Zoey’s Extraordinary Playlist – S01E08

Épisode 8 – Zoey’s Extraordinary Glitch – 20/20
Bon, ce doit être ma journée du côté des séries, ou alors je suis trop de bonne humeur, je ne sais pas. En tout cas, c’est mon deuxième 20/20 du jour, mais c’est parce que j’ai adoré cet épisode. On est attaché assez aux personnages pour que la série se permette de déroger à ses règles habituelles afin de faire évoluer son héroïne. Le message de l’épisode est aussi touchant qu’universel, et il est on ne peut plus vrai que la musique aidera toujours à tout affronter. Quand en plus, la tristesse de l’épisode est compensée par beaucoup d’humour, on peut affirmer que cet épisode a tout compris.

> Saison 1


Spoilers

108.jpg

Can you schedule your nervous breakdown for another day?

L’épisode débute sur le côté familial de Zoey cette semaine : ainsi, sa belle-sœur organise une baby shower alors qu’elle n’aime pas les baby shower. Voilà qui promet, déjà. Il y a également un rendez-vous médical auquel toute la famille décide de se rendre. C’est un peu invasif d’avoir les enfants au rendez-vous médical du père, non ?

Bon, c’est nécessaire en tout cas parce que les nouvelles sont très mauvaises : les médicaments de Mitch ne font plus effet et ne ralentissent plus la maladie, alors même que Grace pensait qu’il avait fait des progrès et s’en vantait auprès de ses enfants. Bref, la nouvelle est hyper mauvaise cette fois : mitch entre en phase finale et n’a plus longtemps à vivre.

C’est un coup dur pour Grace et David qui refusent la vérité, mais encore plus pour Zoey qui s’enferme dans un silence qui ne dit rien qui vaille. Tellement, en fait, qu’elle se retrouve à chanter. Je m’y attendais en voyant le titre de l’épisode et les performances vocales de l’actrice. Ca aurait été dommage de s’en passer…

Bref, tout ça nous la rend folle notre Zoey, et elle chante donc « That makes me crazy ». Logique. La chanson est magnifique : l’actrice a une superbe voix et la chorégraphie est belle à voir avec un tas de danseurs à fond – notamment dans l’ascenseur. Le seul problème, c’est qu’il n’y a pas vraiment de chorégraphie et de danseurs.

Après, heureusement, au travail, Zoey et Max sont en suffisamment bons termes pour se raconter leur vie, ce qui me paraît quand même précoce, mais nécessaire, surtout pour Zoey qui peut enfin raconter ce qu’elle a vu la veille : Joan et Leif (ouais, c’est son nom finalement) en train de s’embrasser. Et ce nouveau couple est violent avec elle, en lui donnant à faire en six mois un travail qu’elle pourrait faire normalement en neuf mois.

En plus, ça tombe vraiment mal parce qu’il y a un bug dans le code du calendrier de l’entreprise, où tous les rendez-vous se notent automatiquement au 25 décembre. C’est embêtant. J’aime bien l’idée cependant, ce genre de thématique où les héros de séries sont débordés par leur travail. Débordée par son travail et par sa vie personnelle, Zoey se retrouve donc à chanter en plein milieu du hall de l’immeuble de son travail. Et pas que ça, parce que dans sa choré, elle s’est roulée par terre quand même. C’est quelque chose.

Heureusement, Max la voit arriver et est capable de la rassurer comme il peut, mais bon. C’est une vraie bonne chose qu’il connaisse son secret finalement, car il peut l’aider à gérer la crise – et le pauvre n’est pas au bout de ses peines. En fait, il a beau le faire, Zoey est débordée et de plus en plus folle : elle apprend au passage que le PDG de la boîte va passer dans la soirée, cette même soirée où sa mère et son frère essaie de la convaincre de venir à un conseil de famille.

C’est mal barré pour elle. Pas le temps d’y penser cela dit, parce qu’elle est convoquée en réunion avec Joan et Leif. Une fois sur place, elle se met à leur chanter qu’elle a vu maman embrasser le père Noël la veille. C’était tellement drôle. Loin du solo exceptionnel du début d’épisode, on retrouve Zoey en train d’essayer, en vain, de s’empêcher de chanter. Les notes sont fausses, ses pieds refusent de lui obéir et c’est hyper drôle. Franchement, c’est bien joué…

Bien sûr, ses collègues la pensent droguée, mais Leif comprend au passage qu’elle a vu quelque chose et qu’elle le soupçonne de manipuler Joan. Il la met en garde, mais ils sont interrompus par l’arrivée du PDG, un jeune génie complétement perché qui m’aura bien fait rire, même s’il est hyper cliché. J’ai adoré l’humour qu’il apporte à la série, de même que la manière dont ça révèle à quel point Simon et Max sont là pour Zoey.

Le premier essaie de retenir le PDG aussi longtemps que possible et le deuxième… débarque pour sauver Zoey en pleine présentation. Ouep, en pleine réunion avec le PDG, Zoey se met à chanter du Billy Joel pour laisser ressortir toute sa pression. Comme Max aperçoit ce pétage de câble en direct, il décide de venir finir la chanson avec elle pour l’aider. C’est excellent et il sauve la présentation comme il peut…

Cette fois, Zoey se rend donc compte que Max est toujours là pour elle quoi qu’il lui arrive. Il n’en faut pas plus pour qu’elle se décide, bien malgré elle à vrai dire, à lui chanter « I’m yours ». La scène est super jolie et donne vraiment envie de shipper ces deux-là. En fait, depuis trois épisodes, je dois dire que j’ai beaucoup plus envie de les voir finir ensemble que Zoey et Simon… De toute manière, Zoey n’est pas encore prête à gérer les conséquences de cette chanson qui fait tellement plaisir à Max.

Cela tombe bien parce que Joan veut les voir pour leur passer un savon. Au moins, ça les force à changer de sujet juste le temps de se demander s’ils sont virés ou non. Avant d’en avoir la réponse, un énième problème avec le calendrier des montres connectées de la boîte les force à reprendre le boulot, au moins pour la journée…

Avec tant de pression et sa mère qui n’arrête pas de l’appeler, Zoey décide de se réfugier dans une salle de méditation qu’on n’avait jamais vu auparavant. Le problème, c’est qu’il est évident que Simon s’y trouve aussi. Certes, lui, il essaie de lui venir en aide et d’être sympa avec elle, mais elle, elle se met à chanter qu’elle a envie qu’il ait envie d’elle et qu’elle désire qu’il le désire.

C’est violent pour tout le monde : Zoey a honte d’elle-même, Simon est évidemment attiré et Max… Ben Max est là pour entendre ça, évidemment. C’est violent, tout simplement et ça mène à une merveilleuse scène où Max fait remarquer à Zoey qu’elle lui a chanté une chanson d’amour alors qu’à Simon, elle a chanté une chanson sur le désir et l’attraction corporelle/sexuelle. Le choix est vite fait selon Max : l’amour est bien plus important que l’attraction. Arf, je suis tellement d’accord avec lui.

Bon, l’épisode avançant rapidement, il faut toutefois qu’on en arrive à quelques résolutions. Zoey et Max ne sont pas virés : le PDG a adoré leur présentation. Evidemment. Mieux encore, il pense que la timeline de six mois n’est pas bonne, ce sera donc un an complet qu’aura Zoey pour bosser là-dessus. Joan est celle qui lui annonce la bonne nouvelle, et ça permet à Zoey de mettre à plat ses relations avec elle, en parlant notamment de Leif, que Joan n’est pas prête à virer de sa vie, clairement.

La journée de travail n’est pas terminée pour autant : Zoey remonte voir Simon pour lui expliquer comme elle peut ce qu’il s’est passé avec cette chanson, et la scène se termine par un baiser avec Simon. Oups. Celui-ci se barre vite, laissant Zoey avec le meilleur ami de Leif qui a finit par résoudre le problème de la montre connecté et du planning qui déconnait.

L’épisode se termine alors par Max s’inquiétant encore pour Zoey, malgré tout. Il faut dire qu’il a reçu un SMS de sa mère s’inquiétant pour elle, alors forcément, il y a de quoi s’inquiéter. Zoey finit par lui confier la mauvaise nouvelle et Max n’a d’autres choix que de lui expliciter l’évidence. Les pouvoirs de Zoey lui permettent habituellement de trouver un moyen d’aider les gens à aller mieux en les aidant à se confronter à ce qui ne va pas dans leur vie. Dans la vie de Zoey, ce qui ne va pas, c’est son père. Et voilà comment Zoey se motive à passer chez sa mère avant de rentrer chez elle. Reste à savoir où est passé Mo dans tout ça, quand même. Il aurait été utile comme confident dans ce bordel.

En tout cas, la toute dernière scène voit Zoey avec son père, et c’est extrêmement touchant. Elle évoque sa peur d’être avec lui, parce qu’elle ne peut pas vivre sans lui. La dernière chanson de l’épisode est alors magistrale d’émotions. Eh, c’est à ça que servent les chansons après tout, et cet épisode le montre mieux que n’importe quel autre : les chansons sont un moyen de s’échapper de la noirceur du quotidien et de trouver des messages forts auxquels se raccrocher pour mieux mener sa vie…

> Saison 1

2 réflexions au sujet de « Zoey’s Extraordinary Playlist – S01E08 »

  1. Quel chouette épisode et c’était hyper sympa de voir Jane Levy chanter ! Max est vraiment sympa à aider Zoey comme ça et moi aussi je les shippe nettement plus qu’avec Simon.

    J'aime

    1. Oui, c’est bien que la série fasse chanter aussi Jane Levy. Je m’en doutais depuis l’épisode qui avait commencé sur son rêve, mais j’ai aimé le twist d’avoir tout le monde capable de l’entendre !

      J'aime

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.