Preview – S01E02

Épisode 2 – #Copycat – 19/20
Un deuxième épisode bien plus réussi, avec du rythme, une excellente dynamique entre les personnages et de l’humour. Le côté parodie de Youtube est toujours là, mais plutôt que de s’en moquer, on est bien dans une sorte d’hommage à tout ce qui peut cartonner. Avec un fond méta, l’intrigue de science-fiction qui commence ici ne peut que me plaire et j’ai hâte d’en savoir plus.

Saison 1


On dirait du Ruthar refait le web sauf que elle, elle refait vraiment le web.

C’est reparti pour Preview, avec toujours 24 bonnes heures de retard, parce qu’on ne se refait pas, pardon. Tout reprend bien : Arthur a donc sympathisé avec Alice et ils font une vidéo ensemble pour lancer « L’Incroyable Défi ». Qu’est-ce que c’est ? Une compétition aux likes : chacun doit désormais faire une vidéo par jour et celui des deux qui gagnera le plus de likes prendra la place d’Arthur à une grosse convention.

C’est simple et efficace, surtout qu’on comprend assez vite que Preview a fait une grosse partie du travail en envoyant un mail à Alice à la place d’Arthur. La dynamique dans le duo est excellente, parce qu’ils s’envoient des vannes à la tronche à chaque réplique. Franchement, ça ne peut que me plaire, et c’est tant mieux. Quant à l’intrigue, ça aide bien d’avoir désormais un enjeu clair avec ce défi et ces vidéos à réaliser chaque jour. Et une bonne dynamique entre Alice et Arthur. Et un Arthur réticent à utiliser Preview qui le fait quand même, par flemme de travailler correctement la miniature de la vidéo commune avec Alice.

À court d’inspiration, Arthur se rend chez son meilleur ami qui est tout aussi cliché que lui, mais donc tout aussi efficace. La websérie continue sur la voie du détournement et des clins d’œil : Le rire jaune devient Le show jaune ; Alice veut absolument faire une vignette pour sa vidéo, l’ami tente une websérie avec ses jouets d’enfants… Autant de choses qui respirent bon le Youtube d’aujourd’hui.

Cela n’aide tout de même pas Arthur à inventer une nouvelle vidéo. Par chance pour lui, Preview veille au grain et débarque au milieu de la conversation pour lui donner de l’aide. Il va de soi qu’Arthur n’a pas envie que tout le monde sache que ses idées viennent d’un autre, surtout qu’il s’agit d’une intelligence artificielle ! Il se planque aux toilettes pour dialoguer rapidement avec l’IA, avant de revenir auprès de son ami en ayant refusé l’aide apportée.

Chassez le naturel, il revient au galop : rapidement, Arthur accepte l’aide de Preview qui lui explique qu’il y a 8% de vues supplémentaires lorsque la vidéo traite d’actualité. Sans aller consulter ce que propose exactement Preview, Arthur demande à son ami ce qui fait le buzz ce jour-là sur internet.

Il décide donc de détourner une vidéo qui buzze et « qui est même passé sur BFM » (si ça, c’est pas un signe). C’est une bonne idée : il se sert de la vidéo d’une nana bourrée pour donner une aventure à Ruthar, sa mascotte (serait-ce un animal qui parle ? Voilà qui arrange mes affaires pour le Bingo Séries !). On sent tout de suite qu’il y a des moyens derrière la websérie, parce que les aventures de Ruthar ont l’air au top : l’extrait de vidéo que l’on voit fonctionne parfaitement.

Si la vidéo est rapidement mise en ligne et toujours aussi méta (agent Carteeeeer), les commentaires sont mitigés : Arthur a beaucoup à faire pour se rattraper et les gens le trouvent bien flemmard sur ce coup-là. Il faut dire que moi aussi, parce que l’idée la plus logique aurait été de refaire la danse. Très franchement, c’est ce à quoi je m’attendais, donc je n’ai pas été surpris le moins du monde de voir débarquer Alice et son mot de passe (2803) avec cette super idée.

C’est fun et vitaminé : sa vidéo reprend la danse de la nana bourrée dans les rues de Paris, avec les passants (eh, je connais certains visages !), puis en chorégraphie avec la vraie nana bourrée. On voit bien que ça ne peut que marcher comme vidéo, parce que même sans cette vidéo ayant buzzé, c’est déjà marrant à voir ! Et puis, il y a de l’énergie. Et puis, toujours du méta, avec une musique pas tout à fait inconnue du casting (joli clin d’oeil).

Bon, en revanche, il me paraît assez clair qu’Alice, qu’on nous a présenté comme une débutante, utilise elle aussi Preview. J’ai donc hâte de voir les prochains épisodes qui promettent une compétition au sommet : l’écriture de la série fonctionne à merveille pour ce deuxième épisode, qui montre une véritable connaissance de Youtube. Plutôt que de s’en moquer, l’idée est vraiment de l’utiliser comme terreau de nombreuses intrigues.

Et puis, on retrouve la SF chère à Emilien Paron avec un très bon cliffhanger : Arthur se rend compte que la miniature qu’il a utilisé pour la vidéo de L’Incroyable Défi, celle suggérée par Preview, est bizarrement sortie… du futur ? Ouep : le fond de la miniature montre le trophée Youtube d’Arthur sur une étagère où il n’a jamais été avant qu’Alice le mette après l’avoir ramassé par terre ; sauf qu’elle ne l’a ramassé que bien après la suggestion de la miniature par Arthur. Ce dernier interroge donc Preview pour savoir s’il est capable de prédire le futur, et je crois qu’on est bien parti pour une série qui va me plaire.

Saison 1

Publicités

Une réflexion au sujet de « Preview – S01E02 »

  1. L’épisode était sympa 🙂
    Clairement Alice a aussi de l’aide de son côté et sa vidéo était vraiment mieux que celle d’Arthur.
    Et en plus ça me valide un point bingo xD

    Aimé par 1 personne

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.