Emergence – S01E04

Épisode 4 – No Outlet – 15/20
Le rythme très rapide de l’épisode (et de la série) permet de ne pas trop se concentrer sur un paquet de détails qui ne tiennent pas vraiment la route, et c’est du coup un épisode très sympathique à suivre, malgré des défauts. En tout cas, c’est une série agréable et ça fait se poser un tas de questions, alors c’est à peu près mon genre d’histoire !

> Saison 1


Spoilers

104.jpg

You don’t even know enough to be really afraid yet.

Allez, TF1 poursuivant la diffusion, c’est reparti pour moi aussi, je me suis dit que j’allais me tenir à la diffusion tant que je le pourrai, histoire d’avancer au moins dans une série, hein ! Et à coup de trois épisodes, il y a de quoi faire, normalement. Cet épisode reprend de manière un peu lente, avec Jo surveillant Piper de manière peu efficace, avant qu’elle n’aille prévenir le reporter que la mise à jour de la gamine a bien fonctionné. Merveilleux.

Ils décident ensemble d’aller interroger Emily, une actrice que j’aime vraiment bien et dont il faut que je vérifie le CV pour savoir d’où je la connais exactement (instinctivement, j’ai envie de penser 4400). On s’en fout un peu de ce que je pense, en tout cas, on découvre qu’Emily a bien un code et une intelligence artificielle, en plus d’être entièrement synthétique… mais elle n’en sait rien, évidemment. Merci Bioside !

Autrement, Emily est effrayée de savoir que son boss sait certainement qu’elle l’a trahi et elle s’enfuit sans demander son reste, même quand Jo essaie de la convaincre de rester. Pendant que Jo fait ça, le reporter prend le temps de lui voler un disque dur (ce qui n’a pas de sens vu la scène, mais bon, admettons). Dessus, nos héros trouvent de jolies lignes de code qui font griller son ordinateur. VDM quoi.

Un peu énervé, il conseille donc de révéler à Jo de révéler à Piper ce qu’elle est : selon Emily, cela risquerait de la griller et de la désactiver… ce qui pourrait être un plus si Piper s’avérait finalement dangereuse pour les humains autour d’elle. Jo s’y refuse bien évidemment et décide de continuer à s’occuper de la petite comme elle le fait depuis quatre épisodes.

Et c’est plutôt une bonne chose, parce que justement elle reçoit la visite des services sociaux en la personne de Lily Sagado qui la surveille de près et l’inquiète à première vue… Avant qu’elle ne soit invitée chez Jo pour régler les détails de cette garde improvisée qui semble bien partie pour s’éterniser et être une adoption plénière. Pas vraiment comme ça que fonctionne le système, franchement.

Cette scène n’ayant plus rien à apporter, les scénaristes prennent la décision de la couper bien vite par un coup de fil de Richard qui propose un rendez-vous à Jo, afin de répondre à ses questions. Inutile de dire que la journée de Jo, et donc l’épisode, continue aussitôt dans cette direction. Richard ne répond pas aux questions, parce que ça se saurait si Terry O’Quinn apportait des réponses dans une de ses séries. Non, à la place, il nous menace un peu Jo et lui raconte de jolies histoires. Impatiente, Jo décide donc de s’en aller, plutôt que de poursuivre son enquête. Normal…

De son côté, le reporter se rend chez April, une spécialiste informatique qui peut selon lui l’aider à déchiffrer le disque dur volé à Emily. Et pour l’appâter, il lui parle de Richard. Sans beaucoup plus d’information, elle accepte d’aider son ami, branche le disque dur qui lui a grillé un ordinateur sans hésitation (wtf ?) et se met à taper au clavier, comme s’il était évident de reprendre le code où il en était. WTF ?

Pour déchiffrer ce disque dur, la hacker de génie a besoin de plus de puissance cela dit, et elle se rend près d’un bâtiment dont elle a hacké les serveurs. Ils ne savent plus quoi inventer ces scénaristes, sérieux !

Le disque dur en question, évidemment, Emily s’aperçoit bien vite qu’il a disparu. Elle se rend donc au commissariat pour menacer Jo de vider les bases de données du commissariat. C’est assez efficace pour entamer le dialogue, contre toute attente, et elle se retrouve sous la surveillance du second de Jo… dans une maison de planque.

Emily n’est pas vraiment ravie, mais elle se laisse faire, tout en profitant de la nuit pour construire un branchement radio tout bizarre lui permettant d’avoir un téléphone, ce qui fait peur au second. Malgré tout, elle se confie à lui, mais il n’a aucune idée de ce dont elle parle. En tout cas, de mon côté, je commence à me méfier de la conspiration vers laquelle se dirige la série et toute la relation entre ces deux-là, plus les références à l’enfance du second… ça ne me dit rien qui vaille, je le verrai bien être un robot lui aussi. On verra !

Pendant ce temps, Lily, l’assistante sociale, continue de faire son travail et interroge le père de Jo, l’occasion d’apprendre que la mère de Jo s’est barrée quand sa fille avait douze ans. Lily parle ensuite à Piper, pour savoir ce qu’il en est vraiment de cette petite fille. Elle aurait mieux fait de ne pas s’en inquiéter pourtant : elle stresse bien malgré elle Piper et se retrouve donc avec un téléphone portable qui crame dans sa main quand Piper s’énerve pour rester chez Jo. Quand Jo apprend ce qu’il s’est passé, elle s’énerve un peu après Piper, surtout que ça veut dire que l’assistante sociale reviendra le lendemain.

Elles sont toutefois interrompues par Alex et sa fille qui rentrent de l’école. Ouep, Alex est de nouveau chez son ex, mais il a une bonne excuse : il a déchiffré le code. Il s’agit d’une localisation, qui selon Jo est forcément le lieu où l’avion de Piper se rendait. Mouais, c’est gros, mais bon. Jo s’y rend aussitôt, ne se rendant pas compte que Piper est en train d’organiser sa fugue, vexée de penser que Jo veut se débarrasser d’elle. Quelle affaire !

C’est donc la fille de Jo qui se met en quête de retrouver sa nouvelle petite sœur et de lui rendre son collier, offert plus tôt et que Piper avait laissé derrière elle. La grande réconforte la petite assez rapidement, parce que franchement, tout va vite dans cet épisode histoire que ça avance, au moins. Les deux filles finissent donc chez Alex qui a une réaction totalement disproportionnée à les accueillir tout sourire et sans rien reprocher à qui que ce soit. Et ben.

Pendant ce temps, Jo et le reporter (Benny) se retrouvent à nouveau en duo en tout cas, pour mieux comprendre où allait l’avion. Ils se retrouvent alors dans un quartier pavillonnaire tout ce qu’il y a de plus américain, à l’exception près qu’il semble désert. En tout cas, ça suffit à ce que Jo pense qu’il s’agisse de l’ancienne maison de Piper. Nos deux héros entrent donc par effraction dans une maison au hasard, de nuit. Décidément, la loi, ça n’intéresse pas tellement Jo ces derniers temps, pour une flic.

Alors qu’ils sont dans cette atmosphère angoissante, notre reporter reçoit une vidéo de la part de sa hacker : il s’agit d’un anniversaire de Piper qui tourne mal quand celle-ci commence à s’ennuyer et que ses parents veulent faire un reboot. C’est merveilleux, parce que tout semble exploser et qu’effectivement, la maison dans laquelle ils sont fait assez peur à voir une fois à l’intérieur. Ah bah oui, ils sont évidemment dans la bonne maison, hein.

Enfin… j’appelle ça une maison, mais il manque une bonne partie de la façade, détruite par Piper. Cette fois, Jo commence à se poser des questions alors que le reporter la met en garde. Il lui fait comprendre qu’elle s’est attachée, mais qu’il faut maintenant la laisser partir, parce que c’est trop dangereux pour elle et pour sa famille.

Elle se décide donc à rentrer chez elle, en devant toutefois faire un crochet par chez Alex où les deux petites sont en train de se marrer à Just Dance. C’est avec un ton super froid qu’elle décide de récupérer Piper, mais pas sa fille, qu’elle laisse chez son ex sans le prévenir ou lui demander son avis. Vraiment, c’est une crème, lui. L’adolescente est un peu énervée, mais bon, elle obéit quand même bien vite à ses parents.

Cela permet à Jo de récupérer Piper et de l’emmener en voiture, histoire de lui dire qu’elle n’a pas peur d’elle… Mieux que ça, elle est émerveillée de la voir sauver la vie d’une tortue contre toute attente ou capacité réelle. C’est le détail qui permet à Jo de décider de garder Piper. Quand elle revoit Lily, c’est pour confirmer son envie d’avoir la garde de Piper de manière définitive. Elle est motivée franchement ! Tant mieux pour Piper, j’imagine.

En revanche, il reste pas mal de mystères à percer. Du coup, le détective décide de rester sur l’affaire, même quand sa pote décide de s’en barrer. Pas de bol pour elle : c’est trop tard. Un homme armé débarque et leur tire dessus. Et malgré les réflexes de Benny, ils finissent dans un sale accident de voiture.

> Saison 1

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.