L’avenir de la franchise Walking Dead

Salut les sériephiles !

S’il y a bien un épisode qu’il ne fallait pas manquer si vous suivez The Walking Dead de loin (comme beaucoup d’autres), c’était celui d’hier. Et de manière générale, s’il y avait une saison à ne pas rater pour la franchise, c’était celle en cours, que ce soit pour Fear ou pour la série-mère. En effet, les scénaristes se sont décidés à nous faire une sorte d’autoreboot de l’ensemble de la franchise. Attention, il va sans dire que si vous continuez votre lecture de cet article, vous assumez d’être spoilé sur les deux séries, hein, je vais en parler sans précaution supplémentaire, à vos risques et périls si vous n’êtes pas à jour (enfin, si vous ne l’êtes pas, il n’y a pas de risque, juste la certitude d’être spoilé).

Les lecteurs les plus attentifs et fidèles verront tout de suite que cet article fait évidemment écho à celui-ci : Quel avenir pour The Walking Dead ?

Image result for the walking dead rick

Le grand virage opéré par la franchise a commencé l’an dernier lorsque le producteur a eu la bien mauvaise idée d’annoncer qu’il avait changé d’avis et allait proposer un crossover entre ses deux séries. Le message, aussi cryptique que possible, était relativement clair malgré sa volonté de ne pas l’être : il fallait remonter les audiences de Fear qui étaient en berne. Le décalage de chronologie entre les deux séries était tels qu’on voyait mal comment il était possible de se permettre ce genre de choses, à moins d’avoir un personnage de Fear zombifié dans la série-mère ou un passé inventé pour un personnage connu de longue date dans TWD.

Image result for fear the walking dead nick death
Prepare for the worst

Finalement, les scénaristes ont décidé de réécrire entièrement Fear the Walking Dead : le premier épisode de la saison 4 débute au moment où s’est arrêté la saison 8 de The Walking Dead, donc des mois (des années ?) après la fin de saison 3 de la série. J’étais sceptique et ça s’est empiré au cours de l’épisode : tout le casting de la série était aux abonnés absents alors que nous suivions Morgan, un personnage qui avait perdu toute sa classe depuis au moins deux saisons, faire un voyage de plusieurs mois. Humph. En toute fin d’épisode, enfin, nous retrouvions nos personnages, moins Madison.

Assez vite alors que la saison se développait, nous avons alors perdu Nick, acteur phare de la série, puis Madison, qui n’était là que pour les flashbacks. S’il n’y a aucun doute sur la mort de Nick, les scénaristes se sont permis la possibilité d’une fin ouverte pour Madison : elle se sacrifie pour sauver sa famille, mais on ne la voit pas mourir. Tout est possible si l’actrice se décidait à revenir. Après tout, elle avait la série sur ses épaules. Désormais, c’est sur Morgan que repose le port du flambeau, tenu littéralement jusqu’à sa dernière seconde de présence par Madison.

Image result for fear the walking dead madison death
Mais alors littéralement, littéralement hein.

Autrement dit, le crossover a été conçu juste pour avoir un personnage assez apprécié des fans (à une époque) pour porter la série et remonter les audiences. Humph. Avec tout un nouveau casting, la saison 4 a fait un yoyo qualitatif incessant, enchaînant d’excellents épisodes avec des moments hyper chiants et longs, à la manière de la série-mère qui aime multiplier les scènes interminables pour peu d’évolution.

Finalement, cette saison 4 se conclue sur de bons moments qui laissent présager du positif pour la suite, avec un épisode qui pouvait même servir de fin de série. Et la saison 9 de The Walking Dead ne fait pas autre chose. En cinq épisodes, la série s’est décidée à nous boucler neuf ans d’intrigues. Même si on ne perd pas l’habitude des intrigues n’en finissant pas, le tout est évidemment quelque peu bâclé : ça avance vitesse grand V et ça laisse des pistes sans solution – les Saviors qui veulent se venger et ont lancé l’offensive ? Daryl qui veut tuer Negan ?

En tout cas, à la manière de Fear, la série a dû dire adieu – ou au moins au revoir – à son personnage principal, moins d’un an après le départ de Carl. Ainsi, Andrew Lincoln avait été annoncé sur le départ cet été et l’épisode de la semaine dernière le laissait entre la vie et la mort. Pendant 48 minutes, la série s’est alors évertuée à faire monter un faux suspense : il était impensable de tuer Rick sans déclencher immédiatement une haine de tous les fans ; il était complétement con de le laisser en vie et de ne plus le voir. La solution la plus logique est donc la même que pour Madison : il fallait que tout le monde le pense mort pour que la série puisse évoluer sans s’enfermer dans une quête de « Mais où est passé Rick ? » (eh, je suis encore traumatisé du « Mais où est passée Beth ? » et ne parlons même pas de Sophia !).

Image result for the walking dead michonne
De touchants adieux… qui n’ont pas eu lieu.

L’ensemble du casting voit donc Rick se faire exploser pour sauver tout le monde d’une horde de zombies. Si Rick est en paix avec sa décision grâce à de multiples rêves tout au long de l’épisode, c’est sans un dernier mot pour Michonne qu’il le fait. Sympa. De multiples rêves ? L’occasion de revoir quelques morts marquants (et d’en oublier des tas !) de la série et d’avoir Sacha nous expliquer maladroitement le concept auquel est forcé de se rattacher la franchise désormais : cette histoire n’est pas à propos d’un personnage, mais de l’humanité qui survit. MOUAIS. Et donc, c’est dans ses rêves qu’il dit au revoir à Michonne et trouve la force de continuer à vivre pour (penser) se suicider en les sauvant tous. SYMPA.

Dur de continuer la série sans Rick quand toute l’histoire de base est censée reposer sur lui et sur sa famille, dur de me faire avaler aussi que cette série n’est pas à propos d’un personnage. C’était toutefois la solution logique pour poursuivre la série sans son personnage principal. Cependant, si tout le monde pense Rick mort, les fans ne pouvaient pas se contenter de ça. À la place, les scénaristes reportent le problème à plus tard : Rick reviendra un jour – probablement pour la fin de la série – puisqu’il est sauvé in extremis par Anne/Jadis, qui l’emporte bien loin à bord de ce putain d’hélicoptère dont on ne sait toujours pas grand-chose depuis neuf ans…

Image result for the walking dead judith
En tout cas, ils sont équipés les cocos !

Rassurons-nous, le départ d’Andrew Lincoln est parfaitement calculé. En fait, AMC profite juste de l’occasion pour élever encore le cachet de l’acteur et lui proposer un joli deal de TROIS putain de films. Ouep : Rick reviendra dès 2019 (allez, 2020) dans l’univers de la série, mais pour trois films explorant ce qui lui arrive une fois dans l’hélicoptère. Ce mystère devrait donc avoir une résolution dans une trilogie à venir. TOUJOURS PLUS. Le foutage de gueule de la chaîne américaine est brillant, mais fonctionnel. Un troll en bonne et due forme !

Toutefois, là où la franchise n’a vraiment pas froid aux yeux, c’est que comme pour Fear, elle propose un bond dans le temps pour sa série-mère, cette fois encore plus important : Judith gagne au moins six ans en dix secondes. Je l’ai dit plus haut : il fallait que la série se poursuive sur la famille de Rick, et il ne reste plus qu’elle. Nous voyons donc la petite fille se la jouer à la Carlito : elle vient à la rescousse de nouveaux rescapés en portant un flingue et le chapeau de son frère.

Image result for the walking dead judith
Elle a même un katana et une chemise digne de Lori dis donc !

Oui, The Walking Dead s’offre un trou béant de plusieurs années dans sa narration et je suis curieux de voir la manière dont la série va se construire désormais. Il paraît peu probable que tout le monde survive quelques années, par exemple, alors je suis curieux de voir comment vont être gérés les personnages dans ce laps de temps.

Et aussi, Judith semble sacrément sédentaire si elle est encore là : les héros ont donc vraiment trouvé le moyen de recréer une société fonctionnelle. Neuf ans d’intrigues partent en fumée : il est fini le temps de la marche, cette fois on a une société. C’était déjà annoncé par le début de saison, mais maintenant que c’est en place, je suis curieux de découvrir ce qu’ils vont proposer pour la suite. Et pour le retour inévitable de Rick (chaque film couvrira-t-il plusieurs années et nous proposera-t-il de voir Rick s’entêter à partir à la recherche de sa famille qui, heureusement, n’a pas bougé d’un poil en genre cinq ou six ans ?).

Image result for the walking dead judith

En somme, je me répète mais la franchise n’a pas eu froid aux yeux du tout cette année, puisqu’elle se renouvelle complétement, côté casting, côté intrigue, côté enjeux. Espérons que ça lui réussisse et que s’éloigner des comics lui permettent de s’affranchir de certains clichés qui ne passaient pas trop à l’écran.

Pour conclure cet article, j’avoue que je n’ai pas encore eu le temps de les lire, mais je vous propose d’aller consulter ces excellents dossiers résumant la série (et je sais qu’ils sont excellents, parce que c’est un excellent blog) : 

L’évolution de la série, chapitre 1
L’évolution de la série, chapitre 2

Publicités

8 réflexions au sujet de « L’avenir de la franchise Walking Dead »

  1. En lisant ça, je suis bien content d’avoir abandonné la série il y a déjà très longtemps (début de saison 3 il me semble), c’est le genre d’artifice qui peut très vite me gonfler surtout quand c’est aussi gros et bancal que ça en a l’air ici :/

    Aimé par 1 personne

  2. Je changerai peut-être d’avis le jour où je verrai l’épisode mais je trouve ce départ de Rick vraiment foutage de gueule (et tu le dis) sur ce qu’est la série. Je vois mal Rick quitter les siens et ses amis sans broncher et leur faire croire qu’il est mort. Ou alors, j’ai mal compris. Mais ce n’est pas dans la nature du bonhomme et qui plus est de rester 6 ans sans les retrouver. Ça ne me donne moyen envie de reprendre la série. EN revanche, le bond dans le temps ne me dérange pas si c’est bien fait. Après, je ne sais pas si la série va se relever de ce départ et je ne suis pas fan de faire des films sur Rick. Il faut savoir arrêter à un moment (et donner l’argent au renouvellement de Preacher, par exemple).

    J'aime

    1. Tu as un chouilla mal compris car c’est pas clair : il n’a pas son mot à dire en fait, il est trop mal en point pour protester et il se réveille une fois dans l’hélicoptère. Mais bon, qu’il mette plus de 6 ou 7 ans à revenir, y a de l’abus. Ulysse le type quoi ! 😂

      Preacher… J’attends tellement des news 🙈

      J'aime

      1. D’accord, j’ai compris. Oui mettre autant de temps pour revenir dans sa famille c’est abusé. Après tout dépend où il sera emmené, si ça se trouve c’est super loin et il ne peut pas revenir comme ça. Comme tu dis, c’est Ulysse 🙂

        Aimé par 1 personne

      2. J’imagine que ça va être l’idée, il voudra rentrer après le premier film et il y aura les deux autres pour le faire revenir…

        J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.