Rewatch : Veronica Mars ne prend pas une ride (S01)

Salut les sériephiles,

Image result for veronica lily
Bon, d’accord, je n’ai aucun secret pour vous, je n’arrête pas de vous dire que je revois la série en ce moment !

Avec plus d’une dizaine d’épisodes de Veronica Mars au compteur rien que ce week-end, autant vous avouer tout de suite, si vous ne l’aviez pas encore compris, que je suis retombé dans la marmite. Je n’arrête plus d’en parler, mais c’est que Veronica a accompagné une grosse partie de mon week-end de travail – et non, je ne corrigeais même pas mes copies (ça, c’est pour le WE prochain), je préparais une première visite dans ma classe pour me dire tout ce qui va et tout ce qui ne va pas. Promis, je vais essayer de ne pas trop prendre la répartie et la confiance de Veronica, ce serait mal vu, je crois.

Image result for veronica mars season 1

Plus sérieusement, si je fais cet article, c’est parce que j’ai donc terminé la saison 1 ce week-end (et largement entamé la 2 depuis) et que vraiment, je redécouvre plein de choses. Déjà, je suis retombé complétement amoureux de la série (et de Meg, j’avoue tout) et de ses répliques. Les épisodes s’enchaînent vraiment comme des petits pains, avec juste le bon équilibre entre intrigue de la semaine et intrigue fil rouge. Le meurtre de Lily Kane, même lorsqu’on en connaît la résolution, reste un mystère qui est porteur et donne envie de continuer jusqu’à avoir toutes les réponses, qui sont savamment distribuées tout au long de la saison.

Image result for wallace veronica mars

Est-ce que tous les épisodes sont au niveau ? Non. Il y a vraiment des enquêtes qui sont plus faiblardes que d’autres, notamment en début de saison. On sent aussi qu’il y a des soucis dans la distribution en début de série, avec des rôles qui disparaissent du jour au lendemain. Cependant, à part ça, tout fonctionne à merveille.

Pour continuer dans les éloges, ça a été un véritable plaisir de redécouvrir la présence de certains guest stars, à commencer par Leighton Meester – non parce que j’adore l’actrice, même si je n’ai pas (encore) continué sa comédie cette année.

Image result for leighton meester veronica mars

Mieux encore, l’épisode 21, dont je me souvenais simplement que je l’adorais, est une vraie pièce maîtresse de la série : un épisode avant la conclusion de la saison, les scénaristes s’amusent à réutiliser tout un tas d’enquêtes de Veronica pour recréer une soirée dont on a entendu parler dès le début de la série et pour enfin nous révéler ce qu’il s’est passé cette nuit-là.

Bon, bien sûr, la suite de la série est légèrement moins au niveau, et elle finira même par détruire certaines des enquêtes du début, ce qui est bien dommage, mais dans l’ensemble, cette saison 1 était quand même sacrément solide. À défaut de vous en avoir écrit un article par épisode, il fallait au moins que je revienne dessus, pour en souligner tous les points forts.

Image result for veronica mars daddy

Parmi ceux-ci (non, non, ce n’était pas la conclusion de mon article, c’est faux), il y a la relation père/fille, qui finit toujours par arracher un sourire, et puis il y a surtout la relation entre Logan et Veronica. Dans ma tête, je me disais que c’était sûrement un truc d’adolescent d’avoir autant idéalisé la relation LoVe, surtout qu’en revoyant le début de saison, Logan n’avait vraiment rien pour lui. En fait, je me suis retrouvé dans la même béatitude idiote quand Logan intervient dans l’épisode 18 pour sauver Veronica – leur rapprochement est vraiment quelque chose de parfaitement géré et l’alchimie entre les deux crève l’écran… Une fois de plus, l’épisode 21 contient l’une des meilleures scènes, où Veronica accuse Logan d’être responsable de son viol. Mon dieu, les deux y sont brillants et c’était dur de ne pas être accroché totalement à mon écran.

Image result for veronica mars trump season 1Bref, vous l’aurez compris, si je suis autant perdu dans mon planning séries (d’ailleurs, je n’ai pas encore publié celui du mois de novembre !) en ce moment, c’est parce que je suis replongé dix bonnes années en arrière. En même temps, il y a de très bons épisodes aussi… le 14, par exemple, semble avoir été écrit en 2018 tellement il y est question de sujets d’actualité, à base de #metoo et de Donald Trump qui fait de la merde.

Et puis, l’autre gros point positif de redécouvrir la série, c’est que ça fait des années que je ne l’ai pas revue, donc je redécouvre mon adolescence devant certains épisodes (la destruction mutuelle assurée, ah lala), j’ai des souvenirs qui remontent et le caractère parfois violent de Veronica envers les autres, pour se défendre, me… plaît de plus en plus en vieillissant ? Faut pas se laisser faire dans la vie, merde.

Image result for veronica mars sarcasm season 1

C’est donc une série qui marchait très bien quand j’étais adolescent et qui, finalement, est toujours aussi efficace aujourd’hui : l’humour ne prend pas une ride (ou presque) et le format procédural y est exploité d’une telle manière que ce n’est pas gênant du tout… Ben oui, Veronica recroise souvent certain des étudiants qu’elle a aidé et, grâce à ça, ce n’est pas tant procédural que ça. Je dirais même que c’est plus compliqué à suivre qu’un tas de séries, parce qu’il faut se souvenir de personnages qui apparaissent et disparaissent selon les rares besoins de la série. Bien sûr, il y a Mac et Meg dont il est facile de se souvenir, mais il y en a d’autres, comme Shelly Pomroy (ou Abel Kuntz, tiens), qui sont plus accessoires, mais pourtant là un grand paquet de fois. Digne de Jonathan dans Buffy, j’adore !

Image result for logan and veronica first kiss
Non, vraiment, ce couple, quoi !

Rewatch saison 2
> Rewatch saison 3
Rewatch Veronica Mars, le film

Et si vous pensiez que j’allais vous laisser comme ça, vous vous trompiez, évidemment que je n’oublie pas l’une des meilleures choses de la série…

Publicités

17 réflexions au sujet de « Rewatch : Veronica Mars ne prend pas une ride (S01) »

  1. Ah oui lol j’avais zappé la saison à l’université. Moins réussi à mon goût. Par contre j’ai bien kiffé le film x)

    Joan oui, c’est moins intense, plus familiale tant dans le format que le propos. Moins dramatique que Veronica c’est aussi moins dynamique donc je comprends que tu n’ais pas aimé. Perso j’adore autant le drame et le suspens de Veronica que le format plus cool et positif/familial de Joan, ( probablelement ce qui m’a permis de voir les points commun entre les demoiselles ^^) à l’image de supergirl qui m’offre actuellement, ma dose régulière d’espoir sympathique et sans prise de tête

    Aimé par 1 personne

    1. Je me souviens peu du film finalement, j’ai hâte d’y arriver !

      Ah oui, je vois ce que tu veux dire pour la dose d’espoir avec supergirl 😂 il faudra que je reprenne un de ces quatre !

      J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.