Dix pour Cent – S03E03-04

Épisode 3 – Gérard – 19/20
Ah bah voilà ! Autant la semaine dernière, je trouvais que la reprise était un peu molle niveau éclat de rires, autant ce soir, je me retrouve à plaindre mes voisins tellement ils ont réussi à me faire hurler de rire par moment. Ce premier épisode de la soirée était une petite pépite, avec toutes les émotions comme il faut : j’adore.

Saison 3

Image result for Dix pour cent - Season 3

Ma chaise n’est plus vide.

Ouf, pile à temps pour Dix pour cent, mais alors vraiment pile à temps : j’ai fini mon épisode de Manifest, je suis passé à la télévision et paf, je suis tombé sur les 36 spots annonçant l’épisode. Donc on commence par notre star du jour qui est dans un café tout ce qu’il y a de plus parisien avec un serveur énergique et hilarant. Hilarant ? Ouais, au moins, il était assez cliché pour que ça passe.

Pendant ce temps, Andrea et Gabriel continuent leurs magouilles pour monter une agence en toute discrétion… Et en rapidité. Ils ont trois semaines pour monter leur affaire, qui doit se faire avant l’accouchement d’Andrea. L’affaire est claire : ils ne doivent pas faire entrer de nouveaux clients parce qu’ils sont déjà trop riches pour ça.

Ils passent donc l’épisode à pourrir leur travail autant que possible. C’est excellent à voir parce qu’Andrea a les meilleures techniques pour ça, alors que Gabriel… se fait forcément choper par Hicham en train de pourrir une négociation. Ce n’est que le début de leurs emmerdes : ils cherchent ensuite un local et tombent bien sûr sur une connaissance du milieu qui les reconnaît et sait bien qu’ils ne s’appellent pas vraiment monsieur et madame Giscard.

Finalement, ce n’était pas si grave : il n’aurait jamais rien dit si Andrea ne le grillait pas toute seule, parce qu’il allait en fait voir une femme dans le dos de son agent. OUPS. Dès qu’Arlette comprend qu’Andrea est en train de trahir ASK, elle la confronte pour… mieux provoquer l’accouchement. C’est excessif et abusé comme dans une série comique : Andrea accouche au milieu du hall. Chapeau bas à tous les acteurs : Noémie est celle qui fait l’accouchement, Colette et Hicham arrivent en même temps – j’aurais aimé avoir la scène dans l’ascenseur franchement.

La scène était à mourir de rire (Hervé !) tout en étant pleine d’émotion (Camille et Andrea !). C’était une super scène et ça remonte le niveau d’un épisode qui fonctionnait à merveilles avant ça. Et comme il m’en manque une grosse partie, je termine simplement par dire qu’Andrea a accouché et qu’Hicham le vit super mal. Il nettoie le sol et explose contre Arlette pour lui dire que « si, c’est à lui » de nettoyer le sol. À moins que ce ne soit le bébé. Excellent.

Avant tout ça, sinon, Mathias est en gros manque de Noémie… qui, elle, reçoit la visite de sa femme. La pauvre. C’est du grand n’importe quoi ce rapprochement, mais on va se marrer. Cela ne manque pas : la femme de Mathias se confie sur son couple qui bat de l’aile alors que Noémie reçoit le SMS quiproquo de l’année : « Votre chatte est bien vide ». Fallait la trouver, ils sont géniaux ces scénaristes quand ils s’y mettent.

En parallèle, Camille est toujours aussi débordée, ce qui fait bien marrer Hervé : ben oui, il a voulu l’aider et elle a refusé de partager son identité, comme c’est étrange. Débordée par Mathias (parce qu’elle remplace Noémie) et Andrea, et ses talents. Le problème, c’est qu’elle en arrive à faire une sacrée bourde, proposant le mauvais rôle pour le serveur repéré par Lanvin. Quand elle s’en rend compte, Camille a droit à une masse de stress. Pour s’éviter la crise d’angoisse, elle accepte de s’associer avec Hervé. Je suis heureux, ça promet de bonnes scènes, même si c’est illégal.

Par la suite, elle se précipite au casting où le serveur est évidemment adoré par les producteurs du film, là où tout le monde s’attendait à ce qu’il se plante. Camille en profite pour le récupérer et être son agent officiel. C’est beaucoup trop drôle à voir, avec Mathias qui engueule Camille.

Tout pourrait bien se passer si Gérard Lanvin ne se mettait pas à déprimer de l’avoir fait embaucher. Plein de vitalité, le serveur, Samy, est assez insupportable, mais c’est ça qui est drôle. Plus l’épisode avance, plus Samy fait tout changer au film prévu, et plus Gérard s’énerve. C’est beaucoup trop drôle. Le gros problème, par contre, c’est que Samy n’est pas si bon pour jouer.

Il ne connaît pas ses répliques… et il n’en faut pas plus pour qu’il se fasse virer. Cela a mené à une super scène entre Mathias et Camille. Ben oui, Camille fait tout ce qu’il faut pour que Samy soit pris, mais pas Mathias qui sait bien que Gérard Lanvin n’a pas trop envie de bosser avec Samy.

Finalement, l’épisode se conclut sur Gérard reconnaissant ses torts auprès d’un Samy qui voulait s’excuser. Inévitablement, Samy se fait donc rembaucher et les engueulades Mathias/Camille reprennent. C’est une bonne chose de voir cette relation père/fille évoluer, surtout que ça permet d’avoir une Camille qui s’affirme plus, et après deux saisons, il était temps. Oui, même si les saisons sont beaucoup trop courtes !

De son côté, Hicham a envie de renommer la boîte, pour passer de ASK à NOW. Quel nom de merde ! Sophia redébarque à l’agence, totalement flippée de voir que le film de Julien Doré n’est acheté que dans 120 salles en France. Elle est flippée et demande du réconfort à Mathias, qui est un horrible agent : il est plus obsédé par Hicham que par tout le reste. Y compris sa thérapie de couple, donc.

En ce qui concerne Sophia, l’épisode prend bien le temps de proposer tout une intrigue sur L’Océan Jouit, le film qui se plante, comme prévu. Si Gabriel est en pleine dépression, ce n’est toutefois pas pour le film, mais bien pour une dépression amoureuse. Il ne comprend pas pourquoi il se retrouve sur une application de rencontres et interroge Hervé, qui parvient à détourner l’attention, à la Hervé, donc avec un nouvel éclat de rire de ma part.

Le film se plante donc niveau entrée en salle, la famille de Julien Doré elle-même ne payant pas pour aller voir le film… et Sophia finit par balancer la trahison de Gabriel, à bout de nerfs. C’était sympa de tenir si longtemps sans rien dire, mais je crois que là aussi, les scénaristes ont trouvé le meilleur moyen de rendre cette situation dramatique bien comique. La tête de Sophia est à mourir de rire, tout simplement, parce que Julien pardonne immédiatement à Gabriel, qu’il remercie carrément. Ne plus avoir l’argent de France 2 lui a permis d’obtenir la liberté qu’il voulait… Ultra efficace, tout simplement, et une épée de Damoclès en moins pour Gabriel.

Et sinon, Noémie finit par revenir à l’agence, et elle n’hésite pas à humilier Matthias comme il faut à dire que sa chaise n’est plus vide. Vraiment, l’une des meilleures blagues de la série, l’air de rien, c’est nickel. Quant au couple Noémie/Mathias, il passe clairement l’épisode à se tourner autour sans que rien ne se passe, pas même un baiser qui a failli avoir lieu mais que Noémie n’a pas permis. Ouep, Noémie s’affirme et se découvre une autorité naturelle qui lui va bien dans cet épisode.

Bref, pluie de compliments pour cet épisode, finalement, et le voir se terminer par un accouchement qu’on sent arriver, c’était parfait.


Épisode 4 – Isabelle – 18/20
Dans la lignée de l’épisode précédent, on sent que la saison est bien entamée et que tout le monde est chaud dans l’équipe, des scénaristes aux acteurs. Cela permet donc un épisode très réussi, avec une bonne utilisation de guests et des intrigues autour de l’agence qui sont à mourir de rire, avec une bonne utilisation de multiples quiproquos. J’adore !

Saison 3

Image result for dix pour cent huppert

Je meurs pas comme ça en claquant des doigts.

L’épisode reprend de la meilleure des manières avec un appel entre Gabriel et Andrea, qui donne donc le nom de sa fille, Flora, et qui montre bien leur relation de meilleurs amis qui manquait la semaine dernière. On enchaîne vite, cela dit, avec Hicham qui se rend compte d’un gros problème dans le contrat d’Isabelle Huppert, géré par Gabriel. Elle rompt sa clause d’exclusivité pour tourner jour et nuit… Oui, les ennuis ne font que commencer pour Gabriel : Isabelle enchaîne les projets, sans vraiment lui en parler. Elle se surmène, donc, et elle malmène son agent au passage.

C’est beaucoup trop drôle à voir et le niveau remonte sacrément côté intrigue. Une actrice débordée et multipliant les projets, c’est hyper crédible et ça se fait avec de l’humour et une finesse d’interprétation très bien jouée. J’ai eu peur un moment qu’on passe à une intrigue d’amnésie, mais les scénaristes nous ont épargné ça pour proposer une intrigue hyper crédible. Et même si on voit peu Andrea dans l’épisode, la série garde sa vivacité et son rythme humoristique. Camille Cottin porte un peu moins la série sur ses épaules cette année, et c’est définitivement le signe que ça fonctionne.

De son côté, Mathias est en RDV, RDV où on lui demande des nouvelles d’ASK, pour lui faire comprendre que le vent tourne avec ses collaborateurs. Franchement, ça craint, mais c’était obligé que ça arrive. Mis au courant d’un possible problème avec Andrea, Mathias décide d’interroger Camille. Et elle et Hervé continuent de travailler ensemble, donc forcément elle est persuadée que son père s’inquiète pour les conneries qu’elle fait. C’est un quiproquo efficace, même s’il est vite abandonné puisque Mathias est persuadé que sa fille ne sait rien.

Il n’empêche que l’ambiance au sein d’ASK se dégrade bien trop vite : Arlette balance Gabriel à Hicham, conseillant à ce dernier de laisser du mou à Gabriel. Le problème, c’est qu’il ne le fait pas : il est tout le temps sur son dos, mais peut-être qu’il fait bien, parce que la superposition des contrats d’Isabelle Huppert finit par poser problème, comme prévu, quand les américains lui demandent de tourner une nuit où elle devait filmer pour les français.

Gabriel tente le tout pour le tout, et ment complétement aux américains en improvisant un faux mariage pour le frère d’Isabelle. Comme les américains refusent, il se retrouve dans une merde totale… et reçoit donc l’aide de Mathias, qui lui propose celle de Noémie. Elle est une as des plannings, comme on le sait depuis un moment déjà. Elle trouve bien une solution, qui exige tout de même que Mathias serve de chauffeur à Isabelle Huppert.

Cela fonctionne d’autant plus que ça signifie que Mathias n’est pas là pour le dîner chez lui. Oui, parce que voyez-vous, il y a un dîner qui se prépare, mais il faut que je revienne quelques scènes en arrière pour ça : Noémie continue de jouer avec Mathias, et c’est bien trop drôle de la voir s’affirmer comme cela, à l’occasion de la naissance de Flora qui permet à Noémie d’être dans le bureau de Mathias pour lui inspirer de bonnes idées de messages de félicitations – faut sûrement les chercher puisqu’Andrea a pourri la moquette d’ASK.

Oui, mais justement, Mathias profite de l’accouchement d’Andrea pour bien insister sur l’importance d’ASK dans la vie d’Andrea… et dans celle de Flora, qui y est née, faisant de l’agence une vraie famille. Les sous-entendus sont lourds quand même, mais Andrea ne se rend pas compte que Mathias est encore plus insistant que d’habitude. Peu méfiante et malgré tout à l’hôpital, elle est forcée de faire ce que lui disent les infirmières, qu’elle soit au téléphone avec Lucchini (un joli rappel à la saison passée) ou avec son associé.

En fait, ce dernier se rend à la maternité pour fouiller dans les affaires d’Andrea. Il est surpris par Noémie qui est d’abord scandalisée par ce qu’il fait avant de l’être par la trahison d’Andrea et Gabriel qu’il lui apprend (deux scènes où Noémie porte très bien la comédie). Et les choses empirent quand de retour à l’agence, Noémie tombe sur Hicham et Gabriel en train de s’engueuler.

La pauvre Noémie a une bonne journée de merde en tout cas, puisqu’elle enchaîne ensuite avec la femme de Mathias qui a comme nouvelle obsession de la caser avec son kiné. Rien que ça. Mathias assiste alors, dans l’ombre, à la rencontre entre Noémie et le kiné, c’est sympa comme tout ça dis donc !

En tout cas, l’intrigue avec Isabelle Huppert est géniale : elle réunit presque toute l’agence avec un Hicham peu rassuré par les manipulations de Gabriel et un Mathias qui n’aide Gabriel que pour lui rappeler qu’ASK est aussi une famille. Quant à Isabelle Huppert, elle enchaîne une grosse soirée : tournage, rendez-vous oublié à la radio et tournage avec les américains. Le genre de planning tout en jonglage que j’adore faire moi-même quand je me fais une virée à Paris et, croyez-moi, ça ne marche pas toujours si bien. Cela dit, ça passe bien, surtout quand Isabelle se met à rajouter des problèmes au planning. Elle ajoute des répliques à son texte et perd un temps précieux… avant que Ben Stiller ne fasse de même.

Bon, c’est gros, mais en comédie, ça passe toujours bien quand c’est comme ça et cette soirée nous l’a prouvé à de nombreuses reprises. Le tournage du film américain finit mal et est interrompu, ce qui permet à Isabelle Huppert de retourner pile à temps sur le tournage français. Et d’enchaîner encore le lendemain matin sur un défilé Chanel. Pas mal. Le mieux est encore que Mathias avoue à Gabriel qu’il est au courant de son plan de nouvelle agence. Il en est vexé, bien sûr, mais il propose aussi à Gabriel de trouver un moyen de se débarrasser d’Hicham, pour les faire rester. Si seulement !

Quand on en revient enfin à l’hôpital, c’est pour voir Hicham arriver dans la chambre d’Andrea qui passait un bon moment avec Colette. La gêne est là mais bon, ce n’est que le début. Il faut évidemment que l’officier d’Etat civil passe à ce moment-là et qu’Hicham veuille se déclarer père. Bien sûr, c’est surtout le moment pour la série de nous faire un rappel aux lois aberrantes ; au fait que n’importe quel homme peut se déclarer père d’un enfant non reconnu, alors que l’adoption par deux mères est plein de démarches bien compliquées.

Le message passe bien et fait péter un câble à Andrea qui se confie ensuite à Arlette, alors que le papier de l’Etat Civil n’est pas encore signé. Il faudrait limite que Gabriel se déclare père pour que ce ne soit pas la merde, mais ça implique tellement de choses derrière que je ne suis pas sûr qu’il le fasse. C’est violent pour Colette et Andrea en tout cas, et peut-être encore plus pour Colette qu’on ne voit plus que pour ça cette saison. Le message passe en tout cas, et c’est aussi ça qui fait la force d’une série.

Le lendemain matin de la folle nuit d’Isabelle Huppert, Noémie reçoit un appel de Mathias alors qu’elle repassait. En fait, il vérifie surtout si elle n’est pas avec Alexandre, parce qu’il a terriblement envie de la voir avec ses croissants. Oh oh. Les deux se rapprochent donc et cette fois, Mathias reconnaît qu’il est amoureux de Noémie. Les deux s’embrassent donc, oups.

C’est alors le retour des scènes totalement abusées, avec une Noémie complétement nue à l’écran. Tout le monde en profite pour rire un coup, surtout lorsqu’elle remue son derrière pour lancer les dés. Ils savent comment trouver l’humour n’importe où : Noémie pète un câble de plus avec un livre nommé Viking, qui lui suggère que c’est le bon moment pour que Mathias… perce. Humph.

Hervé, de son côté, se fait passer pour Camille et… tombe complétement sous le charme de Vincent, un acteur qui commence par simplement le bousculer, avant d’apprendre qu’il est agent. Et of course, Hervé est à fond sur ce Vincent, même quand ce dernier vient le voir à l’agence et manque de tout faire capoter. C’est du grand n’importe quoi, comme toujours, mais ça finit par un baiser entre « Camille » et Vincent.

Et oui, une relation qui commence sur un mensonge pareil, ça fait rêver. Hervé fait ensuite tout ce qu’il peut pour convaincre Camille d’accepter de représenter Vincent et ce n’est pas gagné, parce que le Vincent en question est loin d’être un bon acteur. Si elle n’est pas dupe, Camille accepte finalement, évidemment, parce qu’elle ne peut clairement rien refuser à Hervé.

La fin d’épisode est une catastrophe : Isabelle Huppert se retrouve sans voix, et les assurances la couvre… tant que les américains ne découvrent pas qu’elle n’a pas respecté son contrat. Tout ça ne sent pas bon. Sans voix, Isabelle ? Tu parles ! Elle veut juste un tournage supplémentaire avec un producteur coréen.

Mathias qui perce ? Difficile de l’oublier ! Il retourne à l’agence faire une petite photocopie et envoyer un document par coursier à l’hôtel Regina. Nous suivons cette lettre tout du long avec un suspense qui grimpe : la lettre est envoyée aux américains. Oui, Mathias vient de couler délibérément l’agence : jamais les américains ne laisseront passer un truc aussi énorme que ça !

Saison 3

Publicités

2 réflexions au sujet de « Dix pour Cent – S03E03-04 »

  1. Contente de voir que la série retrouve l’humour de la saison 1. J’ai vraiment beaucoup ri (surtout pendant le 3). Curieuse de voir ce que va donner la stratégie de Mathias pour la suite.

    Aimé par 1 personne

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.