The Magicians – S05E07

Épisode 7 – Acting Dean – 18/20
Si la pression retombe légèrement dans cet épisode, il n’en reste pas moins que c’est un excellent moment à passer avec ces personnages qui n’ont jamais de répit dans l’enchaînement de leurs quêtes. Tout cela est toutefois proposé de manière fluide et il est difficile de ne pas accrocher aux personnages et aux intrigues tant tout cet échiquier complexe apparaît finalement assez simple à comprendre grâce à une très bonne écriture de la part des scénaristes.

> Saison 5


Spoilers

07

Not every Apocalypse is our problem.

Existe-t-il meilleur réveil d’anniversaire que de savoir qu’il y a un nouvel épisode inédit de votre série préférée qui vous attend ? Je ne suis franchement pas sûr et je me suis jeté sur mon ordinateur pour le voir, au point même de snobber deux cadeaux qui m’attendaient sagement sur ma table de salon. Je suis comme ça, que voulez-vous, je sais que ça ne se voit pas toujours en ce moment, mais mon amour des séries est réel !

Et mon amour de Todd aussi, alors que cet épisode recommence sur un gros plan de lui en train de chanter, c’était génial. J’ai beaucoup ri, surtout que ça me rappelait l’épisode avec Under Pressure ! Pourquoi chante-t-il ? Parce que sa nouvelle quête lui a été donnée en chanson par l’homme-cochon. Julia le rassure comme elle peut en lui expliquant qu’elle va prendre sur elle sa quête, histoire de s’en débarrasser. Elle raconte aussitôt tout ce qu’elle vient d’apprendre à Eliot et Margo qui décident de repartir au plus vite à Fillory pour s’occuper du Dark King : pour eux, c’est clair, il est la seule menace qui plane sur Fillory.

Je n’en serais pas si sûr… Ben oui, il y a toujours l’intrigue de Fen qui reste à développer, mais quand ils rentrent au château, Eliot et Margo sont surtout dégoûtés de découvrir qu’elle s’est barrée malgré les tâches confiées par Eliot. Ils n’ont pas tout compris clairement, mais ils peuvent heureusement se servir de la peur qu’infuse Margo partout où elle passe pour interroger le personnel du château et découvrir ce qu’il s’y passe. Ils apprennent ainsi que Fen espère devenir « homme de l’intérieur » finalement, ce qui fait que Margo part à sa recherche au plus vite.

Ce sont finalement les fées qui la retrouvent au plus vite, se montrant menaçantes envers elle, même si elles savent qui elle est. Fen les désarme rapidement, en tout cas, avant d’apprendre à Margo que les fées ne l’aiment plus tellement : oui, pour notre Grande Reine, elle a sauvé le royaume des fées, mais pour ces dernières, elle a juste détruit le royaume et fait autoriser la chasse aux fées.

Pendant ce temps, Eliot est de nouveau accompagné de Charlton alors qu’il se rend auprès du Dark King pour prendre des nouvelles de la géopolitique de Fillory. C’est toujours autant le bordel, honnêtement, avec le retour des fées. Eliot peut toutefois abuser de sa relation avec le Dark King pour s’assurer de reporter une nouvelle guerre en conseillant une approche diplomatique : il est ainsi autorisé à négocier avec les fées, ce qui tombe plutôt bien, parce que c’est ce que Margo est en train de faire.

Cela ne se passe que moyennement bien parce que Margo a du mal à gérer les critiques et reproches qui lui sont faits. Pour changer ça, les scénaristes ont la bonne idée de faire en sorte que les centurions viennent fouiller le campement des fées, en étant avertie toutefois par un lapin d’Eliot avant. Margo peut ainsi protéger le campement et les fées… mais pas empêcher qu’un homme de main du Dark King manipule les faits pour faire accuser les fées de crimes qu’elles n’ont pas commis.

Par chance, Margo et Eliot trouvent une preuve de son action et peuvent le balancer au Dark King qui fait le nécessaire pour punir ce malfrat, faisant confiance aveugle à Eliot. C’est plutôt cool, de même que la présence continue de Charlton.

Un autre truc cool est le cliffhanger qui voit effectivement les fées faire de nouveau confiance à Eliot et Margo, ainsi qu’à Fen. C’est pour cela qu’elles leur montrent la vérité sur le Dark King : il est le cinglé qui fait émerger de terre les monstres qu’il passe ensuite son temps à aller chercher et tuer avec ses centurions. Bref, pour s’assurer d’avoir le pouvoir, il créé une menace qu’il peut contrôler. Pauvre Eliot qui lui faisait confiance.

De son côté, Penny 23 rate une réunion d’urgence à Brakebills, parce qu’il ne sait plus se téléporter. Le seul problème pour lui, c’est qu’il était question d’élire un nouveau doyen de l’université de magie et, comme personne ne veut de ce poste compliqué, c’est tombé sur lui. Il faut dire que le poste est encore plus compliqué que d’habitude maintenant que la lune a bougé. Je l’avais pressenti, la série le confirme : la lune ayant bougé, les circonstances nécessaires pour jeter des sorts ont changé… ce qui fait que le système de sécurité de l’école s’emballe et s’en prend à tous les magiciens qui tentent de jeter un sort dans l’enceinte de l’université. C’est con.

En tout cas, c’est une sacrée promotion pour Penny, mais je suis content de voir le personnage en arriver à sa propre intrigue, enfin. Cela manquait cette saison et c’est gênant car j’adore l’acteur, et le personnage. Enfin, je lui préférais le Penny d’origine, mais bon. Penny 23 découvre bien vite qu’être doyen, c’est encore pire qu’être professeur : tous les élèves défilent dans son bureau pour se plaindre, ce qui était plutôt marrant.

Bien sûr, il enchaîne par un tête à tête avec Alice. Cette dernière est toujours aussi paniquée, évidemment, mais cette fois, elle a de quoi : les circonstances ayant changé définitivement avec le mouvement forcé de la Lune, la magie risque d’être détraquée de manière permanente elle aussi. Bref, nos héros ont une quête intermédiaire : réparer la magie, une fois de plus. Et en l’absence de Fogg, ils sont vraiment livrés à eux-mêmes.

Heureusement, Penny 23 trouve un kit d’urgence dans le bureau de Fogg. Il en parle aussitôt à Julia et Alice, parce qu’il ne peut pas gérer l’université ET le sauvetage de la magie en même temps. Par chance pour lui, Fogg revient, même si on ne sait pas comment. J’imagine que ce sera pour un prochain épisode comme on n’a pas vu Kady dans celui-ci.

De nouveau alcoolique, blessé à la main, Fogg décide d’aider nos trois anciens étudiants qui ont fait des progrès rapidement : Alice a ainsi trouvé un moyen de jeter des sorts en modifiant quelques circonstances. Par contre, je trouve qu’ils font confiance à Fogg trop rapidement, avec Penny 23 lui rendant la clé du doyen capable de stopper le système de sécurité de Brakebills. Hmm. Donner une clé sans s’assurer de l’identité de son interlocuteur, dans cette série ? NOPE.

Un autre « NOPE » d’importance dans la série ? Penny 23 qui se refuse d’aller à Fillory pour empêcher encore une apocalypse, et qui s’en confie à Julia. Celle-ci le vit assez mal, car elle ne comprend vraiment pas sa position passive de vouloir une vie pépère avec elle. Hop, cela se transforme en une méchante dispute de couple beaucoup trop rapidement, avec Julia qui décide carrément de rompre… avant de se retrouver coincé par un signal d’alarme qui confine tout le monde dans l’université, dans des salles différentes. Ah un bon huis-clos de l’angoisse.

En effet, en parallèle, Alice poursuit ses recherches pour corriger les sorts, mais elle se heurte à une difficulté : les mouvements qu’elle rajoutait à tous les sorts pour éviter qu’ils ne soient détraqués. S’en rendant compte, elle veut prévenir Fogg, mais c’est déjà trop tard : il a voulu désactiver la sécurité, il l’a renforcé avec une alarme qui bloque tout le monde dans la pièce où il est, y compris Alice, avec un nouveau protagoniste, un futur professeur de Brakebills qui va clairement être son nouveau love interest. Chouette.

Il est plutôt cool comme nouveau personnage, parvenant à calmer Alice et l’impressionner un peu en dissolvant un sort de protection de l’université. Enfin, ça, c’est ce qu’il pense : il se fait blesser bizarrement. Leur huis-clos ne dure pas longtemps au moins et Alice peut aussitôt s’occuper de lui en se rendant dans une serre (avec des cactus, parfait pour le Bingo Séries !!!) où elle fait un remède pour le soigner. Dans la serre, ils tombent surtout sur un équipement qui permet de modifier les circonstances, donc de possiblement réparer la magie. Alice est fière d’elle, sur ce coup-là.

Pendant ce temps, Julia et Penny 23 retombent sur Fogg, qui continue d’agir bizarrement. Il va jusqu’à appeler Todd… Eliot, alors que Todd lui-même confie à Julia qu’il n’a aucune idée de qui est l’homme-cochon dont elle parle. Cela l’inquiète et elle décide de les suivre, contre l’avis de Penny 23 qui comprend toutefois qu’il n’a pas trop le choix de le faire. Et il fait bien, découvrant à son tour qu’il y a quelque chose de louche avec Todd, notamment quand il explose et est aussitôt remplacé par un autre Todd.

Le jumeau maléfique qui a explosé ? Il est clairement venu d’une autre timeline : la 17e. Il avait enfermé notre Todd dans un placard, ce qui permet à Todd de sortir du placard dis donc, pour mieux le remplacer en compagnie d’un Fogg de cette même timeline. AH, je l’avais dit que ce ne serait pas le bon doyen de l’université. Pire que ça, même, Todd apprend à Julia et Penny 23 que ce Fogg 17, il le surnomme « Psycho Fogg » depuis qu’il a dû écrire les mémoires du doyen.

Et Psycho Fogg, ça en dit long sur le personnage, malheureusement contacté par Alice qui lui a expliqué comment réparer la magie. Le seul problème, c’est que Psycho Fogg a en fait comme intention d’empêcher de nouveaux voyages entre les timelines pour sauver son université en déplaçant celle de notre timeline dans la sienne, où il l’a détruite. Sympa. On comprend pourquoi il s’appelle Psycho Fogg en tout cas, alors que Julia est choquée de découvrir que sa timeline a continué malgré le reset.

On apprend plein de petits détails qui pourraient être utiles plus tard, comme le fait qu’il a une fille par exemple ou qu’il ne comprend pas comment Penny 23 a pu se contenter d’une nouvelle timeline. Psycho Fogg se montre assez charmeur avec Penny 23, lui proposant de rejoindre la 17e timeline où son pouvoir pourrait être réparé… mais en fait, Julia et lui ont tout prévu déjà : ils piègent Fogg pour mieux l’arrêter et l’empêcher de nuire. C’était bien écrit, même si je n’ai pas trop compris le délire autour de Penny 23 faisant semblant d’hésiter à changer de timeline.

En tout cas, Penny 23 finit doyen de l’université et Alice en arrive à la conclusion que les Lunatiques avaient raison : la Lune a des émotions et elle est énervée après les terriens après ce qu’il s’est passé. Alice se garde ça comme quête principale, alors que Julia dit au revoir à Penny 23. Ce dernier reste inquiet pour Julia : Julia 23 est partie sauver Fillory et n’est jamais revenue… Oh, le pauvre. Elle titille ses insécurités, en fait. Au moins, on comprend pourquoi il ne veut pas rester avec elle… mais ça reste bien trop triste.

Heureusement, on a le générique de fin pour rire un bon coup avec Todd chantant à nouveau sa chanson de quête confiée par l’homme-cochon !

> Saison 5

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.