Les Crimes de Grindelwald

Salut les Potterheads,

Related image

Vous vous en doutiez après mes articles de ces deux derniers jours, je viens aujourd’hui vous parler des Crimes de Grindelwald, que j’ai pu voir hier soir avec quelques amis dans une salle quasi-déserte. Franchement, ça sent le fail pour ce film… Le mérite-t-il ? Peut-être, c’est difficile à dire, et oui, il va y avoir plein de spoilers dans cet article pour tenter de comprendre ce fail critique.

Voir aussi : Récap express & avis sur le 1er film

Alors soyons clairs : j’ai beaucoup aimé… mais un peu comme devant les Star Wars, j’ai eu par moments l’impression d’un fan service malhabile. Eh, quoi, si on m’avait dit enfant qu’un jour, j’aurais de quoi fantasmer sur Nagini, je n’y aurais pas cru ; et pourtant, en un film, on change totalement de perspective. J’ai de toute manière un grand problème de fascination pour les méchants de ces nouveaux films.

Related image

Je vais commencer par-là, d’ailleurs : les méchants. JK Rowling se fait plaisir comme jamais en nous montrant les dangers de Grindelwald et de sa force de persuasion. Le contexte est assez clair : on a un message politique évident dans un monde où les discours extrêmes fascinent tant. Là-dessus, JK Rowling démontre toute sa force de frappe en terme d’écriture et construction des discours. Pensons ce qu’on veut de Johnny Depp, mais il interprète merveilleusement bien le personnage, exerçant une certaine fascination sur nous aussi… et peut-être d’ailleurs que le malaise qui s’installe dans cette fascination est encore plus grand avec la connaissance du contexte et des scandales autour du choix de l’acteur.

Malheureusement, si l’on veut bien croire qu’il fascine et convertit tout le monde, c’est parfois trop rapide, beaucoup trop rapide – le cas de Queenie paraît terriblement bâclé par exemple. Tout se passe trop vite dans un film qui est, lui, trop long : on reprend quand même neuf mois après le premier film, et Jacob a déjà souvenir de tout, Queenie en est à l’ensorceler, Tina aurait un mec… Tina ? On en parle de Tina ? Elle n’est plus que l’ombre d’elle-même et ne sert pas à grand-chose dans le film. Le problème, c’est qu’il en va de même de Queenie (elle a quoi ? 4, 5 scènes ?) et de tous les personnages qui ne sont ni Newt, ni Jacob.

Image result for crimes of grindelwald

C’est facile, il y a quatre ou cinq intrigues (peut-être même six ?) qui se superposent maladroitement et qui font qu’on passe du Niffleur à l’Hippogriffe toutes les deux scènes, donnant parfois l’impression d’un bon gros brouillon. J’adore JK Rowling, mais il y a aussi des maladresses : il est plusieurs fois question d’une prophétie dont on n’a jamais entendu parler mais que tous les personnages connaissent… et ce n’est jamais que le cœur du film.

Quand on la comprend enfin, et que la révélation fonctionne à merveille, on nous détruit toute l’attente avec une intervention de Leta Lestrange, qui sort de nulle part. Celle-ci aussi, elle est dans l’abus : personnage fascinant qui avait tout pour être reliée à Bellatrix, elle est finalement sous-exploitée tout du long et finit par se sacrifier sans qu’on ne comprenne bien l’enjeu de ce sacrifice. Vraiment, je ne sais pas si j’étais fatigué, mais ça a été une impression partagée avec mes amis : elle semble se suicider sans raison (même si ça semble les aider à s’enfuir… mais comment ? pourquoi ?). J’ai hâte de lire le script pour mieux comprendre tout ça.

Image result for crimes of grindelwald leta lestrange
Je suis aussi amoureux de Leta, mais bon, les Lestrange et moi… pas de surprise !

Et dans « tout ça », je mets l’ensemble de l’intrigue finalement : le titre « Les Animaux Fantastiques » n’a plus tellement de raison d’être – loin d’un safari à travers le monde pour trouver des animaux, les animaux sont un moyen de proposer les scènes d’action. Ils sont omniprésents, mais finalement de simples outils, pas du tout nécessaires et incontournables. Et les crimes de Grindelwald ? Ben en fait… non plus. La manipulation de Grindelwald, à la rigueur.

Image result for crimes of grindelwald dumbledore

Y a-t-il des bons points ? Des tas : on retrouve de l’humour et de bonnes répliques. Malgré une déclaration de l’acteur affirmant qu’il n’en était pas question, la sexualité d’Albus Dumbledore transpire dans la moitié de ses scènes – le pacte de sang, franchement, si ce n’est pas de l’érotisme, je ne sais pas ce que c’est. Le passé de Nagini est tiré par les cheveux, et j’ai même ri au début, mais finalement, c’est mignon tout plein et j’ai hâte de la voir devenir de plus en plus méchante. Rejetée par le monde entier, puis par Credence, on retrouve le crédo habituel de Rowling : sans amour, on finit mal. C’est bateau, mais ça fonctionne.

Image result for crimes of grindelwaldL’évolution de Credence m’a beaucoup plu, mais là encore, sa manière de revenir vers Grindelwald est précipitée, et la révélation de son identité est une bonne blague qui m’a fait me demander si Grindelwald mentait ou si Rowling était sénile. J’ai hâte de voir le film suivant, parce que ça nous ferait deux Obscurus du côté des Dumbledore (Ariana ?)… La révélation tombe totalement à plat tellement ça semblait un pétard mouillé, et tellement on arrive à la fin du film sans que rien ne se passe.

Finalement, c’est ça tout le problème : on passe un bon moment, on suit différentes intrigues qui avancent, mais l’ensemble est encore trop chargé en informations. JK Rowling n’est pas scénariste, mais romancière, et ça donne une espèce d’œuvre hybride – la lecture sera plus riche je pense, le visionnage est frustrant. Elle a énormément à dire, mais peu de temps pour le faire.

Quant au film en lui-même, j’ai eu du mal à rentrer dedans, avec des plans et des choix de cadrage disons étonnants au Ministère de la Magie. Par contre, la musique qui va bien pour l’arrivée à Poudlard, c’est idiot comme tout, mais ça marchera toujours aussi bien. Et puis, ce pont !

Image result for crimes of grindelwald leta lestrangeLes pistes pour la suite ? Newt a donc confié à Dumbledore les restes du pacte de sang qu’il avait passé avec Grindelwald pour ne pas se battre avec lui (idée très sympa) et Grindelwald a récupéré Credence à qui il dit qu’il est un Dumbledore (ça sent la manipulation pour qu’il attaque Dumby). Le cas Lestrange est évacué par le sacrifice de Leta, dont le grand frère récupère Nagini. Jacob est largué par Queenie après l’avoir traitée de folle, Tina n’en a pas grand-chose à faire que sa sœur soit du côté des méchants (apparemment), Newt est réconcilié avec son frère et tout le monde s’en fiche qu’il soit hors la loi.

Voilà, voilà, je reviendrai probablement sur le film un peu plus tard, mais pour le moment, j’ai fini (et il est temps vu l’heure !). En attendant, il me reste quelques pages du guide non officiel Les mondes magiques d’Harry Potter et les Animaux fantastiques dont je vous parlais il y a deux jours (ici).

Publicités

19 réflexions au sujet de « Les Crimes de Grindelwald »

  1. Bon, j’ai un petit problème avec ces films, c’est que l’image et les effets spéciaux sont tellement réussis que je finis presque par ne retenir que ça. J’étais un peu perdue comme au premier, ça part dans tous les sens.
    Pour ce qui est de la révélation finale, j’avoue que je ne sais pas quoi en penser. J’étais en mode WTF. Et quand le film s’est terminé, j’ai entendu quelqu’un derrière moi dire que Grindelwald avait dû mentir à Credence. J’avoue que je partageais son opinion.
    Très déçue par Tina, elle n’a aucune scène avec dialogues à la fin, on ne sait pas ce qu’elle pense du choix de sa soeur (qui m’a paru précipité effectivement). On n’a pas le fin mot de l’histoire sur son supposé mec non plus ? Chelou toute cette histoire de romance, ça tombait un peu comme un cheveu sur la soupe.
    Je suis immédiatement tombée amoureuse de Leta bien évidemment. Et son sacrifice j’ai plus vu ça comme le sacrifice nécessaire du film, il faut tuer quelqu’un blablabla.
    Concernant la sexualité de Dumbledore, je suis choquée de voir tout le bordel que ça a pu créer alors que clairement ça transparaissait dans le film (et je comprends mieux ce que JKR disait pour se défendre).
    Je pense que l’histoire et le monde créés par JKR sont tellement vastes qu’il est difficile d’en faire des films.
    Bon et sinon, le plan large sur Poudlard et la musique de HP qui l’accompagne, oui ça fonctionnera toujours, j’ai eu un pincement au coeur.

    J'aime

    1. Pareil, je pense à un mensonge de Grindelwald, comme il manipule tout le monde… Mais c’est étrange de finir sur ça du coup, quand même !
      Grave pour Tina mdr j’ai dit pareil en sortant, on dirait qu’elle s’en tape de sa sœur du coup 😂 😂 et pour son mec, mystère. Ce sera probablement un cousin éloigné des Weasley au rythme où on va t’sais 😂 😂
      Leta 😍 la fin de ton commentaire 😍

      Aimé par 1 personne

  2. Comme toi, j’ai étrangement bien aimé le film et comme toi (et même plus que toi), ma critique s’attarde pourtant plus sur ses défauts ou les nombreux éléments wtf. J’essaie de ne pas être trop sévère car il est parfois bon qu’un film soit perturbant (bonne comparaison avec Star Wars épisode 8)… Mais, je suis très sceptique face à certaines incohérences ou certains faits qui prennent le fan moyen pour un pigeon.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, j’ai vu le titre de ton article, il est dans ma liste de lecture pour plus tard, ça m’a bien fait rire ! En fait, c’est le problème, j’ai l’impression d’être un pigeon. Je suis content de l’être, mais c’est mieux que ça d’habitude quoi !

      Aimé par 1 personne

  3. C’est vrai que Queenie a servi pour moi à ramener Jacob auprès de Norbert et c’est tout :/
    Pour la prophétie je suis d’accord avec toi! Il fallait nous la rabacher plus souvent pour qu’on se sente concernés, ça m’a quelques fois bien remise sur terre en me disant « tu es une Moldue Angèle tu crois les connaitre mais tu ne sais rien! »
    J’ai adoré le développement du personnage de Leta mais c’est vrai que vers la fin je me suis dit: tout ça pour ça?? Pourquoi? J’ai même faillit me dire, ah elle le rejoint ok je comprends en fait elle a pas assumé d’être gentille et elle sombre dans la facilité genre de toutes façons je suis mauvaise car j’ai tué mon frère alors autant le rejoindre. Mais non sacrifice inutile.
    Effectivement les Animaux Fantastiques sont un gros prétexte pour nous apporter plus de précisions sur le passé de la saga orginelle (mais en même temps j’en suis contente).
    Finalement j’ai adoré mais oui on voit qu’il y a trop d’info et que la plupart ne sont pas subtilement amenées, on ne devien rien, on nous annonce tout directement. Moi le point que j’ai le moins aimé c’est Johnny Depp, j’adore cet acteur mais pour moi il ne faisait pas assez peur comme méchant.

    J'aime

    1. Au moins Queenie a servi à quelque chose, pas comme Tina et son mec imaginaire mdr
      Ben pour la prophétie, ça sortait de nulle part quoi, donc ça faisait vraiment « inventons un truc pour justifier la moitié du film ».

      Mdr bon résumé pour Leta. Des précisions et des imprécisions sur le passé de la saga, parce que McGonagall, elle vient de se prendre 20 piges dans la gueule l’air de rien quoi mdr ! On est en 1927 ! C’est con, elle devait naître en 35, mais là elle est prof, NORMAL mdrrr

      Je trouve au contraire qu’il est bon dans le rôle Johnny Depp : il n’est pas là pour faire peur, mais pour fasciner. C’est vraiment un extrêmiste de base, avec un discours qui endort…

      Aimé par 1 personne

      1. Oui pas faux j’espère que le prochain me fera aimer Tina! Pour la fille serpent j’avais pas capté que c’était lorcrux de Voldemort donc je l’avais trouvée inutile.
        Pauvre Mcgonagal! Limite j’me suis demandée si on allait voir Tom Jedusor en étudiant vue qu’elle était prof (j’espérais voir Hagrid mais il devait pas être ne hehe)

        J'aime

      2. Y a du boulot pour Tina. Je l’aimais moyennement dans le 1 et là elle sert tellement à rien que…

        Pauvre Nagini, elle a eu une vie de merde, mais de là à finir comme elle finit, y a encore du boulot. J’espère que JK Rowling va bien nous la développer dans la suite, mais j’ai l’impression que rien ne sera jamais vraiment développé dans cette saga !

        Exactement ! Tom Jedusor, en revanche, il devrait plus tarder :’)

        Aimé par 1 personne

      3. Ouep. Et le script du premier film fonctionnait super bien comme… roman. J’attends le 2nd là. Et j’ai reçu « La Magie du cinéma », une sorte de guide officiel, et effectivement, il y a un milliard de détails qui ne passent pas à l’écran et expliquent bien des choses.

        Aimé par 1 personne

      4. Ben en fait, c’est juste plus clair avec les indications sur les décors ou les gestes des personnages ; ce n’est pas beaucoup plus fourni : on a exactement la même chose… mais ça guide bien plus l’interprétation on va dire !

        Aimé par 1 personne

  4. J’ai pas encore vu le film donc je n’ai pas lu tout ton article, à un moment ça devient trop spoilant haha. On en reparlera quand j’aurais vu tout ça ! 😉

    J'aime

  5. J’ai adoré cette suite tout en étant d’accord avec toi avec de nombreuses maladresses dans le script. Rien à dire sur les effets spéciaux, sur Norbert (Eddie Redmayne est toujours au top), et au final, c’est marrant de voir que je me range davantage à Grindewald qu’aux Aurors du Ministère qui font preuve de violence. Tina ne sert strictement à rien, c’est vraiment dommage, Queenie rejoint trop rapidement Grindewald et Leta, quel gâchis… Après le premier film, j’avais hâte de la découvrir et là, elle est bâclée. Pourquoi est-elle autant détestée par les autres dès Poudlard ? Pourquoi se sent-elle obligée de se sacrifier ? Je n’ai pas compris son choix, j’aurais aimé la retrouver dans la suite de la saga, c’est dommage. Et je suis d’accord, le titre de la saga n’a plus rien à voir avec le fond de l’histoire et je sens que ça va s’accentuer avec les films suivants. Mais c’est toujours un plaisir de revoir et de découvrir de nouvelles créatures.

    J'aime

    1. Les effets spéciaux sont magnifiques et pareil pour Eddie qui gère ! Bof, les Aurors font preuve de violence parce que la nana veut les attaquer ; il est juste plus rapide. Par contre, la tuer directement, ça n’avait juste aucun sens !

      Comme toi, j’attendais de rencontrer Leta et… tout ça pour ça. Pour le sacrifice, je pense vraiment que ça leur permet de s’échapper, mais c’est pas clair du tout le pourquoi du comment puisqu’ils attendent qu’elle meure pour transplaner donc techniquement Grindelwald peut de nouveau s’occuper d’eux. Mystère XD

      Le titre de la saga n’avait déjà pas beaucoup de sens avec le premier film, je trouve…

      Aimé par 1 personne

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.