Manifest – S01E06

Épisode 6 – Off Radar – 14/20
Première déception pour un épisode de cette série, qui n’a pas réussi à me convaincre cette fois-ci. L’ensemble est toujours bon du côté du casting et du côté de l’intrigue générale, mais l’intrigue de l’épisode en lui-même me laisse sur ma faim, trompant à la fois mes attentes et mes habitudes. C’était divertissant, mais pas à la hauteur de ce que j’attendais.

> Saison 1


Spoilers

06.jpg

I’m ready to believe just about anything at this point.

On reprend cette semaine comme d’habitude au sein de l’avion où Cal et Saanvi croisent un passager bulgare qui leur demande de l’aide en bulgare, ce qui pose problème comme ils ne parlent pas la même langue. Du moins, ça, c’est la théorie, parce qu’en pratique, dans le présent, Cal fait un cauchemar et hurle en bulgare, réveillant ses parents et Michaela qui l’emmènent à l’hôpital, débordés par la situation et sa température.

Michaela prend donc une journée de congé le lendemain pour voir ce qui arrive à son neveu, parce que c’est bien connu que les tantes prennent des jours de congés quand leur neveu sont à l’hôpital, surtout aux États-Unis avec leur système de santé et de sécu si développés, pas vrai ? Tss.

À l’hôpital, il va de soi que Saanvi s’occupe de Cal en même temps que la médecin habituelle à qui Grace confie ses inquiétudes concernant le traitement de Saanvi. En même temps, on est loin d’être idiot, on sait bien pourquoi elle est là : alors qu’elle papote avec Ben, elle entend Cal marmonner en bulgare et reconnaît aussitôt les mots que le passager avait prononcé. Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier alu.

Qu’importe, on avance ainsi avec Ben qui a fait des recherches sur tous les passagers et sait que le bulgare n’est autre que Marko Valeriev. C’est rigolo : il a passé des heures à faire des recherches sur les passagers de l’avion, mais il a besoin de sa tablette pour savoir ça, alors que bon, il devait pas y en avoir des masses des étrangers dans l’avion. Avec Saanvi, il est ravi de découvrir que la femme qui l’a aidé dans l’avion est traductrice : à défaut de retrouver par lui-même le Bulgare et à défaut d’avoir une sœur flic utile pour retrouver les gens, ils peuvent au moins avancer dans leur piste.

Leur piste ? Ils sont sûrs que Cal reçoit un appel, exactement comme eux. Michaela interroge donc la traductrice pour obtenir des infos, et cette dernière se fait bousculer par un homme. J’ai eu beau faire pause, je ne vois pas encore à quoi sert ce figurant, mais ça ne peut pas être innocent. En tout cas, on apprend assez vite que la traductrice a aidé Marko une fois l’avion sur Terre : forcément, il avait besoin d’aide pour la traduction.

Cela lui permet de savoir qu’après le hangar, il est parti à bord du bus 5. Le problème, c’est qu’au commissariat, Michaela ne trouve que quatre bus dans les registres et se fait griller par son ex-fiancé, aussi, qui dit ne plus vouloir s’occuper d’elle. C’est con, parce qu’elle va rapidement avoir besoin de lui.

Grace est complétement paumée de voir Michaela aller interroger une traductrice et elle interroge donc Ben pour comprendre ce qu’il se passe, mais celui-ci hésite malgré tout à dire la vérité. Quand il le fait parce qu’elle lui a dit qu’elle était prête à croire n’importe quoi, elle… ne le croit pas, lui disant qu’elle se rappelle bien comment il a l’habitude de suivre des pistes loufoques, surtout quand il s’agit de la maladie de Cal.

Et hop, juste comme ça, le couple commence à se déchirer pour de bon, parce que Grace refuse de voir Ben faire autre chose qu’être le père de son gosse, mais lui n’en a pas envie du tout. Il faut dire que cette affaire de bus disparu est intrigante, et que Cal qui parle bulgare semble complétement relié à Marko, demandant à ce qu’il se dépêche.

Une enquête conjointe de Michaela et Ben permet de trouver quelques bâtiments dans lequel a pu se planquer le bus 5, contenant onze passagers que Ben n’a jamais pu retrouver lors de ses recherches. Ben y envoie Michaela, mais il la supplie de prendre avec elle Jared, et il fait bien : celui-ci aide Michaela comme il faut et ils retrouvent non pas le bus, mais une porte rouge, comme dans le rêve de Cal, dis donc. Elle prend même une photo de ce qui ressemble fort à une passagère de l’avion.

Ce dernier voit sa situation empirer à l’hôpital alors que les passages sont bel et bien torturés : la médecin est formelle, il faut passer à un médicament plus fort, qui risque de gâcher le traitement en cours et de mettre en danger sa santé. Ben a alors l’idée la plus folle du monde, refusant de croire que tout ça est médical : il se rend auprès de Vance pour lui dire tout ce qu’il sait, photo de Michaela à l’appui. Celui-ci et ses hommes nient bien sûr, mais ils sont quand même intrigués par tout ça, ce qui laisse penser que tout le gouvernement n’est pas au courant de tout.

Et c’est aussi la conclusion de Michaela, qui découvre toutes ses pistes mènent à l’Unified Dynamic System. Le seul problème de Michaela, c’est qu’elle voue une confiance aveugle à Jared et qu’elle ne devrait pas, parce que celui-ci est trop pris au piège de Vance pour être sincère…

En parallèle, Grace décide d’interroger Saanvi pour savoir ce qu’il en est et ce qu’elle pense de l’idée de Ben de ne pas donner d’antibiotiques pour éviter que Cal soit retiré de l’essai clinique de Saanvi. Compliqué tout ça. Et d’autant plus compliqué que la situation de Marko empire, donc celle de Cal aussi. Grace supplie la médecin de lui donner des antibiotiques, mais cette fois c’est trop tard : la fièvre ne peut pas être combattue par les antibiotiques.

Finalement, c’était le bon choix de ne pas en donner : Grace pète un câble d’être laissée seule par Ben, mais Cal voit son état de santé s’améliorer puisque la torture de Marko s’arrête. Le gouvernement a bien compris que Ben et Michaela étaient sur la bonne piste et ils arrêtent totalement le programme de torture de Marko : il faut tout déplacer en toute hâte, au cas où Vance ne se mette à croire Ben.

Et c’est justement ce qu’il fait : la fin d’épisode le voit trouver un pansement dans la ferme où a eu lieu les expériences, donc la piste n’est pas totalement morte. De son côté, Ben décide de s’en prendre à UDS avec l’aide de Michaela et Saanvi (qui essaye pourtant de le calmer, suivant ce que lui a demandé de faire Grace). Enfin, nous apprenons que la torture de Marko n’est jamais qu’une expérience pour comprendre ce qu’il s’est passé ; et que cette expérience est commandée par une madame. Cela ne nous donne que des informations au compte-goutte, et cet épisode donne pour la première fois l’impression de sortir du simple procédural. Michaela et Ben le disent bien : ils sont frustrés de ne pas avoir retrouvé Marko – qui est encore clairement lié à Cal.

Bon, et sinon, en parallèle, les scientifiques du monde entier essayent de comprendre ce qui est arrivé aux passagers de l’avion, avec la théorie du trou de ver qui n’arrive pas à convaincre tout le monde. Où je suis également déçu, c’est que l’on sait que l’avion a atterri début novembre 2018 et qu’on est début novembre 2018 ; je m’attendais à une première pseudo-révélation, surtout après une semaine de pause. Là-dessus, la série a raté quelque chose franchement.

> Saison 1

Publicités

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.