Dear White People – S03E08-10

Chapter VIII – 18/20
Ah, ça y est, je retrouve la série et sa force de frappe habituelle dans cet épisode qui s’attaque de plein fouet à une intrigue tout ce qu’il y a de plus problématique. Malgré ça, on a encore le temps d’avoir des scènes funs et la dynamique entre les personnages est vraiment bien fichue. Toute la saison a une bonne fluidité d’écriture, mais cet épisode est leur meilleur pour cette année, clairement.

> Saison 3


Spoilers

308.jpg

It’s not about sex, it’s about power.

Brooke est d’une subtilité à toute épreuve, comme toujours : elle harcèle donc Muffy, lui apprenant qu’elle connaît son secret et qu’elle aimerait avoir une interview exclusive de sa part. Bref, du Brooke, mais c’est encore soft par rapport à la suite de l’épisode.

Pendant le Caucus, Reggie continue de gérer son application sur son portable, comme tous les autres étudiants. Oui, ils sont tous là et tous sur leurs portables, alors il est rapidement proposé de poser les portables pour faire une partie de loup-garou (enfin, ils appellent ça Mafia). C’est plutôt sympa, car ça permet de voir tout le monde réuni.

En fait, c’est surtout un moyen de perdre du temps quand la vraie histoire se construit petit à petit avec tous ceux qui meurent : Coco d’abord, à qui Brooke demande de parler du harcèlement de Muffy. Comme Reggie est le suivant à mourir (avec tout le trauma de la première saison qui est encore là), il apprend vite ce qu’il en est, de même que Sam et Joe, qui sont les suivantes à y passer. On repart vite sur les problèmes de couple de Reggie et Joe du coup : Reggie défend bec et ongles son professeur préféré, affirmant qu’il le sait innocent, quand ce n’est pas tout à fait comme ça que Joelle le voit, évidemment.

C’est ensuite Troy, puis Al qui apprennent tout ça et participent à la conversation dont Coco est vite partie sans rien confirmer. Bref, tout le campus va rapidement être au courant à ce rythme-là, alors qu’il est finalement révélé que Lionel est le tueur du jeu. C’était sympa et j’ai aimé voir tout le casting réuni comme ça. Finalement, ça manquait à cette saison.

Coco est bien dans les trois premières de son cours, c’est chouette, mais son prof refuse malgré tout de lui écrire sa lettre de recommandation, car elle n’est pas capable de défendre exactement ce qu’elle pourrait apporter de nouveau. C’est abusé, et je n’aime pas beaucoup son prof, surtout quand il dit une phrase en français à laquelle je n’ai rien compris. Je déteste quand c’est comme ça : les sous-titres Netflix me disent qu’il parle en français, mais alors franchement… non.

Sinon, Coco se réfugie après ça dans la chambre de Kurt. Il la réconforte comme il peut, et ils ressemblent de plus en plus à un couple. Après cette parenthèse sur Coco, on se met à suivre Reggie : il vient l’interroger pour savoir ce qu’elle sait sur Muffy. Comme il comprend que la rumeur semble être juste, Reggie interroge directement Moses.

Evidemment, il dit que ce n’est pas arrivé, même si elle a effectivement tenté de l’embrasser d’après lui. Malgré cet aveu d’innocence de sa part, Joelle refuse toujours de le croire et préfère soutenir Muffy. On en revient donc à ce que la série sait faire de mieux : éduquer l’air de rien. Reggie et Joelle s’engueulent à coup d’études scientifiques et sociologiques. Ces personnages sont intelligents, et c’est ce qui rend la série si cool

En revanche, ils apprennent aussi de Brooke que Muffy change finalement sa version de l’histoire. Brooke ne lâche pas l’affaire pour autant, voulant parler à Coco pour avoir plus d’informations. Bien sûr, elle n’en obtient pas.


Chapter IX – 16/20
C’est vraiment dommage qu’il aura fallu tant d’épisodes moyens pour retrouver ce qui fait tout le piquant de la série. Cet épisode est déjà l’avant-dernier de la saison, ça passe trop vite dix épisodes, surtout quand il y en a six qui ne sont pas à la hauteur des attentes. Mais bon… C’est comme ça, il faut faire avec, et il y aura eu la fin de saison pour vraiment remonter le niveau !

> Saison 3


309.jpg

I don’t want to be a sentence in his Wikipedia page.

Cet épisode commence au sauna pour Muffy, Coco… et Brooke. Celle-ci les espionne pour avoir plus d’informations, et surtout parce qu’elle a aussi été harcelée sexuellement quand elle avait quinze ans. Cependant, Muffy ne dit rien à Brooke… Ce qui fait que quand Sam et Lionel essaient d’en savoir plus, ils se heurtent à un mur : tout ce qu’ils apprennent, c’est que Muffy ne dit rien parce qu’on lui dit probablement de ne rien dire.

Gabe et Sam se rendent à une soirée sur le campus, où ils se disent dépités de ce qui est arrivé à Muffy ; parce qu’ils aimaient bien Moses quand même. Cela dit, ils changent vite de sujet de conversation : la soirée est un gala où il est révélé que Gabe a bien obtenu sa bourse, mais que la bourse n’est donnée cette année-là qu’à des étudiants de couleur.

Il culpabilise et demande à rendre l’argent, mais ce n’est pas si simple, car ça lancerait une enquête qui empêcherait tous les boursiers d’obtenir l’argent. Il finit donc par retourner auprès de Sam pour qu’elle l’engueule, mais celle-ci se contente de lui dire que le système est pourri et qu’il est comme tout le monde à en profiter. En plus, son documentaire leur fait voir à quel point tout le campus est déprimé. Et à quel point Moses a apporté l’espoir… avant l’histoire avec Muffy.

D’ailleurs, le cas Moses apporte aussi un problème nouveau à Gabe, parce que clairement ça joue dans le refus de la mise en grève. Bon, c’est aussi parce qu’ils manquent d’argent, mais c’est réglé en fin d’épisode quand D’Unte reçoit 20000$ sur son compte. Sympa.

Sinon, on avait oublié que Troy voulait créer son magazine, non ? On y revient dans cet épisode : il est toujours avec Abigail, mais il embauche aussi Al à l’illustration et Lionel comme auteur. Enfin, il faut encore que Lionel accepte et ça ne se fera que si Troy obtient un financement pour son magazine. Ce n’est pas trop un problème pour lui, parce qu’il sait comment charmer pour obtenir ce qu’il veut, même si c’est pour charmer un riche étudiant que tout le monde déteste, lui y compris : James.

Troy se cherche quand même une voix, et il le fait en embauchant Brooke – parce qu’Abigail ne veut plus être la seule journaliste femme dans un magazine. Forcément, une fois Brooke à bord, l’idée est de parler de Muffy et de Moses. Cependant, Troy n’est pas sûr que ce soit une bonne idée, et il demande avant tout l’avis de Coco.

Autrement, Coco continue en tout cas de chercher des recommandations de ses professeurs. Elle n’en obtient que des professeurs noirs, mais Muffy se débrouille pour faire en sorte que Coco obtienne la lettre qu’elle voulait tant de son connard de prof. C’est dingue, mais le message est clair : le réseau, c’est important. Et après ça, Coco demande à Troy de s’attaquer à Moses, mais en laissant le nom de Muffy en-dehors de tout ça. Reste à convaincre James d’accepter, évidemment.

Quant au cliffhanger pour mener au final, Lionel retrouve dans sa chambre une photo de Moses et du narrateur. Il va enfin être question de se frotter à la confrérie secrète !


Chapter X – 16/20
Cet épisode était un peu à l’image de la saison, à se perdre en chemin et à précipiter certaines choses… C’est dommage, parce que ça a de fortes chances d’être le dernier épisode de la série – enfin, je suis peut-être pessimiste. En tout cas, j’étais content de ce week-end avec ces personnages que j’adore, et ça c’est déjà un bon début.

> Saison 3


310.jpg

Don’t shoot the messenger, bruh.

Bon, je ne comprends pas. Nous sommes probablement sur le dernier épisode de la série, parce que je la vois mal être renouvelée pour une saison 4 sachant que la trois était déjà un pari peu sûr, mais les voilà qui nous sortent un épisode qui commence par un beaucoup trop long passage dans un monde parallèle. J’aime bien, l’idée, hein, mais bon, comme tout le reste de la saison, ils mettent de côté leur vraie intrigue…

Nous voilà donc face à un monde où les noirs dominent et les blancs sont oppressés. Cela permet aux scénaristes de s’éclater avec de bons gags, surtout que les acteurs sont géniaux à s’amuser avec leurs nouveaux rôles (Gabe en Reggie, j’ai bien ri ; mais les coupes de cheveux de Kurt et Muffy valent de l’or aussi).

Il est finalement révélé que tout ça n’est qu’une « fanfiction » de Brooke, qui permet de dénoncer les actions de Moses. Cela énerve énormément Reggie, mais il décide finalement de se rendre quand même à la projection du début du documentaire de Sam. Oui, elle l’a enfin avancé, et comme prévu, l’idée est de nous remontrer des bouts de la saison passée pour montrer à quel point la créativité de Sam fonctionne bien.

J’ai bien aimé l’idée, mais j’ai encore préféré l’intrigue de Troy, qui parle avec son père, ce qui permet à Lionel de découvrir enfin l’identité du mystérieux narrateur : le docteur Ruskin. Grâce à ça, Lionel et Sam peuvent se rendre chez lui, grâce à l’aide de Gabe, ce qui leur permet d’en apprendre plus sur l’Ordre. Et on a confirmation que Moses fait partie de l’Ordre, alors que Ruskin répond à toutes leurs questions et que Lionel retrouve les deux premiers volumes de la série, avec les commentaires du narrateur. Lionel et Sam finissent aussi par découvrir l’identité des membres puissants de l’Ordre, qui est l’équivalent noir des Illuminatis. Et puis finalement, on s’arrête là, Lionel et Sam acceptent de ne rien dire, alors même qu’ils ont eu la confirmation que Moses est un connard protégé.

De son côté, Coco n’est pas acceptée à la Sorbonne, et je trouve ça super triste franchement. C’est loin d’être la chose la plus triste de cet épisode évidemment. Le plus triste, c’est probablement Reggie qui comprend toute la merde qu’il a fait dans les derniers épisodes. Il confronte enfin Moses et comprend que si quelqu’un a fait taire Muffy, c’est parce que lui, Reggie, a prévenu son agresseur. Et Moses a quand même le pouvoir de faire taire la fille d’un sénateur, ça craint.

Cet épisode revient aussi sur le couple Lionel/Michael, qui se voient en présence de D’Unte, ce qui est un peu bizarre quand même. Ce qui est cool, c’est que Michael a deviné que Lionel est son auteur favori, celui de Chester. Cela leur permet de parler du vrai problème dans tout ça : le fait que Michael soit positif pour le SIDA. Les vraies questions ne sont finalement pas tellement abordées, les scénaristes privilégiant un bon discours sur ce qu’est une relation amoureuse, avant de laisser les deux personnages s’embrasser.

Autrement, Joelle essaie aussi de se rapprocher de Rashid, pour mieux découvrir qu’il est en couple avec une autre et vraiment énervé par la manière dont elle l’a traité. C’est triste. Tout est triste de toute manière, même son engueulade avec Reggie pour enfin reconnaître leurs problèmes de couple et les surmonter. Rapidement.

La saison finit deux semaines plus tard, avec le scandale Moses qui a fini par éclater grâce au magazine de Troy. Cela fait un bon sujet de documentaire pour Sam, alors que la réunion d’étudiante suivante est assez grave car il faut parler de tout ça entre eux aussi. J’ai bien aimé la référence de Kelsey à Sorbet et j’ai eu un peu de mal avec certaines conclusions proposées, mais Reggie qui s’excuse auprès de Muffy, c’était génial.

Gabe et Sam finissent la saison en étant un couple toujours aussi solide, Brooke a écrit un article qui lui permet d’être adorée, Lionel est amoureux de Michael – mais D’Unte aussi – et Joelle décide d’arrêter l’émission Dear White People. Bref, on a une bonne fin de série, même si on nous tente un cliffhanger avec Troy qui apprend l’existence de l’ordre du X et veut en parler à Sam et Lionel. Soit, mais je ne sais pas si c’est vraiment nécessaire.

> Saison 3

EN BREF – À l’instar de ses personnages, cette saison 3 était bien paumée. Le renouvellement des schémas et de l’écriture s’explique ; mais ils le font un peu tard dans la saison pour que ce soit une réussite totale. Je suis principalement déçu de cette saison : la deuxième était brillante de méta et de critiques sociales, meilleure même que la première je trouve (parce que la première était bien, mais n’osait pas certaines choses). La troisième s’est cherchée sans jamais se trouver.

J’ai l’impression que les scénaristes se sont laissés déborder par leur cliffhanger de l’an dernier et qu’ils n’avaient pas très envie de continuer sur cette lancée pour ne pas être trop ridicules. Heureusement, dans tout ça, les personnages sont toujours aussi géniaux et intelligents. Cela fait toujours du bien d’avoir des personnages bien écrits !

Du coup, ça me laisse dans l’entre-deux pour la saison 4. D’un côté, je me dis que concernant l’intrigue, il n’y a pas de quoi faire et que ça ne vaut pas l’affaire. De l’autre, j’ai bien envie de retrouver les personnages pour plus de temps avec eux… On verra bien ce qu’il en est !

> Saison 3

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.