You (Parfaite) – S01E10

Épisode 10 – Bluebeard’s Castle – 20/20
Excellent épisode pour conclure une excellente saison. Que dire ? J’ai accroché dès le départ et ils ont réussi à me garder jusqu’au bout. Oui, bon, OK, j’ai fait une pause en cours de route, mais c’était par manque de temps, pas par manque d’envie, clairement. Je suis très content d’être tombé sur cette série ; je lui pardonne tous ses défauts et j’attends la saison 2.

Saison 1


Spoilers

10

Well. Consider me disturbed.

L’épisode reprend sur un flashback qui va nous expliquer le passé d’enfant battu de Joe, ça promet dis donc.

Dans le présent, Joe a donc enfermé Beck dans la cage de la librairie, mais selon lui, elle ne devrait pas s’inquiéter, puisqu’il fait tout ça pour son bien. Elle est dévastée et carrément apeurée, forcément, surtout qu’elle a bien compris qu’il avait tué Peach. Et c’est tout ce qui inquiète Beck, d’ailleurs, alors qu’elle a pourtant vu le portable de Ben aussi.

Joe veut protéger Beck du monde, et pour ça, il annonce qu’elle est partie se retirer pour quelques jours afin d’écrire et puis il lui amène les souvenirs de sa boîte pour tout lui expliquer. Il y a de quoi faire, mais ça va vite. La vidéo du meurtre commis par Benji, les photos de Beck nue prises par Peach, tout s’explique assez vite… Beck veut bien le croire, mais ça n’explique pas les dents : ce sont celles de Benji, dont il a cramé le corps. Ce n’est qu’à ce moment là que Beck sort de sa phase de déni et comprend à quel point elle a affaire à un psychopathe.

Chapeau bas à l’actrice qui réussi à livrer une très bonne performance, tentant désespérément de fuir le regard de Joe qui la poursuit inlassablement tout autour de la cage. Glaçant.

Le lendemain matin, Beck se réveille quand Joe est dans la cage avec elle, et elle est encore plus terrifiée. On apprend qu’il a vidé son seau, et qu’il considère que c’est une preuve d’amour. Merveilleux. Il lui a quand même acheté le petit déj et une machine à écrire, et il lui raconte qu’il a passé beaucoup de temps dans la cage lui-même, quand il était petit. Bien sûr, Beck comprend mieux pourquoi il est devenu psychopathe, et elle semble même avoir de la pitié pour lui. Elle est quand même dans la merde, quoi.

Joe revoit aussi les amies de Beck pendant cette « retraite d’écriture » de la blonde, histoire de leur dire qu’il a surpris Beck en train de le tromper. Il peut donc tromper son monde en se montrant inquiet pour Beck, et ça le rend angélique aux yeux de tout le monde quand il est la raison pour laquelle on devrait s’inquiéter pour Beck. Pour ne rien arranger à cet épisode alambiqué, les filles lui expliquent alors qu’un détective privé les suit partout depuis la mort de Peach, ce qui inquiète Joe.

De retour à la cage, Beck lui demande surtout comment il est possible que ça le surprenne encore. Elle tente une approche bien plus humaine et amoureuse avec lui cette fois, et elle essaye de le convaincre de le laisser utiliser les toilettes. Cela fonctionne presque, mais un mauvais regard de sa part la renvoie totalement dans les choux.

Elle se retrouve seule face à la machine à écrire, et c’est pas si mal pour une prison. Sans trop de surprise, Beck finit par écrire. Que faire d’autre ? C’est passionnant à voir, parce que la série se propose une introspection dans la tête de Beck en voix off. Félicitations à Beck : elle est capable d’écrire des pages et des pages sans la moindre faute de frappe. J’aimerais en faire autant, mais on sait bien que cette page contient probablement des fautes, surtout que je ne me relis pas assez.

Et si l’introspection est bien, c’est aussi parce qu’elle permet enfin de mieux comprendre totalement le personnage de Beck, avec un détour par son passé et une terrible prise de conscience sur ses relations amicales… puis sur Joe lui-même. Elle pourrait l’aimer après tout, si elle se forçait.

De son côté, Joe commence à planifier la disparition de Beck, au cas où elle ne changerait pas d’avis. C’est tout ce qu’il y a de plus gênant à voir, surtout qu’il oublie totalement qu’il y a un détective privé dans l’affaire. Celui-ci le suit et repère bien vite son attitude suspecte. Il prend bizarrement le temps de le confronter directement en face à face et de lui apprendre que le pot de pipi qu’il a laissé derrière lui chez Peach a été trouvé.

Même s’il panique, Joe le cache à merveille, mais il est évident que Ross, le détective privé, ne le croit pas particulièrement. Et il le sait bien : il l’explique même à Beth quand il la retrouve, calmée, dans sa cage. Celle-ci affirme qu’elle ne le hait pas et qu’elle veut juste le comprendre. Mieux encore : elle le  manipule en lui parlant de Paco, qu’il est le seul à protéger. Et c’est facile vu l’intrigue qui se déroule en parallèle de la cage.

Ouep, en rentrant chez lui, il découvre que Claudia s’est encore fait fracasser par Ron. La pauvre. Cela fait beaucoup pour Paco, qui en arrive à vouloir utiliser le flingue de la librairie. Retirez lui une arme et il en trouvera une autre : Paco prend finalement la décision d’agresser son beau-père avec une batte de baseball. Effectivement c’est une bonne idée, mais il ne frappe pas assez fort pour l’assommer, évidemment. Il se met donc plus en danger qu’autre chose.

Par chance pour Paco, Joe arrive à temps, mais vraiment juste à temps, pour le sauver d’un Ron qui était prêt à le tuer. C’est finalement lui qui se fait tuer, par Joe et son couteau. Et Joe fait tout ce qu’il peut pour faire comme si Ron était encore en vie. Il sait faire, de toute manière, alors c’est facile : il explique juste à Paco de ne rien faire. Ah ouais, quand même.

Quand il retourne de nouveau à la cage, il tombe sur une Beck souriante qui lui dit avoir trouvé la solution parfaite pour eux : elle a écrit un livre qui accuse totalement le docteur Nicky de tout ce qu’a fait Joe. Ben oui, il est le coupable idéal pour elle, elle sait que ça suffit à Joe pour se venger. Elle l’endort complétement avec un très joli discours qui lui permet de le convaincre d’ouvrir la cage.

Elle l’embrasse donc, la parfaite solution pour récupérer les clés avant de le poignarder avec un bout de la machine à écrire. Joli plan de la part de Beck pour s’enfuir. Oui, mais elle ne s’enfuit toujours pas : non, elle enferme Joe dans la cage et est enragée de l’autre côté du verre.

Le discours est excellent : elle dit tout ce que Joe ne veut pas entendre, le traitant de psychopathe et surtout reconnaissant qu’elle ne pourrait jamais l’aimer. Ah si elle a les clés, elle ferait mieux de se barrer tant qu’elle pouvait : la voir rester ne m’indiquait rien qui vaille.

Cela n’a pas manqué : Joe n’est pas stupide, et il a prévu une autre grille en haut. Pour l’ouvrir, il faut des clés, que Joe a probablement encore sur lui. Beck était si maligne pour s’enfuir de la cage, pourquoi n’a-t-elle pas pensé plus loin ? Elle a dû passer plus d’une fois devant cette grille, en plus, comme Joe lui avait montré la cage…

À ce moment, le sort de Beck était déjà quasi scellé, mais quand elle hurle au secours et que c’est Paco qui l’entend, j’ai su que c’était mort pour elle. Et ça n’a pas manqué : au départ, Paco veut l’aider, spontanément. Le problème, c’est qu’elle accuse Joe d’être un meurtrier et un fou. Evidemment que Paco ne veut pas trahir son sauveur ; évidemment qu’il préfère s’enfuir et faire comme s’il n’avait rien vu. Paco, ce meurtrier.

Et là, c’était clairement fini pour Beck. Comme prévu, quand elle redescend l’escalier, la cage est ouverte : Joe a évidemment une clé de secours. Malgré tout, elle l’assomme au marteau et récupère la clé, et la série nous fait croire jusqu’au dernier moment qu’elle va peut-être s’en tirer – mais que faire après tout ça ?

Malheureusement, Joe la récupère donc en haut de l’escalier où elle ne trouve pas la bonne clé et la tue. Pour la fin d’épisode, nous reprenons quatre mois plus tard : la librairie est toujours ouverte et vend désormais le livre de Beck, qui est bien morte. Tristesse. Dr Nicky est donc le coupable idéal choisi par Joe, qui a envoyé le manuscrit de Beck à Blythe pour qu’elle le publie. Joe a tué Beck. Cela ne pouvait pas finir autrement, mais c’est tellement triste franchement. C’est une fin de saison convaincante, mais pas très heureuse pour nous. En même temps, c’est le problème quand on est du côté du méchant : quand il gagne, on ne parvient pas à être parfaitement satisfait. Ouais, mais… et la saison 2, annoncée bien en amont de l’épisode ?

La fin d’épisode voit Claudia quitter l’immeuble. Je m’attendais pourtant à une saison 2 sur Paco devenant apprenti meurtrier, mais leur départ casse tout cet espoir pour moi. Paco et Joe se disent au revoir malgré tout, et le petit ne lui parle même pas de Beck. C’est tellement triste comme histoire… mais le cliffhanger est tellement bon : on dit adieu à Beck, mais bonjour à Candace qui est encore en vie. Et ça semble surprendre Joe, qui était évidemment attirée par cette belle inconnue. Je m’attendais à une fin bien différente et celle-ci me laisse sur les fesses. J’en ai des théories à écrire. C’est vrai qu’on ne l’a pas vu tuer Candace, alors ça ne devrait même pas me surprendre comme rebondissement.

11
OK, j’avais un fond d’espoir pour elle quand même, mais qu’est-ce qu’elle a été conne.

EN BREF – Mon dieu, cette saison m’aura fait passer par toutes les émotions et était vraiment composée d’un tas d’excellents épisodes. Bien évidemment, elle manquait souvent de crédibilité et de cohérence dans certains choix scénaristiques, mais l’ambiance était prenante. Être dans la tête du tueur fonctionnait à merveille. Ce choix de héros osé est respecté jusqu’au bout, quand j’ai bien cru que le passage par la tête de Beck allait nous permettre de conclure cette saison sur une nouvelle héroïne pour la saison 2.

Pourtant, savoir qu’il y allait avoir une saison 2 aurait dû me mettre sur la piste de ce cliffhanger. J’ai hâte de découvrir ce que les scénaristes vont pondre pour la suite, car il était très inattendu de voir Candace débarquer comme ça. Cela promet de grandes choses pour la suite : ça passera ou ça cassera, parce que ça peut aussi tout à fait être un virage qui sera raté !

Saison 1

Publicités

7 réflexions au sujet de « You (Parfaite) – S01E10 »

  1. Franchement c’étaot trop bien! Cette fin était au top! C’est horrible mais je suis « contente » que Beck y soit passée,…
    J’ai adoré ton : « Je m’attendais pourtant à une saison 2 sur Paco devenant apprenti meurtrier, mais leur départ casse tout cet espoir pour moi. » Je vois que t’es aussi taré que moi.

    J'aime

  2. Reste à savoir ce que donnera la saison 2, mais c’est sûr que cette première saison était réussie malgré de trop grandes facilités par moments et une Beck insupportable ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Je trouve qu’on a quand même connu plus insupportable que Beck. Après c’est sûr que comme ils sont tous fascinés par elle, on s’attend à ce qu’elle soit géniale et elle ne l’est pas XD

      J'aime

      1. Oui y a pire mais justement c’est le fait que les autres la regardent comme la 8ème merveille du monde que ça la rend pire qu’elle n’est…

        Aimé par 1 personne

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.