Performance de la semaine #16

Salut les sériephiles,

Pour la première semaine de l’année, le moins que je puisse dire, c’est que j’ai eu l’embarras du choix pour faire ma sélection de performance de la semaine. Ce n’est pas comme si j’avais légèrement abusé de mes vacances et de mon téléviseur ces derniers jours, mais un peu quand même. Franchement, c’est sans regret, même si j’aurais aimé un ou deux jours de plus pour tout finir (ben oui, quoi, toujours plus, faut pas croire). La prochaine fois, je m’interdis totalement de travailler et ça se passera encore mieux, voilà.

Non, plus sérieusement, j’ai hésité entre trois acteurs cette semaine, mais comme j’ai vu une bonne quinzaine d’épisodes de la même série, c’est finalement dans A Series of Unfortunate Events que j’ai fait mon choix – et ce sera sans spoiler majeur car je veux vous convaincre de regarder cette série (mais si). La performance de la semaine pourrait franchement aller à l’ensemble du casting tant ils sont tous géniaux, même Sunny qui n’est qu’un bébé, mais j’ai finalement décidé d’aller à la simplicité et de la donner à Neil Patrick Harris.

Image result for barney stinson

Je vous fais grâce de mon « qui ça ? » habituel, parce que normalement, cet acteur n’est plus à présenter du tout. Il a incarné pendant neuf ans le rôle du génial Barney Stinson dans How I met your mother. Génial ? Bon, peut-être pas, car je ne le voudrais pas dans mes amis et le personnage ne vieillit pas toujours si bien que ça (si, vraiment, revoyez certains épisodes, vous verrez, à l’ère du #metoo c’est encore plus crispant et gênant que ça ne l’était avant, ce n’est plus si évident d’en rire), mais dans l’ensemble, c’est au moins un personnage culte.

Il n’est pas évident de rebondir dans une carrière après un rôle pareil, et Neil Patrick Harris s’est depuis beaucoup diversifié, reprenant le chemin des planches, des talk-shows et des présentations d’émission où il est connu pour ses talents de chanteur/comédien/danseur/wahou y a-t-il un truc qu’il ne sache pas faire ?

Pourtant, il a aussi accepté de revenir dans une série et il fait totalement oublier le rôle de Barney avec celui d’Olaf. Non, pas le bonhomme de neige, vous sortez si vous vous mettez à chanter ! Le comte Olaf est un personnage qui accueille les Orphelins Baudelaire chez lui pour les élever, en théorie ; pour leur voler leur fortune, en pratique. C’est donc le grand méchant de la série et il est surtout connu pour sa folie la plus totale, son désir d’avoir raison et de s’enrichir. Et pour son tatouage à la cheville. Et pour son monosourcil.

Image result for count olaf

Eh, je ne vais pas en faire une liste interminable non plus ; rien que ça, ça se félicite : Neil Patrick Harris a accepté d’avoir un monosourcil ! S’il est important de connaître ces détails, c’est parce que le comte Olaf passe son temps à se déguiser, et c’est en ça qu’il décroche la performance de la semaine. Il est absolument hallucinant de regarder cette série et de voir à quel point cet acteur est un caméléon. Certes, il est bien aidé par des heures de make-up et des costumes somptueux, mais franchement, c’est bluffant de le voir passer d’un rôle à l’autre. Et c’est toujours super drôle.

En plus, comme je le disais plus haut, il sait absolument tout faire et les scénaristes profitent de ses talents de chanteur, dès le générique déjà (look away, look awaaaaaaaaay), mais aussi dans certains épisodes. Pour confirmer sa prestation de la semaine, il faut donc le voir chanter et danser en saison 2, le voir enchaîner les répliques imprononçables jusqu’en saison 3, l’entendre passer des aigus au grave, d’un accent à l’autre, d’un rythme lent à un rythme intenable. Neil Patrick Harris, quoi. Vous devriez vraiment regarder cette série – même si elle vous dit de ne pas le faire…

Image result for count olaf

J’étais déjà bluffé par le rôle de Barney, mais en comte Olaf, il a tout déchiré et le casting était impeccable. Il me paraît improbable aujourd’hui que l’on puisse embaucher quelqu’un d’autre pour ce rôle tant il l’a fait sien, et je trouve ça top d’avoir une adaptation complète en trois saisons, on aura eu l’occasion de voir toutes les facettes du personnage… et de l’acteur. Qu’attendez-vous ? C’est sur Netflix, go, go, go !

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.