Fear the Walking Dead – S05E04

Épisode 4 – Skidmark – 13/20
Le problème est que lors de l’épisode précédent, on a suivi les personnages que j’aimais le plus ; alors forcément, cette semaine, on s’occupe des autres. L’intrigue reste bien, heureusement, mais on retrouve tout de même les lenteurs habituelles de la franchise dans ce quatrième volet et j’ai surtout envie de voir la suite. C’était un épisode qu’il fallait bien voir pour son avancée, mais en même temps, on aurait pu s’en passer.

> Saison 5


Spoilers

504.jpg

You wasted time I did not have.

L’épisode de cette semaine commence par une petite chanson sympathique écoutée par Daniel et, ouais, j’avoue, ça m’a fait soupirer. Je n’aime pas le personnage de Daniel ; ce n’est pas nouveau. Après, cet épisode portant le nom de son chat, ce n’est pas vraiment une surprise que l’on se concentre davantage sur lui. Je ne comprends pas l’intérêt, surtout qu’on ne nous révèle pas comment il a survécu au barrage, alors que ça aurait pu être intéressant.

Bon, l’épisode reprend pour nous montrer qu’il teste des pièges, fait des rations et rentre dans son entrepôt, où il brûle chaque jour la page d’un calendrier, plutôt que de le recycler pour l’année suivante (je doute qu’il existe encore plein de calendriers franchement). Il doit en avoir marre de recycler aussi, à recycler tout le temps le même vinyle. Une chose est sûre, en tout cas, j’en ai vite eu marre moi. Heureusement que le générique a interrompu sa routine qui m’ennuyait à mourir.

Post-générique, on découvre que Victor a ramené ses nouveaux amis auprès de l’entrepôt de Daniel, avec pour but évident d’aller voler l’avion. Bon, ou en tout cas de se renseigner sur ce que Daniel possède exactement. Elle a alors pour mission de se cacher avant qu’il ne parte, de manière à ouvrir le portail quand il partirait.

Où est-ce qu’elle se cache cette débile ? Dans le coffre de Daniel, bien sûr. Non mais faut le faire quand même. Evidemment, il se barre avec Charlie dans le coffre. Bon, cela permet toutefois à Victor et les autres de s’occuper de l’avion. Ce n’est vraiment pas mon groupe préféré – autant j’aime bien par moment Charlie, autant là, elle n’est pas avec eux et ne fait que de la merde. Quant à Victor, cela fait cinq saisons que je ne sais pas quoi penser de son personnage.

Il découvre rapidement que Daniel n’est pas débile : il a refusé de donner l’avion, alors il laisse un message dessus pour que Victor le contacte. C’est l’occasion de révéler qu’il a largement le dessus sur la situation : il sait que Charlie est dans son coffre, donc il a un otage, et il demande à Sarah de rester aussi loin que possible de Victor, qui n’apporte selon lui que du malheur. Certes. On n’avance pas vraiment, mais au moins, on ne recule pas non plus.

Après, l’approfondissement de la dynamique du duo Daniel/Charlie, ce n’est pas vraiment ce que j’attendais le plus dans cet épisode. On les voit partir tous les deux avec le chat à la recherche de nouveaux pièges à démonter. Oui, parce qu’il y a quand même qui s’amuse à faire des pièges pour tuer des gens, allons comprendre pourquoi. Charlie prend ainsi la décision d’aider Daniel, qui lui explique qu’il démonte les pièges pour venger ceux qui se sont fait tuer pour les créer et dont le matériel est dans l’entrepôt qu’il a récupéré.

Alors que Charlie et Daniel essaient de désarmer un piège, Skidmark se retrouve en danger. Oui, la série capitalise maintenant sur un chat pour nous faire flipper sur la survie de quelqu’un ! C’était plutôt marrant, même si je n’ai pas bien compris l’intérêt de cette intrigue. On note aussi que les zombies sont attirés par un chat derrière une vitrine (normal), mais pas du tout par le flingue qu’ils finissent par activer.

Skidmark, Charlie et Daniel s’enfuient toutefois sans problème. Charlie contacte alors Victor et les autres, qui attendent toujours à l’entrepôt que Daniel leur a pourtant dit de quitter. Celui-ci change subitement d’avis sans qu’on ne sache vraiment pourquoi : il abandonne sa voiture et les batteries de l’avion à Charlie et s’occupe de la meute de zombies qui les poursuivait, l’envoyant aussi loin que possible de l’entrepôt avec un peu de musique.

Pfiou. Victor culpabilise d’apprendre que Daniel s’est donc mis en danger pour sauver Charlie et ses amis, parce que c’est un peu beaucoup la faute de Victor cette fois. Il le contacte donc à la radio devant les autres, à qui il est forcé d’expliquer qu’il a fait l’erreur de le tenir éloigné d’Ophelia. Ouais, bon, ce n’est pas passionnant, mais l’idée, c’est d’avoir Charlie qui explique qu’il n’est pas possible de laisser Daniel derrière eux.

Ils partent donc à son secours et découvrent bien vite que leur plan a une sacrée faille : les flingues du camion d’Al ne fonctionnent plus. Qu’à cela ne tienne, il faut plus qu’une petite vingtaine de zombies pour tuer Daniel qui se réfugie sous le camion et est finalement sauvé par Victor : il se sert de l’avion, qui a des hélices, pour tuer tous les zombies. C’était une scène un chouilla gore, mais c’était plutôt marrant à voir.

Cela permet aussi de réconcilier Victor et Daniel, même si ce dernier ne peut pas vraiment pardonner Victor. Au moins, il ne le tue pas. Victor décide ensuite de s’en aller et suivre sa propre aventure, sans Charlie qui lui proposait pourtant de rester. Bref, tout ça est intéressant et laisse nos héros avec un chat, alors que Daniel s’en va seul, mais… mais… Mouais, c’était lent, quoi.

Loin de tout ça, Dylan regarde le livre du Petit Prince de Luciana et apporte des explications à Luciana sur ce qui les attend derrière la frontière de zombies. Dommage que ce ne soit que des mensonges, franchement. Il envoie Luciana et Morgan chasser de faux méchants et se propose d’aider Luciana à réparer ce dont elle a besoin pour se barrer.

Au passage, Luciana lui résume brièvement le Petit Prince, parce que Dylan ne sait clairement pas lire malgré ses lunettes. Pfiou. Je n’aime pas cet acteur, c’est plus fort que moi : il a une tête à claques, je trouve. Dès que Luci a le dos tourné, il prend la décision de contacter son frère et sa sœur, mais eux aussi sont occupés, avec la scientifique qui se retrouve à proximité d’eux.

Quand Alicia et Morgan comprennent (très rapidement) que Dylan leur ment, l’enfant prend la décision de dire la vérité – ben oui, il a deviné que son frère et sa sœur étaient en danger et évidemment qu’Alicia et Morgan sont la meilleure solution pour les aider. C’est une bonne idée, parce que la grande sœur a réussi à se tordre la cheville. Les deux adolescents sont sauvés de justesse par par Alicia et Morgan qui tuent les quatre zombies qui allaient manger les adolescents…

Sauvés de justesse ? Oui et non : ils n’étaient jamais vraiment en danger, parce qu’il y a toute une bande d’enfants et adolescents qui surgissent d’un coup de nulle part pour braquer Alicia et Morgan, forcés de se désarmer. Annie contacte donc Dylan pour savoir exactement ce qu’il leur a dit : elle n’a pas confiance en nos héros… mais elle finit par accepter que ses alliés baissent les armes. Alicia et Morgan interrogent donc les enfants pour en savoir plus, et ils découvrent que si ceux-ci ne veulent pas quitter la région, c’est parce que les adultes zombies morts après les radiations dans le camping sont leurs parents. Mais du coup, pourquoi sont-ils en vie les gamins ?

Après tout ça, Luciana répare la radio avec Dylan et peut contacter Victor, qui lui explique qu’il a bousillé les moteurs de l’avion pour aider quelqu’un d’autre. Pas grave : Dylan propose à Luciana de faire comme le petit prince et de réparer son avion. C’est sympa, mais je l’avais vu venir à des kilomètres, parce que ce n’est pas bien surprenant : il fallait bien justifier un jour ou l’autre l’intérêt de ce livre, et dès l’introduction de l’avion, on sentait bien que ça allait être la direction prise par la série.

Sinon, le cliffhanger voit Alicia et Morgan faire une petite rando avec les enfants en parlant entre eux du passé de Morgan… Le tout pour mieux découvrir l’hélicoptère qui a amené les méchants sur place. Le truc, c’est que l’hélicoptère est maintenant en train de repartir. Et bien sûr, c’est le même genre d’hélicoptère que celui de la saison 9 de The Walking Dead, sinon, ce ne serait pas drôle. Un jour, on aura des réponses…

> Saison 5

Publicités

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.