Rewatch : I need your help, Veronica (S02)

Salut les sériephiles,

Oui, dix jours suffisent largement à se manger 22 épisodes de Veronica Mars, même en travaillant à côté, même en regardant (très peu) des inédits, même en allant au ciné, etc. Je débarque donc aujourd’hui pour vous parler de cette deuxième volet d’épisodes, dix jours après avoir évoqué la première et alors que j’ai déjà commencé la saison 3, évidemment. Je crois bien que je vais terminer avant 2019, je suis tout triste. Je suis tout triste aussi parce qu’en vieillissant, cette saison 2 n’a pas gagné en qualité.

> Rewatch saison 1

Related image
Bon, si, parce que LA scène entre Charisma Carpenter et Alyson Hannigan me paraît encore plus fun aujourd’hui que je suis fan de Buffy. Pareil pour la scène avec Joss Whedon, d’ailleurs.

Je me souviens m’être déjà fait la réflexion à l’époque, mais ça me paraît encore plus vrai désormais : cette saison 2 est bonne, mais elle n’a plus rien d’aussi brillant que la saison 1. Le vrai gros problème ? Une complexification beaucoup trop importante de l’intrigue et la multiplication des personnages secondaires (les Fitzpatrick, putain), ad nauseam. En plus, ces persos ne servent qu’à être des outils dans l’enquête, qui finit par ne pas passionner.

Image result for veronica mars bus
D’autres choses sont répétitives, et Veronica a beau les souligner, c’est parfois trop répétitif.

Oui, le fil rouge commence vraiment super bien – le bus ! Seulement, tout est lié de manière pas toujours habile (la mort de Felix). Surtout, il y a des décisions que je n’ai jamais bien comprises : Meg survit au crash du bus, c’est cool, mais elle reste un personnage totalement secondaire ensuite, juste parce qu’elle est enceinte et que ça finit par justifier le départ de Duncan et basta. Et puis, il y a tout un détour avec sa famille, aussi. Et puis d’abord, Duncan/Veronica ?

Image result for veronica mars duncan love
Oui, Duncan, moi aussi, j’aimerais pouvoir zapper quand t’es là.

Tout va vite, sort souvent de nulle part et c’est dommage. Finalement, cette saison est précipitée : il y aurait de quoi tenir deux saisons avec la même histoire, ce qui est super frustrant. Les deux fils rouges (le bus, Felix) sont souvent perdus de vue et reviennent sans trop d’intérêt. Et Meg qui est annoncée morte, ça tient finalement quinze secondes.

Image result for veronica mars meg
Et moi, j’adorais Meg. Tellement sous-cotée comme perso…

Il en va de même pour Wallace, dont toute l’intrigue familiale est évoquée puis évincée, pour Jackie, que j’adore par moments, et pour beaucoup de choses finalement.

Image result for veronica mars kendall
Cette intro, ahaha !

Bon, avant que Ludo ne soit tout heureux et dise que je ne fais que critiquer une série que j’adore : deux choses. La première, c’est que tout ça s’explique. Je pense que les pertes d’audience ont beaucoup joué sur l’écriture de la série. On sait tous que le bus n’a pas passionné autant que Lily, et c’et bien pour ça qu’ils ont tenté de rattraper le coup avec d’autres intrigues. À trop vouloir aller partout, par contre, ils se sont perdus en route (de là à dire qu’ils sont tombés d’une falaise alors qu’ils étaient dans un bus, il n’y a qu’un pas).

 

Image result for veronica mars kendall
En revanche, l’importance que prend Mac, c’est top !

La deuxième, c’est que la série reste brillante pour ses nombreuses répliques, pour son générique (aha) et pour la construction du personnage de Veronica, qui reste toujours passionnante. Ses cas de la semaine sont aussi mieux réussis que ceux de la saison 1, y compris quand il s’agit de voir ce que pourrait donner une saison 3 en envoyant Veronica à l’université où elle retrouve Troy, en plus.

Image result for veronica mars bus
Je l’aimais bien, moi, en plus… et c’est le Diable incarné finalement.

Brillante aussi est la conclusion de la saison, dont les deux derniers épisodes, comme en saison 1, sont de belles prouesses d’écriture qui montrent bien que tout était maîtrisé depuis le départ… même si la déconstruction de toute la saison 1, coup sur coup, m’avait un peu gêné la toute première fois (déconstruction, au sens Aaron innocenté et Veronica finalement violée). C’est là la meilleure preuve de la qualité de la série, l’écriture est toujours travaillée pour récupérer une fluidité ; elle retombe sur ses pieds et elle le fait bien (pas comme Beaver mouahahah). En fait, malgré tous les défauts soulignés, cette saison reste meilleure qu’un bon nombre de séries procédurales que je ne regarde même plus. La qualité des répliques suffit à tout faire, que voulez-vous que je vous dise d’autre ?

Rewatch saison 3
Rewatch Veronica Mars, le film

Image result for veronica mars bus

Well, you know what they say. Veronica Mars, she’s a marshmallow.

 

Publicités

4 réflexions au sujet de « Rewatch : I need your help, Veronica (S02) »

  1. Mac déchire et j’avais beaucoup aimé aussi la « surprise » Beaver, on ne s’y attendait pas mais c’était pas non plus tiré par les cheveux, y’avait une vraie écriture derrière. Ah Duncan, tellement content de le voir partir.
    Ah j’ai vraiment envie de revoir la série si ça continue je vais faire que des rewatchs ^^

    J'aime

    1. Oui, et pour Beaver, c’est évident quand tu revois qu’il a un profil problématique, dès la saison 1, et de manière évidente en saison 2 où il fait exprès de manipuler Veronica pour qu’elle fasse partir son père. Il a tout prévu le type.
      Oui, Duncan franchement, je n’ai jamais accroché à ce perso ! Et ça va continuer, j’ai commencé la 3 hier 🙂

      J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.