Charmed (2018) – S01E02

Épisode 2 – Let This Mother Out – 18/20
Un rythme vif, un humour à toute épreuve et une série qui n’hésite pas à s’amuser de sa mythologie en la faisant avancer à toute vitesse, voici les ingrédients de la formule magique qui prend sur moi et font de ce reboot une réussite. En deux épisodes, je me sens déjà très fan de cette ambiance loufoque et du ridicule de la série qui parvient toujours à me surprendre. Une réussite !

> Saison 1


02.jpg

I’m going to see if I can trust Meghan Markle.

Mieux vaut tard que jamais, je me lance enfin dans le deuxième épisode de ce reboot dont je dis beaucoup de bien depuis 14 jours alors que j’en ai vu que le premier épisode – et j’en dis vraiment du bien partout où je passe. Après un cliffhanger bien violent, la série reprend par une étrange scène où une technicienne de surface se fait agresser par un démon chewing-gum.

Ce n’est qu’après qu’on en revient au cliffhanger avec Harry débarquant auprès des trois sœurs complétement flippées. Il déclare les avoir entendues prononcer son nom, expliquant ainsi la manière dont il débarque auprès d’elles. Cela permet de diffuser le cliffhanger, mais je m’attendais à ce genre de rebondissement, puis de relancer l’intrigue vers les menaces finales du démon de l’épisode précédent.

Sans surprise, Harry conseille aussi aux filles de rester loin de la planche Oui-ja, parce qu’il est facile de tromper ce genre d’objets. Hop, cela est suffisant pour laisser un doute : est-ce Harry le grand méchant ou l’esprit à qui elles parlent ?

Après tout ça, Macy décide de rester dormir dans la chambre de sa mère, ce qui permet de montrer qu’elle maîtrise ses pouvoirs. Mel fait de même alors que tout ce que Maggie prouve, c’est qu’elle peut garder son portable dans son soutif. Merveilleux plan, tout ça. Avec l’arrivée de Mel dans la chambre, les filles se prennent de nouveau la tête sur la marche à suivre pour savoir quoi faire vis-à-vis d’Harry, dont elle refuse de prononcer le nom désormais. Un vrai Voldemort le type !

La série établit rapidement une règle de majorité pour les trois sœurs qui apprennent toujours à se connaître et à connaître leurs pouvoirs. J’aime beaucoup. Le lendemain, Maggie décide de surnommer Harry Meghan Markle pour pouvoir en parler sans qu’il ne débarque par surprise. C’est génial et super drôle à voir. La dynamique entre les sœurs fonctionne vraiment bien et on se sent de nouveau dans les années 90 quand on voit ce genre de scènes.

Maggie se rend ensuite à l’hôpital où toute sa sororité s’est réunie autour d’Angela, une fille dans le coma. Malgré les gants qu’elle a décidé de porter, Maggie découvre que ses pouvoirs fonctionnent toujours aussi bien et lui permettent d’entendre les pensées de ceux qu’elle touche, mais aussi de ceux que touchent ceux qu’elle touche. Pas prise de tête le truc déjà ! Elle réussit à faire le vide malgré tout, mais elle a la mauvaise idée de prendre aussi la main d’Angela dans ce cercle stupide mis en place par les Kappa. Aussitôt, elle entend Angela hurler et fait de même, par surprise. Elle n’est pas prête de s’intégrer à ce rythme-là !

Comme je m’y attendais, la série n’attend pas trop longtemps pour nous montrer ensuite les pouvoirs de Maggie pendant qu’elle fait l’amour, avec Brian pour changer. La scène est assez réussi côté comique, avec des pensées hilarantes nous permettant de mieux connaître le personnage et de nous montrer toute la déprime de Maggie.

De son côté, Macy retourne au travail où elle tombe sur Galvin, son copain qui a assisté à la bière balancée à travers le bar. Elle apprend de celui-ci que la nuit précédente, une femme de ménage s’est fait attaquer par ce qui ressemble à un démon. Bon, on retiendra aussi que Galvin est son nouveau coéquipier et semble trop s’intéresser à elle pour être parfaitement honnête. Notons aussi qu’elle prépare un sérum de vérité pour savoir si elle peut faire confiance à Harry, qu’elle retrouve comme par hasard à l’hôpital où il efface la mémoire de cette pauvre femme de ménage.

En parallèle, Mel reçoit un nouveau message de la planche Oui-ja, « Melly », alors qu’elle parlait à sa copine, évidemment policière. Cela n’aide pas Mel à être bien perspicace, cela dit, puisqu’elle passe son après-midi à parler à la planche Oui-ja, se persuadant qu’il s’agit de sa mère. Si Mel en est sûre, alors Maggie lui fait confiance à son tour, et tant pis si ça la met en danger, forçant Macy à détruire la planche Oui-ja et s’attirer les foudres de sa sœur.

J’aime définitivement l’ambiance de la série : tout avance vite, la dynamique du trio est bonne et le jeu constant entre ce qu’on croit savoir et ce qui est vrai fonctionne à merveille. Et puis, Mel et Macy passent leur temps à s’engueuler, et c’est quelque chose. Heureusement, elles sont interrompues par l’arrivée de Niko qui semble être un havre de paix pour Mel et pour la série.

Pendant ce temps, Macy apprend la mort de la femme de ménage alors qu’elle voulait interroger Harry avec son sérum de vérité… qui est en fait arrivé dans les mains de Niko, par accident. La pauvre, c’était hyper visible pourtant, et prévisible aussi. Quand Mel l’apprend, elle se précipite au commissariat pour aider Niko comme elle peut à s’en sortir sans dire trop de vérités qui blessent.

Le problème, c’est que Niko dit toute la vérité y compris à Mel : elle a ainsi couché avec son ex-fiancée. Mais purée, mais Niko, c’est Maggie Sawyer en fait ? Et en plus, elle porte des lunettes juste pour avoir l’air intelligente. C’est du grand n’importe quoi, mais on se marre bien, alors qu’en parallèle, Maggie est en plein drama aussi quand elle apprend que l’esprit de sa mère demande à être relâché grâce à la planche oui-ja qu’elle a réparé.

Elle en parle à Mel dès qu’elle en a l’occasion et toutes les deux décident de nous sortir deux mots de latin devant la planche oui-ja pour ramener leur mère, qui affirme que celui qui l’a tué est… Harry. Mouais, elle a perdu toute ma confiance avec ce rebondissement supplémentaire, mais les scénaristes se jouent bien de nous : alors que les filles sont toutes contentes de revoir l’esprit de leur mère (qu’elles peuvent carrément câliner comme si de rien n’était), moi je suis carrément sceptique. La mère est beaucoup trop agressive pour être réelle.

C’est sans surprise que les scénaristes font en sorte qu’Harry soit mis inconscient lorsqu’il ramène Macy chez elle auprès de ses sœurs. Hop, Macy rencontre brièvement sa mère, mais celle-ci l’envoie carrément en mission quasiment aussitôt : les sœurs doivent retrouver un prisme contenu dans un miroir du bureau de leur mère, qui sert désormais à Harry. Cela nous permet d’apprendre que Macy parle latin couramment (parce qu’elle est scientifique… elle a vraiment toutes les répliques les plus ridicules du monde) et éveille les soupçons de Maggie, étonnée de ne pas entendre les pensées de sa mère quand elle la câline.

Craignant d’être dans un piège, Maggie commence à vraiment se poser des questions sur la sincérité de leur « mère », y compris quand elles rentrent enfin chez elles pour retrouver Harry et leur mère en plein combat. On notera que les êtres de lumière peuvent être salement amochés dans ce reboot. Bref, heureusement, Maggie décide d’écouter Harry qui leur explique, sous la menace d’un couteau contrôlé par Macy (qui n’a aucun mal à gérer ses pouvoirs, c’est cool cette série) que leur mère n’est pas leur mère, mais un simple démon usant de magie pour leur faire entendre ce qu’elles veulent.

C’est grâce à son pouvoir que Maggie comprend que sa mère leur ment, instaurant de nouveau le doute dans l’esprit de Macy. Mel est plus lente à convaincre, mais elle n’a d’autre choix que poignarder sa mère quand elle comprend que celle-ci est un démon puisqu’elle veut la liguer contre Maggie.

Et hop, cet épisode se termine quand le démon a droit de se voir non pas dans un miroir, mais dans le portable de Maggie. Entre ça et le Livre des Ombres qui n’est qu’un « Siri magique », on se sent en 2018 devant cette série qui s’amuse autant que possible avec sa mythologie, mais qui le fait bien.

La conclusion de l’épisode est que la majorité ne sert plus à rien  il faut l’unanimité pour que le pouvoir des trois fonctionne. Dans le genre qui fonctionne très bien aussi, Maggie a un magnifique pouvoir qu’elle apprend à contrôler grâce à cet épisode. Il n’est pas étonnant de voir les scénaristes nous montrer le côté cool de ce pouvoir, parce qu’il est évident que c’est celui qui va être le plus compliqué à exploiter par la suite.

Maggie décide d’écouter sa propre voix et largue définitivement Brian, alors que ses sœurs se réconcilient avec leurs love interests respectifs. Cependant, le plus intéressant est définitivement du côté de l’intrigue générale qui est relancée en fin d’épisode : le démon aperçu en début d’épisode est un Harbinger (un « signe avant-coureur ») annonçant une apocalypse toute proche que seules les sœurs pourront arrêter. Harry n’y va pas de main morte en l’annonçant, il est à peine stressant pour un être de lumière.

Notons aussi que les sorcières doivent s’entraîner à 14h avec leur être de lumière, une trouvaille loin d’être bête. Quant à l’apocalypse, elle est liée à une prophétie et à la crainte que l’Harbinger ne se trouve un vaisseau humain… Et qui d’autre qu’Angela pour servir ce dessein des scénaristes ?

> Saison 1

Publicités

5 réflexions au sujet de « Charmed (2018) – S01E02 »

  1. Je me sens obligée de retranscrire le message que j’ai commencé à écrire quand j’ai vu l’épisode mais que je n’ai pas envoyé pour ne pas te survendre l’épisode : « Je regarde Charmed et je suis obligée de faire pause tellement j’ai de fous rires ou de pensées sur des trucs que je veux partager avec toi » 😂

    Ca me fait rire que tu mentionnes Maggie Sawyer dans ton article parce que figure toi que j’ai pété un câble quand Mel dit à Niko « unless you’re too busy detecting, detective » puisque c’est plus ou moins une phrase prononcée par Maggie dans Supergirl pour remettre Alex à sa place lors de leur 2ème rencontre (« I’m a detective agent Danvers, I detect »).

    Bon sinon clairement j’ai beaucoup ri à chaque fois qu’elles disaient Meghan Markle au lieu de Harry, c’est pas la première série à faire une référence à Meghan depuis la rentrée séries et du coup ça me fait rire à chaque fois.

    Le coup du sérum de vérité, bien sûr on le voit arriver à 1000 km mais j’ai trouvé ça tellement drôle. « I love you so much and also you’re the worst driver I’ve ever met » avec la tête de Mel quand elle comprend c’est priceless comme disent les gens sur Tumblr. L’ensemble de la scène est complètement improbable mais ça fonctionne tellement bien.

    Tout est « so 2018 » dans cette série par rapport à l’originale mais finalement c’est pas gênant du tout et ça la rend encore plus comique. Les dynamiques, en particulier entre les trois soeurs, fonctionnement à merveille. C’est drôle même quand c’est complètement ridicule, là où d’autres séries m’auraient déjà perdue en route. Bref, j’aime bien et je suis contente qu’on soit d’accord, parce que comme ça je peux partager avec quelqu’un 😂 (non parce que depuis la saison 3, Supergirl c’est plus trop ça et je suis du coup moins impatiente de faire des récaps avec toi sur le sujet 🙈)

    J'aime

    1. Attention, si ça continue, Meghan Markle va devenir un point du Bingo. Cela ne m’étonne pas cela dit, une américaine dans la famille royale d’Angleterre, c’est la folie ! Et Maggie Sawyer, difficile de ne pas y penser !

      Je te rejoins pour les nombreux fous rire, la série fonctionne bien et tu me motives pas à reprendre Supergirl, merci bien !

      J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.