The Walking Dead – S09E05

Épisode 5 – What Comes After – 19/20
C’était trop long (et surtout lent) pour que j’ose mettre un 20, mais cet épisode joue un coup de poker ultime en proposant ce qui s’annonce comme la plus grosse prise de risque de la série. Après neuf ans, c’est osé, mais c’est aussi très nécessaire. Cette saison parvenait bien jusque-là à nous faire comprendre qu’elle voulait tenter quelque chose de nouveau. Cet épisode marque un virage à 180° en regardant beaucoup dans le rétroviseur et en concluant des intrigues vieilles de neuf ans. Il faudra voir… ce qui vient après.

Saison 9



05-3.jpg

Because we don’t die. It’s not about you, or me, or anyone of us. It’s about all of us.

Nous y voilà, l’épisode qui fait couler tant d’encre et lance tant de rumeurs depuis quelques mois est enfin là : c’est le moment de découvrir ce qui va arriver à Rick, en seulement 47 minutes (d’habitude, ils nous balancent une heure pour rien quand c’est comme ça !). Pour l’occasion, je me suis permis d’allumer une bougie comme si j’étais devant The Purge et la météo s’est décidée à m’accompagner avec pas mal de pluie, pile au moment de lancer l’épisode.

On commence avec un vieux cliché tout pourri : un cauchemar de Rick qui se retrouve à se contempler à l’hôpital comme si on était encore en saison 1. Il a la bonne idée de se dire de se réveiller, et il le fait à temps pour se sortir du pétrin dans lequel on l’avait laissé, grâce à sa ceinture. Pour une fois, j’ai trouvé ça à peu près réaliste comme manière de s’en sortir par rapport à d’habitude. Bon, le coup de remonter à cheval avec une telle blessure, ça reste bof, mais je suis de bonne humeur, je leur pardonne.

Blessé, Rick essaye de se convaincre que pour survivre, il doit rester réveillé, mais ça n’a pas l’air évident. La série s’amuse alors bien avec des plans dans tous les sens nous renvoyant au début de la série et avec une petite centaine de figurants zombies pour faire monter la pression. Plutôt que de faire monter la pression, ils se sont rapidement retrouvés à faire monter… mon ennui. Ben voui, on est là pour qu’il se passe quelque chose hein.

Et il se passe quelque chose quand Rick trouve un panneau et que ça motive son cheval à enfin accélérer pour fuir les zombies. La série ne devait plus avoir assez de budget pour sa centaine de figurants qui disparaissent d’un coup alors que Rick atteint la cabane qu’il a repéré. Cela lui permet de se soigner comme il peut et de s’évanouir à côté d’un cadavre et d’un flingue.

C’est chouette, parce qu’il se remet à cauchemarder, à la recherche de sa famille. À la place, il tombe sur Shaninouchet, et je suis bêtement tout content de le revoir dans la série. J’adorais ce personnage et j’en veux toujours à la série de l’avoir tuée quand c’était encore bien de regarder cette série. Le revoir rappelle un temps où on se faisait un peu moins chier et où tuer un personnage était encore un événement.

Shane demande quand même des nouvelles de sa fille à Rick comme si de rien n’était. On est sur un fond vert pas bien propre, mais Shane est là pour rappeler à Rick qu’il doit avoir la rage de vivre ; et pour que Rick s’excuse de ce qu’il lui a fait. Il est aussi là pour se transformer au dernier moment en… zombie. Ben oui, la horde de figurants a retrouvé Rick finalement, et ils sont prêts à le bouffer tout cru.

Par chance, Rick parvient à remonter (cette fois de manière totalement improbable) sur son cheval et à s’enfuir, surtout que le cheval n’a plus peur cette fois.

En parallèle, Maggie est toujours à cheval, elle aussi, mais galère moins que Rick. Elle n’est confrontée qu’à un seul zombie, sur qui elle passe tous ses nerfs. Bah alors, Maggie-chou, faut en garder pour Negan, du calme. Quand elle arrive à destination, elle tombe nez à nez avec Michonne qui a appris l’arrivée de tata Maggie sur place et qui n’a pas envie de voir son nouveau meilleur ami Negan mourir.

Elle se met donc sur le chemin de Maggie pour l’empêcher de le tuer, lui rappelant que ce n’est pas ce qu’aurait voulu Hershel – il voulait la paix. Bon, Maggie est insupportable à vouloir tuer Negan à tout prix, même si je comprends qu’après seulement un an et demi, elle puisse avoir les nerfs. Perso, la mort de Glenn est loin derrière maintenant ; et ils sont partis sur une paix plutôt stable que la mort de Negan va détruire.

Malgré tout, Michonne ne peut pas trop s’opposer non plus à Maggie non plus : elle finit par lui donner les clés, parce qu’elle n’a pas envie d’en venir aux mains avec elle. Face à Negan, Maggie ne se décompose pas trop pour autant : elle lui demande de se mettre à genou, mais lui n’en a pas trop envie. C’est beaucoup plus rigolo de narguer Maggie, voyez-vous ? Il nous torture au passage, en nous rappelant bien l’œil de Glenn et toute la manière dont il a explosé son crâne. C’est pas bien malin de la part de Maggie d’être là toute seule n’empêche, parce qu’à part libérer Negan, je ne vois pas ce qu’elle va faire.

Elle lui demande juste de venir à la lumière pour mieux le tuer, mais quand elle comprend que tout ce que veut Negan, c’est mourir pour être avec sa femme, elle comprend soudainement que ce n’est pas si drôle que ça de le sacrifier finalement. Et cet idiot la supplie, en larmes, alors qu’il est évident que jamais elle ne le tuera maintenant qu’elle sait qu’il veut sa femme.

Bon, ça je veux bien, cette nouvelle lucidité de Maggie, c’est rigolo… MAIS POURQUOI IL NE S’ENFUIT PAS ? TELL ME WHY, comme dirait l’autre… AIN’T NOTHING BUT A HEARTACHE.

Pardon. Reprenons.

Rick, donc. Maggie et Michonne apprennent qu’il s’est produit quelque chose et se précipitent, alors que de son côté, Rick s’endort sur son cheval et tombe sur… Hershel. C’est juste trop triste, parce que le personnage est mort, mais l’acteur aussi. À quelques mois près, Rick n’aurait jamais pu lui faire ses excuses, ni un câlin. Finalement, Hershel nous informe qu’il est heureux de savoir Maggie en vie (ET BETH PUTAIN ?) et de savoir qu’il a un petit fils qui va la renforcer.

Bon, ça traîne en longueur tout ça, et une fois de plus, il affirme pouvoir retrouver sa famille dans ce drôle de purgatoire où tout le monde lui demande pourtant de se réveiller. Il le fait, histoire qu’on évacue Hershel et qu’il se retrouve devant une jolie porte « Don’t dead, open… outside » (ça me fera toujours trop rire, même si ce changement d’ordre des mots est dramatique). Derrière cette porte, il découvre les cadavres d’absolument tout le monde – y compris ceux qui sont encore en vie comme Jesus et ceux qui sont morts mais que la production ne peut se payer comme Carl (franchement, l’abus !) et Beth (mais je veeeeeeeeeux ! Faîtes la chanter, purée).

Une qu’ils peuvent se payer ? Sacha, qui se lève devant un fond vert de plus en plus dégueulasse (le budget n’est pas passé là, clairement). Elle est toujours aussi géniale et nous résume la philosophie de vie de la série : la série n’est pas sur un personnage en particulier, et certainement pas sur Rick, elle est sur tout les survivants, sur l’amour qui survit, et bla et bla et bla. C’est facile, ça.

Comme tout le monde, Sacha demande à Rick de se réveiller pour qu’il comprenne qu’il est de retour exactement là où il ne voulait pas amener les zombies : dans le campement à côté du pont. Oups ! Le campement a été déserté, y compris par le cheval de Rick qui s’est barré. Il en tue quelques-uns au flingue, mais se retrouve une fois de plus cerné. Il comprend donc que son seul moyen de s’en tirer est de… Sacrifier le pont : on sait que le pont ne tiendra pas autant de zombies après tout.

Finalement, alors qu’il perd tout espoir, il entend soudainement la voix de Daryl son bestie qui vient à sa rescousse avec tout plein de gens. Alors que nos héros s’occupent d’une horde énorme qui devrait les occuper des heures en quinze secondes chrono, Rick décide d’abandonner tout espoir. Cette incohérence de la horde en quinze secondes ? Pour une fois, ce n’est pas une incohérence, mais une volonté des scénaristes !

Michonne retrouve Rick, l’embrasse, et il est tout heureux de retrouver sa famille – Michonne, Maggie, Daryl et même Eugene. Puis, Michonne lui dit de se réveiller, ce qu’il fait. Personne n’est venu à sa rescousse ; mais il va sauver toute sa famille en franchissant le pont. Le problème ? Le pont ne s’écroule pas du tout.

Heureusement, Daryl, le vrai, cette fois arrive à la rescousse avec son arbalète. Tout le monde est là aussi, et ils comprennent que le merveilleux plan de Rick est désormais le suicide. Sérieusement ? Ils envisagent de tirer avec leur flingue pour distraire les zombies, mais personne ne semble le faire, bizarrement. Heureusement, Rick trouve de la dynamite sur le pont… et il décide de l’exploser, en étant assez proche pour être soufflé par l’explosion lui aussi. Tout le monde le croit donc mort, surtout Michonne qui explose en larmes (c’est comme le pont, mais avec de l’eau).

J’ai failli être très très énervé, mais une part de moi doutait encore, surtout qu’une piste du début d’épisode restait bizarrement inexplorée. Et j’ai bien fait de douter et d’attendre le retour de cette piste ! De son côté en effet, Anne tombe en panne d’essence dans les dix premières minutes, encore (c’est un grand classique de la série), pour disparaître ensuite pendant plus de trente minutes. C’était louche.

Elle demande un plan d’évacuation d’urgence, ce qui n’est pas gagné. Son interlocuteur n’a pas l’air motivé des masses, mais il passe malgré tout en hélicoptère. Et il fait bien, parce qu’Anne trouve justement son A au moment où il passe : il s’appelle Rick, évidemment. Soufflé par l’explosion, il s’est retrouvé dans l’eau où tombaient aussi des dizaines de zombies. Merveilleux.

Rick est donc sauvé par ce putain de mystérieux hélicoptère et par Anne, qui veut sauver son ami et lui retourner une vieille faveur. Et alors qu’il y aurait largement de quoi continuer la série sans Rick comme si de rien n’était, les scénaristes prennent une décision radicale qui nous éloigne même des comics définitivement : un bon dans le temps ! WHAT THE HELL ?

Il commence par Luna (bon, non, c’est pas son nom, mais désolé, j’ai regardé The 100 quoi) et ses amis qui galèrent à échapper à une horde de zombie et qui sont sauvés par une petite fille accro aux chapeaux de cowboys. Ouep, Judith est devenue une petite badass !

Quelques années (encore !) ont passé – adieux les futurs crossovers avec Fear ! – et il faudra maintenant voir qui a survécu (et surtout qui est mort ?) à ces années. Bon, je trouve que les deux actrices incarnant Judith ne se ressemblent pas plus que ça, mais si tout ça peut nous redonner un coup de jeune à la série, je suis preneur. Je ne vais pas trop m’emballer et simplement leur tirer mon chapeau (de cowboy) pour cette fin pas trop mauvaise au personnage de Rick. Je suis triste qu’on perde Anne au passage et je suis curieux de savoir quand Andrew Lincoln reviendra et ce qui lui sera arriver d’ici là. La série ne peut pas finir sans résoudre cet ultime mystère, mais ça lui permettra justement de proposer une vraie fin un jour, alors que jusque-là, elle n’avait aucune chance d’y parvenir.

On a tous pensé qu’il était con de tuer Carlito parce qu’il avait les épaules pour reprendre la série, en tant que fils de Rick. L’insistance portée autour du personnage de Judith depuis quelques épisodes, et particulièrement dans celui-ci, aurait dû me mettre sur la voie de cet ultime rebondissement.

Pour une fois, j’ai vraiment très hâte de voir la suite !

05.jpg
Et en attendant, au revoir Rick, ta famille te croit mort – même Carole que personne n’a voulu payer pour cet épisode ?!

Saison 9

Publicités

10 réflexions au sujet de « The Walking Dead – S09E05 »

  1. Bordel j’y ai cru…avec les violons et tout en plus ! 🙈 non mais qu’ils arrêtent c’est plus possible….!
    Dans tout ça, le seul truc que j’ai aimé c’est Negan avec le pourquoi et qu’on comprend enfin son comportement 🤷🏻‍♀️ et ce bon dans le temps..😱 mais elle a l’air cool Judith ! Sinon j’ai aimé le musique de fin d’épisode !

    Aimé par 1 personne

    1. C’était trop beau pour être vrai !

      Negan on savait déjà non ? Ou c’était que dans le Comic ? Il me semble qu’on avait déjà eu une scène explicative, avec Carl, en saison 7 ou 8…🤔

      Ouep pour Judith et la musique, j’approuve.

      Aimé par 1 personne

  2. Moi j’aimerai une explication de ce qu’il se passe pour Rick quand il part en hélico car clairement il n’est pas mort … J’aimerai beaucoup qu’il réapparaisse à la fin de la saison… Même pour un seul épisode mais je veux des explications !!!

    J'aime

    1. Tu vas être heureux d’apprendre qu’Andrew Lincoln a signé pour… Trois films dans l’univers TWD ! 😱 🙈 (plus d’infos rubrique « 500 mots » et article « L’avenir de la franchise TWD »)

      Aimé par 1 personne

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.