Manifest – S01E07

Épisode 7 – S.N.A.F.U – 16/20
Certes, l’intrigue générale avance, mais c’est un avancement qui paraît déjà faire du surplace. Les intrigues de la semaine sont heureusement un peu plus intéressantes que la semaine dernière, même si c’est toujours le même personnage qui sauve les épisodes en ce moment. On commence à tourner à rond, c’est embêtant pour une série si jeune, malgré un léger mieux cette semaine.

> Saison 1


Spoilers

07.jpg

This flight is not happening to you, it’s happening for you.

Après une bonne grosse soirée de lecture (plus d’infos demain matin à 9h30), je me décide finalement à regarder cet épisode. Je le regretterai au réveil, parce qu’il va me faire me coucher trop tard, mais c’est pas grave, je voulais savoir ce que la série nous réservait cette semaine. Et puis, j’ai trop de série dans lesquelles j’accumule du retard ; si je peux rester à jour dans certaines, c’est déjà pas mal.

On recommence par un par flashback, comme d’habitude, voyant notre passagère qui s’est fait tuer depuis râler contre l’avion et tout ce qui ne va pas dans sa vie.

Dans le présent, Ben s’inquiète pour Cal qui lui affirme qu’il a encore une liaison avec Marco : il le sent encore, et ce n’est pas rassurant. Pourtant, il va mieux, donc Saanvi n’a pas le choix : elle le laisse rentrer chez lui, ce qui fera probablement plaisir à Grace.

N’empêche que ça ne plaît pas à Ben qui a encore et toujours un plan, forcément. Il se fait embaucher dans une entreprise qui va lui permettre de suivre à la trace les finances et retrouver la facilité avec Marco dedans, parce qu’il sait bien que la ferme n’est plus là.

Michaela n’est pas fan de ce plan, mais Ben lui affirme qu’il réussira à être discret au sein de JP Williamson. C’est mal barré quand son premier collègue est un vrai fan de lui… mais aussi une porte d’entrée pour son plan, parce qu’il a une carte de sécurité plus élevée que la sienne. En langage série, ça veut dire que Ben va devoir se servir de lui pour obtenir ce qu’il veut.

Très franchement, tout ça est hyper prévisible : il grille volontairement la carte pour récupérer celle de son nouveau collègue et pote… Et tout ça lui permet de se mettre sur la piste de Fiona Clarke. Il prévient immédiatement Saanvi qui est une grande fan de Fiona Clarke justement : celle-ci est une professeur scientifique qui s’avère travailler pour ceux qui ont enlevé les passages de l’avion.

Prétextant qu’il est à une soirée poker du boulot, Ben se rend donc voir une conférence de Fiona, qui a l’air particulièrement chiante et soporifique. La seule chose qui la sauve, c’est un faux air de Brenda Strong. Elle dit avoir attendu Ben et Saanvi, mais elle parle simplement d’une attente classique d’un choc post-traumatique. Bon, rien de bien fou.

Sans surprise, elle dit aussi n’avoir aucune idée de ses affiliations avec le gouvernement. On n’en attendait pas autre chose, en même temps. Cela dit, elle a quand même des infos sur le projet SP, Singularity Project, que Ben essaie alors d’infiltrer… grâce à la fameuse soirée poker à laquelle il se rend finalement. Il s’y fait vite un ami, qui est comme par hasard celui dont il a besoin (bon, OK, il est gentil avec pour s’en faire un ami).

Le lendemain, il lui renverse un café dessus pour réussir à télécharger toutes les infos dont il a besoin sur SP. Et il prévient aussitôt Saanvi, ne se doutant pas qu’il alerte aussitôt Vance, qui continue sa propre enquête de son côté. Ouep, Vance lit la correspondance entre Saanvi et Ben pour empêcher Ben d’obtenir les informations dont il a besoin – mais le problème, c’est que ces informations sont aussi la seule chose capable d’empêcher Cal de sentir la torture que subit Marco.

De son côté, Michaela continue de s’occuper de la mère amnésique de sa pote décédée, qui attend encore et toujours des nouvelles de sa fille. Elle se rend ensuite au travail où Jared lui propose un dîner avec sa femme, ce qui semble puer la mauvaise idée, mais bon. Il en profite pour lui annoncer que la NSA la surveille, mais qu’il ne l’a jamais balancée. Franchement, ça pue le « jusqu’à ce que », mais ils sont interrompus par un coup de fil qui les envoie en intervention.

Il s’agit d’un simple vol à la sauvette qui tourne mal, avec un vieil homme qui se fait tuer alors qu’il ne faisait que tenir sa superette. C’est un classique avec lequel la série joue sympathiquement puisque Michaela essaye de le sauver : elle entend dans sa tête un pouls, mais celui de l’homme n’existe pas, puisqu’il est bel et bien mort. Etrange.

Cela lui permet de rencontrer le neveu de la victime, qui était vendeur et qui refuse d’identifier le tueur quand Jared le capture. Etonnant. Elle enchaîne avec le fameux dîner de l’angoisse, et pourtant tout semble s’y passer à merveille : les deux meilleures amies reprennent leurs marques ; et elles n’ont même pas besoin de l’alcool pour s’y remettre, parce que Michaela ne boit plus depuis l’accident de voiture.

Tout se passait bien, donc, jusqu’à ce que Michaela entende de nouveau le battement d’un cœur et les lâche, préférant aller voir Carlos, le neveu de la victime, donc. Elle a en effet compris qu’il a volé le flingue de son agresseur pour aller le tuer dès qu’il serait en liberté. Mouais, mouais, mouais. Elle a bien sûr raison, mais quand elle en parle à Jared le lendemain, il est assez énervé d’apprendre qu’elle s’est rendue chez Carlos toute seule. Pourtant ça fonctionne : celui-ci arrive au commissariat pile à ce moment.

Ouais, mais c’est trop tard : le tueur de son oncle s’est déjà fait libérer. Michaela et Jared partent donc à sa recherche, et ils sont bien aidé par le battement de cœur que Michaela entend et qui la relie directement au méchant pas beau à la veste rouge. Celui-ci a déjà prévu de reprendre ses crimes pour voler l’argent d’un petit vieux. C’est un peu un jeu de chaud/froid, et ça fait flipper Jared de voir qu’elle arrive à faire ça.

Elle se rend ensuite auprès du neveu pour lui annoncer la bonne nouvelle de l’arrestation du grand méchant, et elle découvre alors que le neveu a reçu une greffe d’Ivy lorsqu’elle est morte dans l’accident de voiture. Eh beh, c’était inattendu, mais ça explique ce battement de cœur qu’elle entendait depuis le départ : il s’agissait de protéger un reste d’Ivy, finalement. C’est sympa.

Pendant ce temps, Olive s’ajuste à sa nouvelle vie comme elle peut : elle demande à son père de se rendre à l’escalade et il accepte sans savoir qu’elle y va habituellement avec Danny. Sur place, Olive peut donc nous faire une crise d’ado en règle pour une série américaine : elle s’amuse avec Danny jusqu’à ce qu’elle culpabilise vis-à-vis de son père et décide de tout arrêter.

Le lendemain, au petit déj, elle avoue à Ben qu’elle arrête et il essaye de la motiver comme il peut à continuer, mais j’imagine qu’il est heureux de savoir qu’elle prend ses distances avec Danny. Pourtant, elle finit par retourner à l’escalade. Danny la ramène ensuite chez elle, où il aperçoit rapidement Grace et surtout Ben. Ce dernier se la joue plutôt cool : bien que très froid avec Danny, il le tolère dans la vie d’Olive. C’est plutôt normal et juste pour ce pauvre Danny qui prend cher avec le retour de cet avion, mais bon.

Ben rentre donc chez lui, où il retrouve Cal qui lui affirme que Vance n’est pas un méchant – qu’il ne l’est plus. Cela tombe bien parce que notre chef de la NSA a récupéré la clé USB sur laquelle Ben avait mis toutes les infos dont il avait besoin pour enquêter sur SP. Le problème de SP, c’est que je commence à décrocher du fil rouge qui s’engouffre sur d’étranges pistes.

Chez lui, Ben retrouve aussi une Michaela convaincue que les « appels » qu’ils reçoivent est une excellente chose qui les relie tous. Et elle en est encore plus convaincue quand elle voit que Cal a dessiné Carlos, le neveu, avec le cœur d’Ivy. Forcément, vu comme ça, ça donne presque envie d’avoir leurs pouvoirs.

> Saison 1

Publicités

4 réflexions au sujet de « Manifest – S01E07 »

  1. C’est vrai que c’est assez convenu sur plein de choses mais ça se laisse regarder. Vance c’est un gentil ou pas ? Pourquoi il ne dit pas à son partenaire qu’il a la clé USB ? Il se méfie de lui ?

    J'aime

    1. D’après Cal, ce n’est plus un méchant, donc c’est un gentil oui. Il a commencé à douter dans le 6 quand Ben lui fait son speech et que ça commence à devenir louche 🤔 il va mal finir moi je dis 😂

      J'aime

      1. Oui oui je sais qu’il doute mais justement j’ai pas compris pourquoi il cachait la vérité à son partenaire, donc j’ai cru qu’il avait retourné sa veste et ensuite Cal a dit que c’était un gentil donc je ne sais plus ! 🤔

        J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.