement de rôle est radical et d’autant plus drôle que je me souviens m’être dit devant Imaginary Mary que je ne l’avais pas reconnu (parce que j’avais regardé sa fiche IMDB et vu qu’il jouait dans You’re the Worst).

Gretchen retrouve son passeport chez lui, mais apprend aussi le retour de Jimmy. Ce dernier a bien envie d’aller parler à Gretchen, mais Lindsay lui déconseille, mentant pour sa meilleure amie. Du coup, Jimmy prend rendez-vous avec les rappeurs de Gretchen et découvre qu’elle leur ment à propos de l’Europe.

Chez Ty, Gretchen se bourre la gueule et sympathise avec Boonie, un acteur que j’ai déjà vu ailleurs aussi (mais j’éluciderai ça plus tard). C’est lui qui la ramène chez elle, mais comme elle y aperçoit Jimmy, ils finissent dans un bar à sympathiser et se raconter la vie de Ty. C’est plutôt marrant et totalement digne de la série ; c’est donc sans surprise qu’elle finit par coucher avec dans sa voiture.

Pendant ce temps, Edgard et Lindsay continuent de coucher ensemble, portant le taux de nudité dans cet épisode à beaucoup trop, mais c’est marrant aussi. C’est d’autant plus marrant qu’Edgard est tellement énervé après Jimmy qu’il consume toute son énergie supplémentaire comme ça. J’ai beaucoup ri des réactions d’Edgard dans cet épisode. Il était sympathique de le voir se réconcilier avec son meilleur ami.

Bien sûr, c’est un peu trop rapide, mais c’est une sitcom qui n’a pas non plus toute l’année devant elle. Jimmy prend plus de temps avec Gretchen, ne sachant plus comment s’y prendre avec elle. Il envisage de lui envoyer un message, ce qu’elle voit bien sûr parce que ce sont les joies d’Apple.

Elle va donc le confronter, mais n’y arrive pas. Il la poursuit et les deux finissent par s’excuser. Tout se passe un peu trop bien, mais c’est parce que Gretchen est en pleine vengeance. Jimmy a beau lui expliquer qu’il a flippé parce qu’elle a parlé famille, ça ne justifie clairement pas trois mois d’absence.

Bien, voilà qui est parfait comme épisode : You’re the worst est enfin de retour au niveau auquel je l’attends, avec ses personnages psychopathes et terriblement attachants, autant que drôles. Il était temps ! Je suis désormais pressé de voir les vraies réconciliations de ces deux-là, surtout qu’ils jouent toujours aussi merveilleusement bien l’un et l’autre. La douleur est présente sur leurs deux visages dans chacune de leurs interactions, et sans Lindsay et Edgard, je crois bien que ce ne serait plus du tout une comédie, ni même une dramédie, mais juste un drame bien violent !

04Épisode 4 – This Is Just Marketing – 16/20
I don’t want to shit work Gretchen.

Jimmy prépare le petit déjeuner ! Enfin, il tente. Du jamais vu. Il tente aussi de réconforter comme il peut par rapport à Gretchen, qu’il est sûr de pouvoir récupérer. Après tout, elle a affirmé que tout allait bien entre eux.

Lindsay continue de travailler et c’est beaucoup trop drôle et incroyable qu’elle garde un boulot aussi longtemps. C’est d’autant plus impressionnant que Gretchen la harcèle toujours au beau milieu de la société, mais bon, on ne va rien dire car c’est marrant à voir. Lindsay qui travaille et qui tente de trouver de nouvelles modes ? Cela crie au désastre, mais les scénaristes s’en amusent pour le moment et ça donne de bons prétextes de scènes.

Plus tard, elles se rendent chez Becca avec Edgar. Becca est toujours autant en forme, si ce n’est plus. Elle est à mourir de rire avec son nouveau meilleur ami gay totalement insupportable et insultant envers Edgard. C’est du grand You’re the Worst dans ce qu’ils font de mieux.

Cela s’enchaîne tout aussi bien avec Gretchen qui se retrouve coincée dans le podcast de Becca (enfin, celui de son mari, mais soyons honnêtes…). Les deux sympathisent à fond car elles ont un point commun de haine : Jimmy, bien sûr. La dynamique entre les deux n’a jamais été aussi réussie et pourtant, Becca m’apporte des fous rires à chacune de ses apparitions.

En parallèle, Lindsay et Edgard s’occupent du bébé de Becca en parlant un peu de la vie amoureuse d’Edgard. Ce n’est pas franchement la meilleure partie de l’épisode, mais il est amusant de voir ces deux-là se diriger vers une relation amoureuse. En plus, Lindsay se découvre une vraie vocation grâce à ce babysitting : elle décide de consacrer sa vie à son job. Une jolie perspective pour la suite, contrairement à Edgar qui se transforme en womanizer.

Pendant ce temps, Jimmy se rend à un rendez-vous marketing pour son livre… Tout se passe à merveille car tout le monde aime son roman, mais malheureusement pour lui, pas pour les bonnes raisons. Quand il pensait avoir écrit un chef-d’œuvre littéraire, il est forcé de comprendre que non, en fait. Si son livre intéresse, c’est juste qu’il a une bonne charge érotique et pourrait se vendre comme des petits pains dans ce genre de rayons littéraires.

D’abord réticent, il prend finalement beaucoup de plaisir à lire son roman à une horde de femmes beaucoup trop excitée par ce qu’il leur raconte. C’était un peu lent de son côté de l’intrigue, mais ça fonctionnait très bien, car ça l’éloignait assez longtemps de chez lui pour que Gretchen s’y réinstalle.

En effet, elle a payé le loyer en avance et, par conséquent, elle décide d’y vivre et de virer Jimmy de sa chambre. Brillant, je suis pressé de voir la suite.

L’épisode était moins bon cette semaine, heureusement sauvé par Becca. Il n’y a pas photo, dès que les interactions entre Jimmy et Gretchen sont réduites, la série peine à garder un excellent rythme. Il y avait un bon humour, mais tout de même, ces deux intrigues sans vraie interaction entre eux sont un peu dures pour la survie de tout l’humour de la série. J’espère que ça ne durera pas trop. La confrontation finale devrait ramener le piquant qu’il manquait pour la semaine prochaine.

Publicités

Une réflexion au sujet de « You’re the Worst (S04) »

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s