The Punisher – S01E11

Épisode 11 – Danger Close – 17/20
Les éléments se mettent tous en place, un à un, pour mener à ce qui sera la fin de saison. On sent qu’il ne manque plus grand-chose pour conclure les intrigues entamées et j’attends beaucoup de la manière dont tout ça va se terminer, parce que ça a mis le temps à se construire, alors il faut que ce soit génial maintenant !

> Saison 1


Spoilers

11

Nice suit. Hope it’s bulletproof.

Après une soirée de travail hier, il est temps pour moi de reprendre la série, puisque j’approche enfin de la fin de cette saison qui m’aura pris une année complète à voir quand même. Il suffisait pourtant de me décider. L’épisode reprend par un joli montage de Frank plongé en dépression au lever du soleil : il a compris que Billy était désormais son ennemi, alors que c’était censé être un ami proche. C’est triste, surtout que les médias sont du côté de Billy, pas de Frank.

Cela lui permet de narguer à la télévision notre héros, mais aussi Dinah en assumant avoir une relation de proximité avec la police. Bizarrement, elle n’est pas ravie, c’est dingue, non ? Frank non plus n’est pas ravi, mais il doit d’abord commencer l’épisode par se nettoyer en rentrant au QG après sa petite dépression. Il y retrouve David, à qui il n’adresse pas un mot alors que celui-ci a pas mal de questions à lui poser, puisqu’il n’a pas eu la chance de suivre l’épisode précédent. À défaut de réponse, David peut toujours l’aider à se soigner… jusqu’à ce qu’il pète un câble injustifié.

Il en veut à David de l’avoir trahi puisqu’il a parlé à Dinah, mais, franchement, David a juste été hyper loyal toute la saison avec un type flirtant avec sa femme tout en étant insupportable à ne pas écouter ses conseils. Bref, encore une série dont je ne supporte pas le héros, pour changer.

Du côté de Sarah, c’est un peu la cata. Elle découvre que Pete est le Punisher, et ses enfants aussi, parce que son visage est partout à la télévision. Leo se sent tout aussi trahie que sa mère, alors que le fils est juste de nouveau insupportable. Ce n’est que le début d’un épisode très bon pour cette intrigue, puisque Sarah reçoit ensuite la visite d’un flic qui dit avoir été appelé parce que Frank aurait été aperçu dans la maison ; ou en tout cas parce qu’on l’aurait appelé pour qu’il vienne.

Loin d’être bête, Sarah comprend vite qu’il faut mentir sur ses liens avec Frank ou sur la présence de Léo dans la maison, alors qu’elle est à l’étage que le flic ne la voit pas. Eh oui, ce n’est pas vraiment un policier malgré l’uniforme : les questions qu’il pose, trop précises, font tout de suite comprendre qu’il est plutôt dans le camp des méchants recherchant Frank.

Ni Zach, ni Sarah ne parviennent à s’échapper : oh, ils courent et ont un couteau pourtant, mais le « flic » n’étant pas seul, ils n’ont pas beaucoup de chance… C’est d’un triste ! Ils se font donc enlever alors que Leo s’enfuit par la fenêtre, et ni Frank, ni David ne s’en rendent compte malgré les caméras. Ils sont trop occupés à s’engueuler pour ça.

Heureusement, David se sert de sa famille pour convaincre Frank de rester et celui-ci se rend compte de ce qu’il en est. Ensemble, David et Frank contactent et retrouvent Leo, qui se cache dans un parc, merci pour le Bingo Séries. C’est une chance que ce soit Leo qui réussisse à s’échapper, elle me paraît quand même plus débrouillarde que son frère.

Frank lui promet de venir la chercher, mais à la place, il envoie David, considérant que, de toute manière, la planque n’est plus sécurisée maintenant que Sarah est enlevée : elle avait le numéro de Frank, c’est trop risqué. Décidément, les choses s’accélèrent dans cet épisode.

D’ailleurs, la survie, rendue publique, de Frank fait peur aussi à Rawlins, qui s’en confie à sa boss, Marion. Il n’a pas bien le choix de le faire : il est trempé dans des affaires louches, Frank le sait et c’est donc un danger pour eux deux. Bref, sa boss est forcée d’ordonner le meurtre de Frank qui, après tout, est un meurtrier lui-même. Rawlins a bien préparé ses arguments et il obtient donc l’accord de sa boss, ce qui lui permet de se servir des services de la CIA pour… retrouver Sarah. Evidemment que c’est lui qui est derrière l’enlèvement de Sarah.

Pendant ce temps, Dinah prend la décision d’appeler Billy pour l’interroger, et c’est une scène brillante qui ne me fait pas regretter de reprendre la série ce soir. Elle le confronte aux photos du meurtre de son partenaire et s’il fait son malin avec elle, ce n’est pourtant pas lui qui finit par prendre le dessus. Oh, elle n’a pas de quoi l’arrêter, mais juste de quoi le faire flipper en lui disant qu’elle sait que Rawlins est derrière tout ça et que peut-être Frank l’attend en bas de l’immeuble. Ah, si seulement.

Rafi, son boss, est moins ravi que moi de cette tournure des événements : il considère qu’elle a fait une erreur de débutante en prévenant Russo que la police voulait le coincer. En même temps, ce n’est pas vraiment une surprise non plus, quoi. Bon, ce qu’il faut en retenir, c’est que Rafi veut surtout voir Dinah retrouver David (Micro) et Frank.

Il lui présente ensuite Marion, à qui il présente tout l‘affaire de Kandahar dans laquelle était mouillé Rawlins. Heureusement qu’il l’a prévenu avant, ça lui évite d’être surprise… jusqu’à ce qu’elle apprenne qu’il y a eu des morts sur le sol américain, ce qui change tout. Bon, il n’empêche qu’elle n’aime pas beaucoup Dinah.

Les retrouvailles entre David et Leo sont plutôt mignonnes et tendres, même si je n’étais pas particulièrement en paix avec ces retrouvailles dans un lieu pas si public – juste assez pour qu’on les tue par surprise, quoi. Ce ne fut pas le cas heureusement.

À l’inverse, Frank tue par surprise l’un des hommes de Billy : sans trop de surprise, ils viennent envahir le QG de David, dont la « bombe » est prête à exploser. Comme tout est plongé dans le noir, Frank en profite pour tuer quelques hommes avant qu’ils ne comprennent être dans un piège. Heureusement pour lui, il s’est déjà remis des blessures de l’épisode précédent et il a très bien prévu son piège. Il tue tout un tas de personnes, espérant que Bill soit parmi les hommes envoyés pour le tuer, lui et David. C’est vrai que ce n’était pas malin d’envoyer de simples soldats surentraînés après Frank : ils ne font pas le poids et le Punisher s’éclate : décapitation pour coller une grenade sur une tête, explosifs bien planqués dans le QG, faire croire à la survie d’un soldat pour mieux le tuer parce qu’il en reste un… c’est fun comme tout.

Il bute sans souci l’ensemble des soldats, à l’exception d’un, qui est évidemment celui qui a mené à bien l’enlèvement (parce que faudrait pas payer deux acteurs quand un suffit). Malheureusement, il n’a aucune info sur le lieu où se trouvent Sarah et Zach. Il a toutefois un portable qui permet à Frank d’appeler Billy et de lui parler… C’est chouette de voir les voir deux amis discuter du bon vieux temps (non) et de leurs affaires en cours. Ils trouvent rapidement un terrain d’entente pour procéder à un échange : David contre Sarah et Zach.

De son côté, Rawlins parvient à convaincre Marion de ne pas le trahir, mais de plutôt reporter la faute sur Billy. Sympathique… mais pas autant que la fin d’épisode qui nous met en place la fin de saison : Billy découvre qu’il reste dix-huit heures avant que la vidéo de la torture ne soit mise en ligne et Frank décide enfin de faire confiance à Dinah. Alléluia. On termine donc avec la flic qui retrouve David et Leo, et Frank qui rassure Leo comme il peut. Touchant.

> Saison 1

Publicités

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.