HTGAWM – S06E10

Épisode 10 – We’re Not Getting Away With It – 18/20
Cette saison reprend sous de très bons auspices et j’ai hâte de découvrir comment tout ça va se terminer désormais, parce que tout s’emballe déjà avec cet épisode… Qui ne fait pas encore le tour de toutes les pistes ouvertes par le précédent. C’est dire à quel point cette saison finale n’a pas fini de nous surprendre. Après tout, c’est plutôt normal, c’est la dernière. Espérons que Shonda Rhimes réussira à finir une de ses séries correctement, pour une fois.

> Saison 6


Spoilers

610.jpg

Well then be a man and fixed it damn it!

C’est fou comme les quelques notes de musique du résumé suffisaient à me remettre dans une ambiance que je pensais avoir complètement oublié. Il faut dire ce qui est, j’avais pas mal oublié où nous en étions dans cette pause beaucoup trop longue de plusieurs mois. Pourtant, la série nous avait abandonné sur un sacré cliffhanger avec Wes encore en vie et Asher définitivement mort.

On reprend en début d’épisode sur cette dernière intrigue, avec les arrestations de Michaela et Connor, tout dépité d’être fouillé et de devoir retirer sa bague de mariage. Pendant que Michaela – tout aussi réticente à donner son ADN (tu m’étonnes vu sa vie) – se fait interroger, il essaie d’entendre ce qu’il se passe depuis sa cellule.

Sa crise d’angoisse ? Elle a lieu quand on lui met les photos du cadavre d’Asher. Inquiet pour sa santé, il demande bien sûr à partir à l’hôpital, mais ce n’est pas si simple quand on est accusé de meurtre.

De son côté, Oliver essaie de faire libérer ses amis, dépité de voir que les caméras de surveillance ont été désactivées à distance, probablement par les Castillo. Pam débarque au commissariat et franchement, sa réaction de mère terrifiée pour son fils est une sacrée performance d’actrice. Elle accuse Oliver de ne pas faire ce qu’il faut pour sortir son mari du pétrin, ce qui explique pourquoi il se dénonce coupable dès que Frank débarque.

Heureusement, Oliver a eu le temps de contacter Bonnie et Frank juste avant de péter son câble, pour les prévenir. Il le fait au pire moment, à savoir quand ces deux-là découvraient la disparition d’Annalise. Bonnie enchaîne donc dans sa journée avec une réunion au travail, afin de savoir si Teagan est responsable de cette disparition.

C’est l’occasion pour nous de commencer l’enquête sur le meurtre d’Asher. On ne sait pas qui l’a tué, après tout. On le revoit donc parler avec Bonnie la veille, pour mieux découvrir qu’il enregistrait en fait toute sa conversation avec elle, à son insu. Elle ne va pas tarder à voir les flics débarquer elle. Avant tout, elle a dû calmer Asher, en appelant Frank pour le prévenir qu’elle pensait que c’était lui qui allait les trahir.

Frank et Bonnie au courant d’Asher les trahissant ? Notre liste de suspects s’élargit, mais je n’y crois pas trop. J’allais sortir comme argument que Bonnie l’aimait, mais ce n’est pas le cas, et l’amour ne l’a jamais empêché de tuer les traitres. Et puis, sur ce coup-là, c’est elle la traitre : elle fait ramener Asher par Frank après avoir averti ce dernier qu’il était la taupe. Il en sait donc plus que ce qu’il veut bien dire.

En tout cas, heureusement que Bonnie est maligne et comprend vite qu’Asher voulait juste la faire parler. Il fait de même avec Frank, sans succès. Bien sûr, dans le présent, tout l’entourage d’Asher est questionné, à commencer par Gabriel. Cet épisode nous révèle, évidemment, qu’il ment lorsqu’il dit qu’il ne sait rien : il a accepté la veille un chèque faramineux de la part d’Asher pour lui prêter… son téléphone. Eh oui, Asher, dans un excès de rage de n’avoir rien contre personne, a cassé son portable.

Au commissariat, Frank interroge quant à lui Pam, qui est plus lucide sur tout ça que ce qu’on pourrait penser. Elle a bien cerné Annalise et Frank, en tout cas, donc elle envoie paître ce dernier. Il se retrouve à contacter Nate et lui apprendre ce qui est arrivé à Asher, espérant le faire parler. Tout ce qu’il parvient à faire, cependant, c’est se prendre une porte claquée à son nez, après avoir informé aussi Nate du départ d’Annalise. Forcément, Nate débarque auprès de Bonnie pour avoir plus d’informations, mais ça ne mène nulle part.

Ce n’est qu’après ça que Frank apprend de Bonnie que Laurel (coupable idéale pour le meurtre d’Asher, non ?) a pu s’enfuir grâce à Teagan. Cette dernière se fait donc harceler par Frank aussitôt, mais ça ne mène nulle part : elle jure ne pas savoir où sont passés Laurel et son fils. Voilà qui ne nous aide pas.

Teagan essaie évidemment d’être l’avocate de Michaela, ce qui lève pas mal de questions d’éthique, mais bon, nous sommes dans une série et ce n’est pas étonnant. C’est beaucoup plus étonnant qu’elle prenne la peine de refuser Teagan et d’appeler son père pour qu’il puisse faire appel à son tour à une plus grande avocate. C’est toujours bon d’avoir des relations, j’imagine.

Bonnie est l’avocate d’Oliver, qui a eu la terrible idée de se dénoncer. Il se pense vraiment coupable, mais Bonnie avoue toute la vérité à Oliver sur son entrevue avec notre héros décédé la veille, précisant toutefois qu’elle n’a pas tué Asher parce que ce serait un mouvement sacrément débile d’un point de vue stratégique de tuer l’informateur du FBI. Pas faux.

On en arrive bien rapidement à une comparution immédiate, tellement immédiate que je n’ai pas eu le temps de la voir venir. Malgré une bonne défense, Michaela et Connor sont gardés en prison en attendant le procès, alors qu’Oliver est relâché, faute de preuves suffisantes contre lui. Cela énerve la sœur d’Asher qui ressort de nulle part au milieu du public de la salle – et d’un coup, je la soupçonne à son tour d’être capable du meurtre.

En parallèle, Annalise est toujours en train de prendre la fuite sous l’identité de Justine. Une perruque de moins et, franchement, son look change totalement. Il faut dire qu’elle porte des fringues loin de ses tenues coûtant un SMIC chacune et change de pays, continuant de suivre les instructions qu’on lui laisse sur son portable et qui lui permettent de rencontrer… Tiens, une Iyari Limon sauvage apparaît avec une casquette jaune. Il fallait bien une guest capable de parler espagnol, après tout, mais aussi de faire peur à Annalise, qui comprend que quelque chose cloche dans son plan de fuite. Tellement heureux de revoir cette actrice à l’écran (que je ne l’ai pas reconnue immédiatement, hum).

C’est un vrai problème cette fuite d’Annalise, parce qu’elle apparaît subitement comme sacrément coupable, y compris aux yeux de Michaela et Connor. Les deux découvrent que le procès qu’ils ont face à eux s’annonce bien plus large que simplement le meurtre d’Asher : en effet, il est temps pour le gouvernement de revenir sur tous les meurtres de ces dernières saisons. Ils considèrent qu’il y a tellement de crimes dans les placards de Connor et Michaela qu’on peut largement leur proposer la peine capitale.

Enfin, ça, c’est s’ils n’acceptent pas de se retourner contre Annalise pour la dénoncer comme le maître pensant de tout ce qu’il s’est passé depuis le meurtre de Sam. La proposition tient la route : c’est un deal qui les force à mentir et trahir Annalise, mais qui leur offre aussi l’immunité – après cinq petites années de prison. J’imagine que la solution est trop simple pour être celle qui sera privilégiée par les scénaristes.

C’est pourtant ce que proposent le père de Michaela et Oliver quand Michaela et Connor leur demandent. Il faut dire que la fuite d’Annalise n’aide pas les choses, même si c’est compliqué pour Michaela et Connor de la trahir et – pire – de se trahir sans la certitude de ce que fait l’autre. Leurs conseillers ont bien raison en revanche quand ils enfoncent l’un et l’autre en les défendant aussi. J’ai particulièrement adoré la scène Coliver ici, parce que tout ce que disait Oliver de la perfection et l’innocence de Connor était sacrément vrai.

Ce n’était pas aussi génial que la scène suivante qui nous révèle que les deux meilleurs amis ont décidé de signer le deal, mais uniquement en s’assurant qu’ils seraient protégés tous les deux peu importe la décision de l’autre. Ah, qu’est-ce que je les adore, qu’est-ce que c’est bon de voir des meilleurs amis comme ça, aussi proches et prenant toujours les bonnes décisions.

Enfin, ça dépend pour qui, bien sûr : Annalise se fait arrêter car elle a refusé de suivre les ordres de son plan de fuite, et il est révélé que le père de Michaela n’y est peut-être pas pour rien vu son impatience à la voir être arrêtée. Aïe. Reste à préciser que Bonnie a quand même pris le temps de s’assurer que Frank n’avait pas tué Asher. Il lui promet que non, mais rien n’est moins sûr…

> Saison 6

Leave a comment if you want...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.