Scream – S03E01

Épisode 1 – The Deadfast Club – 18/20
Je n’attendais vraiment pas grand-chose de ce reboot, mais j’en suis pour le moment bien satisfait. Les scénaristes jouent habilement sur les codes des films d’horreur et sur les références pop-cultures. En fait, ce premier épisode est même meilleur que ne l’étaient les premières saisons de la série. L’ambiance y est différente et pour le moment, je trouve les personnages plus marrants, car les clichés sont assumés. Il faudra voir ce que donne le reste de cette saison, mais c’est bien parti.

> Saison 3


Spoilers

301.jpg

I’m not seeing ghost anymore.

Ah lala, c’est l’été, ça y est l’été quand je vois un début de saison comme ça, même si c’est un début en plein Halloween. J’ai adoré cette scène d’intro qui dès le départ joue sur nos attentes avec la blonde victime parfaite qui survit tranquillement contre toute attente puisque le Tueur derrière le masque est… un enfant qui veut juste des bonbons.

Rapidement, la série se met donc à suivre cet enfant, qui est finalement un simple enfant un peu victime d’un bourreau lui volant ses bébés et se rendant avec dans un terrain vague qui appartient théoriquement à l’homme au crochet. Eh, il faut plus que ça pour faire peur à la star du foot de l’équipe de l’école, Deion. Il entraîne donc son ami victime du bourreau dans le terrain vague pour récupérer les bonbons… sauf que ben, l’homme au crochet existe et n’hésite pas tuer notre enfant déguisé en tueur de Scream.

Huit ans plus tard, la série commence vraiment : Deion est donc notre héros qui retrouve la même barre de chocolat que cette nuit d’horreur dans son sac. Ce n’est pas le seul adolescent que l’on va suivre dans ce lycée, bien sûr. Il y a ainsi aussi Beth, la pseudo-gothique, Olivia, la nana qui sort avec le quaterback tout en étant amoureuse de Deion, le quaterback, Avery, qui perd la face quand Deion drague Liv ou Kym, la militante de base, qui a un ami gay pour l’aider, Manny. Ah, et bien évidemment, Mrs Pell, la prof.

Si la journée se déroule à peu près normalement pour tous ces adolescents, Deion est quand même victime d’une sorte de harcèlement avec des barres de chocolat et un rendez-vous dans le parking du lycée, qui est franchement immense. Il y retrouve la voiture d’Avery, dont l’alarme est activée, aperçoit le tueur, puis tombe sur Avery qui est le connard de base. Le quaterback, quoi. Il s’embrouille vite fait avec Deion, agit en parfait misogyne avec Olivia et se débrouille pour faire coller les deux autres.

C’est grâce à ça qu’on obtient un mauvais reboot du Breakfast Club, avec un gay de plus. On retrouve donc Olivia, Deion, Kym, Beth, Manny, mais aussi Amir (le geek, parce qu’il a des écouteurs) puis Shane qui les rejoint. Shane, on ne sait pas bien qui c’est, mais il leur propose à tous une soirée. Enfin, pas à Olivia et Deion qui se sont isolés.

Ils s’isolent pour flirter rapidement, mais Deion reçoit finalement un étrange SMS qui lui dit de venir dans les vestiaires où il se prend un coup de jus. Rien que ça. Il retrouve alors le tueur, Ghostface, qui lui plante son couteau rétractable dans le torse puis fait en sorte de l’assommer. Rien que ça. Quand il se réveille, Deion est avec le reste du casting qui le prend pour un fou quand il parle de Ghostface. Tu m’étonnes.

Le seul problème, c’est qu’en parallèle, nous retrouvons aussi TJ, Tommy Jenkins, le type qui était le bourreau ayant volé les bonbons huit ans plus tôt. Il est désormais chauffeur uber et il est la première victime du nouveau tueur de cette saison, qui l’égorge et l’étouffe à la fois. C’est osé comme meurtre ça.

Au lycée, Deion ignore tout de ça, mais il est quand même perturbé par Ghostface ; forcément. Sa mère s’inquiète pour lui, parce qu’on approche d’Halloween, alors que le père d’Olivia s’inquiète pour elle après son heure de colle. Il a l’air bien chelou lui aussi, à passer voir sa fille pour… la menacer ? Lui dire qu’il ne lui fait confiance ? Chelou. Malgré ça, elle veut prendre sa douche et voit soudain Ghostface à travers la fenêtre.

Un peu terrifiée, elle sort quand même de chez elle pour retrouver Deion. Elle tombe sur son demi-frère, Jay, et apprend plein de choses de celui-ci qui est bizarre aussi, notamment l’existence de Marcus… d’ailleurs, Marcus appelle justement Deion pour lui dire qu’il a bien l’intention de révéler ses pires secrets et ceux de ses amis aussi. Il cible très exactement les ados qui étaient en colle, et Deion s’inquiète donc pour Olivia.

Pas le temps de s’en inquiéter cependant : il accepte de jouer au jeu du tueur pour mieux repérer un Ghostface dans son dos. Ce qui ne va pas aider la situation, c’est que derrière le masque se cache Marcus qui lui explique tout simplement que le masque vient de la soirée proposée par Shane. Et effectivement, une fois là-bas, Deion voit que tout le monde a un masque. Le seul problème, c’est qu’il y a un vrai tueur qui menace les adolescents.

Ceux-ci font quand même la fête comme ils peuvent : Amir est renvoyé chez lui par Deion, mais les autres sont tous là. Deion est alors forcé, par un coup de fil et un coup de couteau, de réunir le « Breakfast Club » pour leur révéler son pire secret. Il est donc expliqué que Marcus était le jumeau de Deion, et qu’il n’est pas mort sur le coup quand il s’est pris le crochet dans le crâne.

Au contraire, il s’est enfui en abandonnant son jumeau. Comme il raconte tout ça aux autres du Breakfast Club, ils décident tous de rentrer chez eux puisque le tueur les menace et que bon, tu prends ça un minimum au sérieux quand même. Pour s’assurer toutefois que ce soit bien pris au sérieux, le tueur n’hésite pas à faire sa première victime : Avery.

C’est plutôt bien joué, parce qu’Avery, personne ne l’aime : ni Liv, ni Deion ; ni Beth. Pour l’instant, cette dernière est la seule qu’on peut innocenter de tous crimes : elle est au téléphone avec Avery quand il se fait tuer. En effet, après avoir harcelé Liv, il se décide à recontacter une de ses ex, Beth. Bon, cela dit, il se fait agresser et passer par-dessus une rambarde, finissant planté dans un poteau juste devant Beth, qui se prend une bonne giclée de sang au passage.

Ah, ça c’est de la série d’horreur. Tous les ados encore présents s’enfuient, sauf le Breakfast Club qui comprend que Deion avait peut-être raison. Beth leur propose d’échapper aux flics en les amenant à son job, un salon de tatouage, où elle leur explique tranquillement qu’ils sont dans un film d’horreur et qu’elle connaît les règles du jeu. Mouais, c’est un grand mouais, ça, quand même, mais bon, il faut bien avancer dans l’épisode, j’imagine.

Comme ils reçoivent tous un SMS leur demandant à voir « leur intérieur », il est clair qu’ils sont tous des victimes potentielles. J’aime bien l’idée de « révéler leur intérieur », qui joue sur les mots entre secrets intimes et entrailles, en tout cas. La fin d’épisode aurait pu être là, mais non, la série s’amuse à nous lâcher sur un bon cliffhanger. En effet, Kym rentre chez elle et décide de regarder un film d’horreur pour voir comment ça se passe.

J’ai adoré l’idée : quand le tueur l’appelle, elle lui dit aussi sereinement que possible qu’elle n’est pas aussi débile que les personnages de film. Entre ça et Beth qui repère les stéréotypes chez ses camarades d’infortune, j’aime bien le côté faussement méta qui ressort de la série. Quant à Kym, elle s’en tire de peu : en appelant au secours le dealer du coin, elle le retrouve égorgé et finit l’épisode dans les bras de Manny, après avoir vu le tueur… Pas mal du tout pour un début !

Saison 3

Publicités

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.