The 100 (S05)

Synopsis : La saison 4 était une véritable course contre la montre pour sauver l’humanité menacée d’extinctions par des radiations. Elle se terminait de manière foudroyante avec un renversement total des prémices de base de la série : Octavia prenait la tête des 12 clans Grounders et des rescapés de Skaikru dans un bunker, Raven trouvait un moyen de retourner sur l’arche avec ses amis et Clarke était laissée pour morte sur Terre. Six ans et une semaine plus tard, le bunker est inaccessible sous les débris de Polis, l’arche n’est pas retombée et Clarke vit avec Madi, une deuxième nightbleeda enfant qui a survécu aux radiations. Elle est devenue la grounder qui voit d’un mauvais œil l’arrivée des nouveaux sur Terre à bord d’une énorme navette de prisonniers… Qui sont-ils ? Mystère !

Saison 3 | Saison 4 | Saison 5 | Saison 6

15.png

Pour commencer, je trouve ce time jump ambitieux et je n’étais pas spécialement motivé quand j’ai appris qu’il y aurait six ans d’écart entre les deux saisons. Les personnages risquent fort d’avoir énormément changé durant ce laps de temps… En même temps, force est de constater que ça va relancer la série dans une toute nouvelle direction, et qu’elle en avait besoin pour respirer un peu – malgré les radiations.

Étant beaucoup trop fan de cette série, il n’a pas fallu longtemps pour que je sois convaincu du retournement de situation qui fasse de nos héros les grounders de la série. Cela promet de jolis ravages. Je me doute que Clake et Madi ne resteront pas seule bien longtemps, et j’ai espoir que ces messages radio soient entendus de tous depuis six ans sans que personne ne puisse lui répondre.

Il est à noter que la Terre est dans un sale état après le passage des radiations. On ne sait pas trop où se situe Clarke après le passage de Praimfaya : elle dit être dans le seul coin vert de la planète… j’imagine que ce ne sera pas trop loin de Polis.

J’ai énormément de théories, mais je me suis torturé à ne surtout rien voir de cette nouvelle saison avant l’heure. Je débarque donc avec un œil neuf et plein d’espoir ! Ci-dessous, mon avis sans spoiler ; pour les critiques complètes, il suffit de cliquer sur un titre d’épisode.

Note moyenne de la saison : 19/20

S05E01 – Eden – 19/20
Il y a presque tout ce que je voulais voir dans cet épisode, presque seulement d’où le point en moins. La réintroduction pourrait paraître longue, mais je l’ai tellement attendue que j’ai adoré cet épisode, même dans ses moments quelque peu plus faibles. Ceux-ci sont vite oubliés dans les dix dernières minutes : l’Enfer, c’est les autres et la série l’a bien compris. Cet épisode est loin d’être une déception et pose les bases de cette toute nouvelle saison.
S05E02 – Red Queen – 18/20
Même si cet épisode se détache beaucoup des intrigues proposées la semaine dernière, il nous permet enfin de répondre à beaucoup de questions laissées en plan par le premier épisode. Muni d’un cliffhanger efficace, cet épisode nous fait aussi comprendre que la saison va passer bien vite grâce à la décision prise en fin de saison dernière. La série se renouvelle en continuant à respecter sa mythologie, et malgré quelques facilités scénaristiques, autant dire que… ça a de la gueule.
S05E03 – Sleeping Giants – 19/20
Ah oui, bon, bien, j’avais envisagé pas mal de scénarios et ce qu’il se passe dans cet épisode n’en fait pas partie – et je commence à comprendre certains mouvements de fans car j’imagine qu’on a là quelques scènes qui devaient être dans les trailers. Et c’est exactement pour ça qu’il ne faut pas regarder les trailers, pas de faux espoirs comme ça. À la place, je me suis fait balader par quelques rebondissements de cet épisode et je suis très intrigué par les élargissements de l’univers proposé dans cet épisode. Au-delà de ça, le rythme est toujours aussi bon et il n’y a que deux petits détails qui m’ont fait retirer un point. Vivement la suite !
S05E04 – Pandora’s Box – 20/20
L’épisode n’a duré que 42 minutes, mais quand je pense à tout ce qu’il s’est passé dedans, je me dis que c’est comme si j’avais vu un film de 2h. Bien qu’un peu déçu par des facilités scénaristiques en milieu d’épisode, je comprends bien pourquoi elles étaient nécessaires afin que cette saison avance bien plus rapidement qu’elle ne l’avait fait jusque-là. Et non seulement elle avance, mais en plus la mythologie s’étend et les relations entre personnages changent vite. Passionnant.
S05E05 – Shifting Sands – 19/20
Avec cet épisode, j’ai l’enfin qu’on entre vraiment pleinement dans ce qui était promis pour cette saison. Franchement, ça part dans tous les sens, le rythme est excellent, les dynamiques entre personnages toujours aussi bien travaillées et je ne retire un point que parce qu’il y a un ou deux rebondissements prévisibles que les personnages n’envisagent pas. M’enfin quand même, cette saison est extrêmement solide et passionnante à suivre.
S05E06 – Exit Wounds – 19/20
Oh lala, mais qu’est-ce que j’aime cette série. Tout dans l’écriture de cet épisode fonctionne parfaitement : plus on avance, plus j’aime autant les « méchants » que les « gentils », plus les dynamiques entre les groupes se complexifient, plus les personnages évoluent d’une très jolie manière, plus les épisodes passent, plus je crains de voir l’un d’eux mourir. Non, franchement, la série s’en tire à merveille cette saison, avec une intrigue extrêmement bien maîtrisée. Et puis, OK, ça aide que cet épisode se concentre beaucoup sur un personnage que j’adore, c’est vrai.
S05E07 – Acceptable Losses – 18/20
La série se poursuit dans un épisode légèrement plus lent mais aux conséquences futures déjà bien intéressantes. Il y a de tout dans cet épisode : de la nostalgie et des surprises, une bonne chanson et de mauvais décisions, de l’action et de la stratégie ; bref, du très bon The 100 et j’en redemande encore et toujours beaucoup plus, surtout avec ces cliffhangers – il y en a un que j’attends depuis plusieurs saisons déjà !
S05E08 – How We Get to Peace – 19/20
Je surnote légèrement l’épisode parce que je n’ai pas du tout vu venir une bonne partie de ses twists, mais pourtant, il prend bien le temps de les mettre en place progressivement tout au long de l’épisode. Cette saison 5 est exceptionnellement bien écrite, et les frissons étaient une fois de plus au rendez-vous pour cet épisode !
S05E09 – Sic Semper Tyrannis – 19/20
Cet épisode traite en parallèle plusieurs intrigues qui en arrive aux mêmes points de tension et se font écho tout au long de l’épisode, proposant une vraie unité dans la montée en tension et réussissant à rendre ces quarante minutes parfaitement palpitante. Tout le monde a son moment de gloire, on retrouve des personnages qu’on n’a pas assez vu cette saison et j’adore, tout simplement.
S05E10 – The Warriors Will – 16/20
Bien que très chouette, cet épisode a eu du mal à me convaincre sur le plan logique : à plusieurs reprises, on nous présente une situation comme la plus parfaitement logique quand ce n’est pas du tout le cas. Cela affaiblit beaucoup la série par rapport à d’habitude, et en plus, elle se concentre aussi sur une intrigue que j’aime moins… Rien ne va plus ! Heureusement que l’ensemble reste passionnant à suivre – et plein d’un bon suspense.
S05E11 – The Dark Year – 19/20
Rien qu’au titre de cet épisode, je hurlais « ENFIN ! », parce qu’il promettait d’apporter les dernières réponses manquantes avant la fin de saison. C’est effectivement le cas et tout se met en place pour un excellent final, avec en plus la masse de moments à s’arracher les cheveux ou à frisonner. Yep, j’ai retrouvé les frissons devant cet épisode – et il fait toujours 28°C ici, alors ce n’est tout de même pas rien !
S05E12 – Damocles – Part One – 19/20
J’ai crié contre ma télé, je me suis arraché des cheveux et torturé des méninges : c’est le signe des bons épisodes, je pense. Beaucoup de bonnes choses dans cette première part, beaucoup de stress et de peur aussi Je ne sais pas dans quel état on me retrouvera après le dernier épisode ; ni si on me retrouvera, mais je suis pressé de le voir.
S05E13 – Damocles – Part Two – 20/20
Quel voyage, quelle saison ! Non seulement, la série s’est rachetée une deuxième jeunesse cette saison, mais en plus, cet épisode final se paye le luxe de me surprendre sur toute la ligne de son dernier acte que je n’avais pas envisagé une seule seconde avant cet épisode. Bien écrit, bien interprété, complétement fou, cet épisode final ne fait que me rappeler que The 100 est l’une de mes séries préférées… et possiblement ma préférée dans toutes celles encore en diffusion aujourd’hui.

Saison 3 | Saison 4 | Saison 5 | Saison 6

Publicités

2 réflexions au sujet de « The 100 (S05) »

  1. Je viens de lire un truc et je suis très chokay parce que j’avais pas tilté DU TOUT au visionnage et que maintenant, je vais plus voir que ça. Tu le savais, toi, que l’acteur William Miller qui joue McCreary le psychopathe avec ses cheveux gras et son faciès de pizza, c’est celui qui incarnait NACHO, l’éternel rival de Pedrito, à la grande époque d’UN DOS TRES sur M6 ? Non mais Nacho, quoi.
    Les hasards de la vie, céfou quand même.

    Aimé par 1 personne

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.